Fayard

  • Soliman le magnifique

    André Clot

    • Fayard
    Parution : 1 Juin 1983 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Soliman le Magnifique, le plus glorieux des sultans ottomans, fit trembler l'Europe pendant près d'un demi-siècle. En quelques années, il conduit son armée _ la première du monde _ jusqu'aux portes de Vienne, devient le maître de la Méditerranée et s'installe à Bagdad. Face à ce redoutable conquérant dont le devoir est d'étendre toujours plus les terres de l'Islam, la Chrétienté est incapable de s'unir: Charles Quint doit signer l'humiliant traité de Constantinople tandis que François 1er, le Roi Très Chrétien, se fait le complice du Grand Turc.
    " Ombre de Dieu sur la terre ", mais aussi habile politique et despote tout-puissant, Soliman dirige fermement l'Etat avec l'aide de ses grands vizirs. Si Dieu lui a donné le pouvoir, c'est pour qu'il assure la justice et le bien-être de ses sujets. Il recula les limites de l'Empire plus qu'aucun des sultans ottomans, mais c'est sous le nom de Législateur qu'il est passé dans l'histoire de la Turquie.
    Dans cet empire qui règne sur trois continents, qui compte plus de 30 millions d'habitants et brasse presque toutes les races et les religions connues, la noblesse héréditaire n'existe pas: l'administration _ remarquablement organisée _ est tout entière aux mains de Chrétiens islamisés dont l'élite, parvenue aux honneurs et à la fortune, formera des esclaves dévoués au sultan jusqu'à la mort.
    Des finances prospères, une économie dirigée et autoritaire: c'est bien sous le règne de Soliman que l'Empire ottoman atteint son apogée. Les villes et les campagnes connaissent une croissance économique et démographique sans précédent. Istanbul d'abord, la plus grande ville du monde, où l'on assiste à un formidable renouveau des arts et des lettres, capitale prestigieuse, siège du Sérail et des plus sombres intrigues...
    Historien et journaliste, André Clot a passé de nombreuses années dans les anciens pays de l'Empire ottoman.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Gengis Kahn

    Michel Hoàng

    • Fayard
    Parution : 3 Juin 1988 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Quel singulier destin que celui de cet éleveur de chevaux, élu gengis-khan _ c'est-à-dire khan océanique _, par quelques nomades d'Asie centrale pour mener de traditionnelles opérations de chasse et de razzias! En vingt ans, il va rassembler toutes les tribus de la Mongolie puis édicter un code de lois qui impose une discipline rigide à la société mongole et qui fera l'admiration des voyageurs occidentaux. A la tête d'une armée remarquablement organisée, il se lance alors dans la conquête de la Chine, et, Pékin à peine tombé entre ses mains, il repart pour dévaster le Proche-Orient. Tandis que les ténèbres s'abattent sur les pays des Mille et Une Nuits, il appelle un taoïste renommé pour qu'il lui enseigne les secrets de la " longue vie " comme si, devenu maître du monde, il voulait conquérir d'autres domaines que ceux que l'on s'approprie par le sabre.
    " Mes descendants se vêtiront d'étoffes d'or; ils monteront de superbes coursiers et presseront dans leurs bras les jeunes femmes les plus belles. Et ils auront oublié à qui ils devront tout cela. " Pour une fois, l'homme qui n'avait connu aucune défaite se trompait. Dès le XIIe siècle, la légende s'empara du forgeron de l'Empire mongol, dont le nom et le mode de gouvernement sont restés synonymes de terreur. Michel Hoàng nuance ici ces clichés en montrant que le barbare sanguinaire était aussi un homme d'Etat et que le despote oriental cachait un stratège de génie.
    Michel Hoàng, ancien élève de l'Ecole nationale des langues orientales, journaliste spécialisé sur la Chine et le Sud-Est asiatique, a publié des ouvrages sur le Vietnam et la Thaïlande.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Richard coeur de lion

    Régine Pernoud

    • Fayard
    Parution : 7 Avril 1988 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    L'historien ne peut manquer de s'interroger sur ce paradoxe: angevin par son père Henri II et aquitain par sa mère Aliénor, Richard Ier, roi d'Angleterre de 1189 à 1199, ne résida dans l'île que six mois au total et n'en parla sans doute jamais la langue... Il se consacra beaucoup plus à la lutte contre ses vassaux du continent, contre le roi de France et les Sarrasins qu'au gouvernement de son royaume. Et pourtant il demeure certainement, depuis bientôt huit siècles, le plus aimé des souverains anglais.
    Cette popularité ne doit rien à la légende: les contemporains, unanimes, nous le décrivent comme le " roi des rois terrestres ", nul n'étant allé " plus loin que lui pour l'ardeur, la magnanimité, la chevalerie et toutes autres vertus ". N'est-ce pas lui qui enleva Chypre aux Byzantins et la place d'Acre au redoutable Saladin, le vainqueur de Jérusalem; ne fut-il pas l'un des plus grands troubadours de son temps? Brave jusqu'à la témérité, fastueux, lettré, il incarne admirablement l'idéal chevaleresque qui était celui du XIIe siècle; tout roi qu'il fût, il ne se pardonnait pas même ses écarts (notamment la " sodomie ") ou ses manquements de parole (car il était d'un caractère changeant _ oc e no, oui et non, l'avait-on surnommé) et s'en accusa publiquement à plusieurs reprises avec force manifestations _ sincères _ de repentir.
    Longtemps absent en raison de la croisade et aussi d'une interminable captivité dans les geôles de l'empereur Henri VI, il mourut à quarante et un ans près de Limoges en assiégeant un vassal révolté. Disparition prématurée, infiniment dommageable pour l'Angleterre et pour l'Aquitaine, mais peut-être bénéfique pour sa mémoire. Le monde était en effet en train de changer: aurait-il pu ou su devenir un grand " politique " avec ce que cela requiert de cynisme, de calcul et de dissimulation?
    Connue en France et à l'étranger pour ses travaux d'histoire médiévale, Régine Pernoud a publié de nombreux ouvrages qui sont devenus de véritables classiques parmi lesquels on peut citer La Femme au temps des cathédrales, Jeanne d'Arc (en coll. avec M.-V. Clin, 1986) ou encore Histoire de la bourgeoisie en France.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Charles VIII

    Yvonne Labande-Mailfert

    • Fayard
    Parution : 20 Mai 1986 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    " Aujourd'hui qu'il a quitté le monde, notre espérance s'est évanouie. Nous n'en conservons qu'une étincelle. " Voilà bien le mot qui convient pour désigner le souvenir d'un homme devenu roi à treize ans _ à la mort de Louis XI en 1483 _ et mort accidentellement à vingt-huit.
    On l'a prétendu borné, capricieux, dépourvu de maturité politique. Pourtant, la façon dont il a obtenu le rattachement de la Bretagne à la France fut un chef-d'oeuvre d'habileté et de tact, et les divers traités qu'il a signés avec les Grands assurèrent la paix intérieure au royaume.
    Son grand dessein _ conquérir Naples pour, de là, organiser le " grand passage " et recouvrer la Terre sainte _ fut certes une erreur, tout comme fut coupable sa négligence pour les affaires financières. Mais il se tira plutôt bien de l'entreprise italienne et donna à cette occasion à la France l'une de ses grandes victoires militaires (Fornoue); quant à la réforme du clergé, il venait d'en apercevoir la nécessité lorsqu'il fut fauché par la mort.
    Etait-il donc si facile d'y voir clair en ce monde si perturbé du tournant du XVIe siècle? Louis XII et François Ier firent-ils mieux que Charles VIII, surent-ils méditer ses erreurs, résister au mirage italien et réorganisèrent-ils l'Eglise? Rien, évidemment, ne nous permet d'affirmer que Charles VIII eût pu accorder sa destinée à son vouloir s'il avait vécu, mais tout nous incite à lui laisser le bénéfice du doute...
    Archiviste-paléographe, diplômée de l'Ecole des Chartes, Yvonne Labande-Mailfert, spécialiste du XVe siècle, a consacré à Charles VIII et à son temps de nombreux articles et, en 1975, un grand ouvrage d'érudition, Charles VIII et son milieu (1470-1498).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La Troisième République

    Pierre Miquel

    • Fayard
    Parution : 4 Octobre 1989 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Soixante-dix ans sans coup d'Etat ni révolution: le plus long régime que la France ait connu. Seul Pierre Miquel, professeur à la Sorbonne, spécialiste de cette période, pouvait tenter en un seul volume une synthèse d'un sujet qui a passionné les chercheurs français, britanniques et américains ces trente dernières années.
    Comment la France, après tant de monarchies larvées, après vingt ans de dictature impériale, a-t-elle pu vivre en démocratie, isolée dans une Europe monarchique? Comment a-t-elle pu maintenir la République contre vents et marées, crises et guerre, en assurant le remplacement des élites républicaines, en assumant les plus grandes réformes _ scolaire, militaire, fiscale _ qu'elle ait connues? Voilà qui conduit Pierre Miquel, dans un récit captivant, de Sedan (1870) à Sedan (1940), à montrer la naissance, l'épanouissement et la brusque interruption par la guerre étrangère d'un régime que de Gaulle en 1944, au balcon de l'Hôtel de Ville, restaura solennellement. Pour lui la France, mais non la démocratie, s'était écroulée à Sedan.
    Pierre Miquel, agrégé d'histoire, professeur à la Sorbonne, est également producteur à France-Inter et à Antenne 2. Il est notamment l'auteur de l'Histoire de la France et de La Grande Guerre.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Apprivoiser l'absence

    • Fayard (réédition numérique fenixx)
    Parution : 30 Novembre 2017 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    La mort de l'enfant, c'est la tragédie par excellence. Autour, la vie continue. Alors commence, pour les parents anéantis d'un coup, un long chemin de refus et d'abattement, de colère et de culpabilité : ainsi, finit par s'apprivoiser l'absence et se refermer une blessure que l'on croyait béante à jamais.
    La maman qui s'exprime dans ce livre, a connu le malheur de perdre une petite fille de sept ans. Ici, il s'agissait du cancer. Mais les causes sont multiples (maladie, accident, suicide, mort subite du nouveau-né, assassinat...). Annick Ernoult-Delcourt a voulu rencontrer les parents, les écouter, partager leur détresse, apprendre d'eux la voie de la sérénité, la communiquer.
    Par-delà ces cas particuliers, se dégage une grande leçon d'humanité, qui aidera tous ceux qui sont confrontés directement à la mort de l'enfant, ou qui veulent soulager la peine des autres.
    Un très beau témoignage, fraternel et vrai.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Histoire des peuples d'Europe centrale

    Georges Castellan

    • Fayard
    Parution : 14 Septembre 1994 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Les peuples de l'Europe centrale ont partagé tous les grands moments de l'aventure européenne _ féodalité, Réforme et Renaissance, Lumières, révolution libérale et capitalisme. Cet ouvrage voudrait fournir les points de repère de leur histoire millénaire. Une histoire riche en bouleversements politiques _ des Habsbourg aux Ottomans, l'Europe centrale fut souvent dominée par des dynasties étrangères _ et marquée par deux siècles de luttes religieuses. Une histoire que l'on ne peut envisager dans une optique nationale et qu'il faut replacer dans un contexte plus large: les Polonais ne sont devenus une nation qu'après avoir vu disparaître leur Etat en 1795, tandis que les Tchèques n'ont pris conscience de leur spécificité qu'en rejetant une culture allemande qui les avait dominés pendant dix siècles.
    Ce n'est en effet qu'au lendemain de la Première Guerre mondiale que furent créés de nouveaux Etats dits " nationaux ". Mais les vainqueurs ne purent faire coïncider les Etats et les nations: la Tchécoslovaquie était multinationale, la Pologne comptait 33% d'allogènes, et la Hongrie vaincue avait deux millions de Magyars à l'extérieur de ses frontières. Les démocraties formelles qui avaient été instaurées à Budapest, à Varsovie, à Vienne débouchèrent rapidement sur des dictatures. Seule la Tchécoslovaquie se révéla fidèle aux démocraties occidentales, qui l'abandonnèrent aux appétits du IIIe Reich. Le rêve fou de Hitler de construire un " espace vital " pour le peuple allemand entraîna tous les peuples d'Europe centrale dans la Seconde Guerre mondiale.
    Le sort des armes offrit les peuples " libérés " à la volonté de Staline qui allait faire de l'Europe centrale un glacis de l'URSS. Le réveil des revendications nationales, conjugué au marasme économique des démocraties populaires, conduisit en 1989 aux " révolutions de velours ", sonnant le glas des pouvoirs marxistes.
    Georges Castellan, professeur émérite de l'Université de Paris III, ancien enseignant à l'INALCO, est l'auteur notamment d'une Histoire des Balkans.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les enfants du palais blanc

    Narpoolmin Somboun

    • Fayard (réédition numérique fenixx)
    Parution : 30 Novembre 2017 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    L'enfant Lin balance entre le cauchemar et le rêve. Le cauchemar, ce sont ces quelques mois où bascula son enfance, loin, là-bas, au Laos. Le rêve, c'est celui d'une vie nouvelle en France. Combien sont-ils ces enfants, ces adolescents étrangers, que nous côtoyons sans les connaître ? Que portent-ils dans leur coeur ? Quelles sont leurs espérances ? Alors, faute de pouvoir communiquer, la peine sombre dans la violence ou se mure dans le silence, et survient l'intolérance.
    Lin, lui, à force d'intelligence et de courage, a su partager ses étonnements et ses chagrins, ses blessures et ses joies. Par-delà l'histoire exceptionnelle de ce jeune Laotien, deux fois transplanté puisqu'il est d'origine chinoise, ce livre est un document saisissant sur le choc des cultures, leur intégration et, finalement, sur nous-mêmes. Loin des analyses sociologiques et politiques, il apporte - sur l'un des problèmes les plus aigus de notre société malade - l'éclairage de l'amour et de la confiance.
    En racontant l'histoire de Lin, Somboun Narpoolmin a voulu faire un merveilleux cadeau à son pays d'adoption. Qu'il en soit remercié.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Hegel, l'intelligence de la foi ?

    Goutierre M-D.

    • Fayard (réédition numérique fenixx)
    Parution : 22 Décembre 2017 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    « Qu'est-ce que l'homme-Dieu ? » Cette question traverse toute la philosophie hégélienne, qui veut être l'expression rationnelle de la science divine dans l'esprit de l'homme. Le système hégélien constitue, de ce point de vue, un véritable défi pour le philosophe. Car si, pour Hegel, le problème principal de la philosophie est celui de Dieu, et de la connaissance que nous pouvons en avoir, la démarche qui est la sienne mène-t-elle vraiment à la sagesse ? La question est importante car, si difficile que soit la philosophie hégélienne, elle est - cependant - selon l'expression de Karl Barth, « l'esprit de notre époque ».
    Aussi cet ouvrage, à partir de l'étude de la philosophie hégélienne - dans ce qui constitue son sommet - et à travers une confrontation avec la philosophie d'Aristote et la théologie de Thomas d'Aquin, s'interroge-t-il sur la vérité de l'approche hégélienne : peut-elle prétendre à la sagesse ? La philosophie hégélienne est-elle vraiment acceptable pour l'intelligence de l'homme en quête de sagesse ? Tel est, peut-être, un des enjeux intellectuels les plus importants aujourd'hui.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Invention du racisme : Antiquité et Moyen Âge

    Delacampagne C.

    • Fayard (réédition numérique fenixx)
    Parution : 9 Novembre 2018 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Long Remords du pouvoir

    ,

    • Fayard (réédition numérique fenixx)
    Parution : 9 Novembre 2018 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    Réformisme ou révolution? Aujourd'hui une refondation s'impose. Le Parti socialiste prendra-t-il modèle sur les sociaux-démocrates étrangers, se transformera-t-il en une sorte de parti néo-radical ou saura-t-il inventer une formule neuve, adaptée à notre temps?

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Iconostase

    Lauris G

    • Fayard (réédition numérique fenixx)
    Parution : 30 Novembre 2017 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    De l'ordre des Dominicains, originaire du Haut-Languedoc, Georges Lauris fut un ami intime de Paul Claudel, Jean Giono, Bernard Buffet.
    OEuvres de maturité, ces poèmes expriment sa foi profonde. Foi qui a le ton des récits mythiques ou bibliques, des légendes épiques ou populaires : Jésus, Van Gogh, Marie-Madeleine, Tristan et Yseult, Judas se côtoient au fil des vers.
    Foi qui prend la couleur des saisons, de la cendre, du pain et du vin, du cierge en vraie cire d'abeille.
    Foi qui crie la souffrance du Golgotha de Dieu et de l'Homme.
    Foi qui dit la vraie joie, que l'on trouve dans l'Amour.
    Elle provoque la parole...
    Chaque poème est une icône, qui ouvre à une connaissance, dévoile un mystère, conduit vers l'absolu et appelle l'être humain à découvrir sa plus haute vérité : la liberté.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty