FeniXX réédition numérique (Éditions du Choucas)

  • Les Saigneurs de Lyon

    ,

    Parution : 1 Janvier 1997 - Entrée pnb : 17 Décembre 2015

    Le troisième millénaire (ils le disaient) devait leur apporter une résurrection Mince de conversion. Les grains de leurs chapelets ressemblaient à des balles dum-dum. D'ailleurs, ils ne laissaient à personne le temps d'achever un pater. S'ils portaient des masques blancs, c'était pas pour se planquer, mais pour se faire voir. La bonne ville de Lyon venait d'hériter de drôles de paroissiens ! Le commissaire Paul Millet et ses poulets se sentaient désarmés devant ces malfrats semant la panique sans semer de traces. Leurs clients ne frayaient pas avec le mitan traditionnel. Les flics se creusaient le pif, les indics se cassaient le nez, parce que l'ouvrage fini ils redevenaient des mecs comme les autres. Avec ça qu'ils ne fréquentaient pas trop le confessionnal. Alors où les loger ? Richard, reporter photographe, le frère de Paul Millet, en fit les frais sanglants, le huit décembre, au soir de la journée d'actions de grâces à la Vierge Marie. En guise de goupillons ils maniaient des battes de base bail, les gugus. Richard fit une prière pour se les farcir. « Seulement une fois, mon Dieu ». Elle fut exaucée. Il les retrouva... mais sous d'autres cieux.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Derrière le masque

    Jean-Marie Lubrano

    Parution : 31 Décembre 1998 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Plusieurs jeunes filles ont été étranglées. Un garde forestier a fait la description d'un homme ganté, coiffé d'une cagoule de caoutchouc blanc et vêtu d'une combinaison de sport noire. Frappé par cette description, Paul, un jeune garçon, s'en inspire pour créer un personnage de jeu de rôles, un mutant, matérialisé par un mannequin. Plus tard Paul périt noyé dans des circonstances étranges qui impliquent son frère cadet, Thomas. Celui-ci se réfugie dans l'univers imaginaire de son aîné et prétend communiquer avec le mannequin. Désespérée, sa mère le confie aux soins d'un hypno-analyste. Le praticien parvient à lui faire revivre l'accident mais cela n'apporte pas les réponses attendues. Plusieurs nuits, Thomas croit percevoir une présence. Au matin il constate que la posture du mannequin s'est modifiée. Bien sûr il ne peut s'agir que d'hallucinations. Il est impensable qu'un lien puisse exister entre un tueur bien réel, et la projection imaginaire qu'en a fait un enfant. N'est-ce pas ?

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Loto meurtrier

    Francois Quentin

    Parution : 1 Janvier 1997 - Entrée pnb : 17 Décembre 2015

    Un pilote d'avion tué d'une balle en plein front, un bulletin de Loto dans la main. Un steward trouvé étranglé à Orly... encore un bulletin de Loto... les mêmes numéros. Vous voulez une hypothèse absurde ? Dites pour voir... Un pékin remplit un bulletin de Loto. Il prend l'avion, et cet avion a tellement de retard qu'il ne peut pas valider ledit bulletin à temps : il se trouve qu'il aurait dû gagner le mercredi 8 juin... et il décide de tuer ceux qu'il imagine lui avoir fait manquer la fortune... Vous ne croyez pas à un scénario pareil ? Pour le moment, je ne rejette aucune possibilité... Serial killer. Meurtres en série. Difficile de ne pas y penser. Le Commissaire Le Scouarec'h joue-t-il les six numéros perdants et le complémentaire, ou va-t-il venir à bout de cette enquête ?

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Silence, on tue

    Corinne Morel

    Parution : 1 Janvier 1997 - Entrée pnb : 27 Janvier 2017

    Le Commissaire Texier, qui voit avec joie se profiler l'âge de la retraite, n'apprécie pas, mais alors pas du tout, de se réveiller chaque jour avec un nouveau cadavre sur les bras. D'autant que ces cadavres-là ne sont guère sympathiques avec leur face mutilée, leurs orbites béantes et leur langue arrachée. Pour compliquer le tout, l'assassin laisse en guise de signature, sur le corps de ses victimes, une carte du Tarot de Marseille. Et quand de surcroît, tout cela arrive aux habitants sans histoires d'un petit village sans histoires du Sud de la France, il y a de quoi se faire des cheveux blancs. L'enquête s'avère difficile et le commissaire Texier sera ravi d'accepter l'aide fort opportune de Martin Dulac, spécialiste en psychologie criminelle, et d'Achille Bourgeois, historien de renom et à ses heures brillant détective (aux méthodes peu orthodoxes mais efficaces).

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La mort d'Émilien Despré plonge le célèbre criminologue, Martin Dulac dans les affres de la douleur et du doute. Douleur d'avoir perdu un ami cher, doute quant aux circonstances du décès. D'autant que le défunt a laissé une lettre dans laquelle il prétend avoir été assassiné. Mais lequel des invités d'Émilien Despré pouvait souhaiter sa mort ? Christophe Bérard, séducteur impénitent, le couple désuni formé par Marie et Jean-Luc Chetaille, le taciturne Bruno Quinet ou la discrète Joan Godoy ? N'est-il pas étrange qu'ils se retrouvent tous là après une rupture de dix-huit années ? Pourquoi sont-ils venus ? Par affection, certainement pas. Alors par curiosité, par cupidité ou par peur ? Ni empreintes, ni cendres de cigarettes tombées opportunément, ni même quelque malheureux objet oublié par un criminel peu consciencieux. Rien de tout ce qui aide habituellement le détective dans sa quête de vérité. Les indices sont ici d'une tout autre nature : des phrases énigmatiques laissées comme autant de pistes dans la missive du défunt « Ma mort me rendra immortel... Attachez-vous à la forme... L'assassin est dans la Papesse... » Délires paranoïaques ou messages kabbalistiques ? La solution pourrait bien être dans ces mots, tout entière contenue dans la lettre d'Émilien. À condition de savoir la déchiffrer. Aidé de son comparse, le talentueux et exubérant Achille, Martin, au terme d'une originale et minutieuse enquête, parviendra à dénouer les fils de l'intrigue, en levant le voile de la Papesse.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Quand le téléphone sonna, j'étais allongé sur mon canapé et je somnolais une main posée sur le front. J'attendis avant de décrocher, tendis la main, puis : - Larno... J'écoute... Au bout, après un silence, ce fut une voix d'homme qui me répondit : - Bonjour, Monsieur Larno. Nous n'avons pas l'honneur de nous connaître, mais - j'ai un travail à vous proposer. - Qui est à l'appareil ? - Pouvez-vous commencer dès demain ? L'intonation de la voix montait, puis descendait, traînait sur les syllabes ; une voix à la Jouvet ; un rien agaçante. - Écoutez, je lui dis, je suis crevé. Passez à mon bureau mardi ou jeudi, entre dix heures et midi. Ou rappelez-moi un autre jour ; j'ai un répondeur. - C'est impossible. - Alors, au revoir. - Un instant, Monsieur Larno ! N'ai-je pas été assez clair ? Pour dire ça, l'homme n'éleva pas la voix ; au contraire, il était encore plus poli, presque obséquieux. - Comment ça, clair ? - Vous travaillerez pour moi. - Vous êtes qui, pour l'exiger ? - Vous m'appellerez M. - M, comment ? - Comme la treizième lettre de l'alphabet.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • - Et alors, vous n'allez pas me faire croire que vous êtes amoureuse de ce vieux débris. Divorcez, prenez un gros paquet et faites-vous une nouvelle vie. - Impossible. Avant d'accepter d'être sa femme je lui ai fait signer un contrat selon lequel si nous divorcions une grosse partie de sa fortune me reviendrait. Récemment, il a fait des allusions à ce contrat et m'a bien fait comprendre qu'il souhaitait le réviser, sinon, et là je cite « ce serait dommage... » Je la regarde un peu dubitatif. C'est vrai que son histoire tient debout et je ne vois pas pourquoi je me méfierais, pourtant je sens qu'il y a un petit truc qui cloche, mais je n'arrive pas à savoir quoi. Son histoire de contrat me semble un peu tirée par les cheveux. Je vais fouiner de ce côté-là avant de m'engager à fond. Maintenant qu'elle espère me faire croire qu'elle m'a dit toute la vérité elle se tient sagement assise dans le fauteuil, essayant de tirer le tout petit bout de tissu qui lui sert de jupe, elle est presque émouvante. À défaut de la coucher sur mon testament je l'allongerais bien sur mon cosy. Pendant que je réfléchis avec mon sourire de premier de la classe, elle remplit un chèque qu'elle me tend. - Ça suffira pour commencer ? Je regarde le chiffre, je plie le bout de papier, je le déplie de nouveau pour le relire. Non, je ne me suis pas trompé. Si ça suffit pour commencer ? Un chèque de ce montant pour mes honoraires, je n'en ai jamais vu...

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le clan de SATAN

    ,

    Parution : 1 Janvier 1998 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Des clans, ce n'est pas ce qui manque dans une ville aussi noire que les messes qui s'y disent en cachette. On est vicieux ou on ne l'est pas. Mais quand une série de meurtres sans mobiles apparents les terrifie, les bourgeois accusent les flics d'incompétence. Entre le diable et tous ces dingues du paranormal le commissaire Millet ne sait plus à quel saint se vouer. Le commissaire avait étalé tabac, pipe et briquet sur la table. À présent il bourrait le fourneau de bruyère en suivant d'un oeil sombre le manège qui s'était établi entre son lieutenant et la dame au vison. - Que savez-vous du CLAN ? lança-t-il brusquement, vous ne frayez pas avec, je sais, mais Cécile a pu vous en parler. J'étais persuadé de la savoir entourée de gens bien, permettez-moi de réviser mon jugement à travers l'enfer qu'elle vient de vivre... Elle le regarda avec un froncement de nez, rapport à la fumée. - Ils ont en commun pratiquement tous leurs loisirs ! expliqua la belle dame, et ils se reçoivent beaucoup pour leurs études sur S.A.T.A.N. et la sorcellerie. Poulenard avait saisi un changement imperceptible dans le visage du Commissaire. Un muscle de son visage avait bougé. - Sur Satan ? s'étonna-t-il. - Ah ! vous ne savez pas encore ? Société d'Analyses et de Travaux sur l'Antéchrist Nouveau : S.A.T.A.N. autrement dit.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty