Sciences politiques & Politique

  • L'art de la guerre

    Sun Tzu

    • Editions rhéartis
    Parution : 22 Juillet 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    L'art de la guerre de Sun Tzu fait partie de ces livres qui ont fasciné les Hommes depuis plusieurs siècles pensant qu'ils trouveraient en ces lignes le moyen de remporter toutes les victoires. Mais l'auteur est clair, et en fin stratège il explique que pour lui, la plus belle des victoires s'obtient sur un combat que l'on ne mène pas. Au travers des 13 chapitres de cet essai philosophique écrit en 650 avant JC, vous découvrirez comment gagner une guerre, sa psychologie, sa préparation...
    Découvrez au détours de ces mots, toute la sagesse de la culture chinoise et sa finesse, qui font de ce livre aujourd'hui, celui que l'on trouve sur toutes les tables des Managers.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Désobéissance civile

    Henry David Thoreau

    • Editions l'escalier
    Parution : 4 Janvier 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Ce texte mythique, écrit avec une calme franchise, fondement de la résistance passive, de certains mouvements anarchistes non activistes, ainsi que de mouvements modernes de l'écologie devrait être lu par chacun d'entre nous.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Quartier rouge : le plaisir et la gauche

    Michaël Foessel

    • Presses universitaires de france
    Parution : 2 Février 2022 - Entrée pnb : 14 Janvier 2022

    Peut-on jouir, dans un monde injuste, sans être complice de l'injustice ? La question se pose aujourd'hui alors que nos plaisirs, qu'ils soient érotiques, alimentaires ou festifs, semblent formatés par le capitalisme contemporain et butent sur des impératifs politiques nouveaux : le refus de la violence patriarcale, la préservation du vivant, les exigences sanitaires. Plutôt que de céder à l'ascèse, ce livre nous invite à redécouvrir la dimension politiquement subversive du plaisir. La gauche n'a aucune raison d'abandonner l'allégresse à la pensée réactionnaire et sa défense de l'« art de vivre à la française » opposé au « moralisme progressiste ». A condition d'être partagé, le plaisir est une émotion qui inscrit dans les corps une issue positive à la catastrophe. Dans cet essai, Michaël Foessel propose de renouer avec les traditions qui articulent plaisirs et émancipation. Il montre que les expériences politiquement prometteuses sont celles d'où la terreur et la honte sont absentes.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ukraine : de l'indépendance à la guerre

    Alexandra Goujon

    • Le cavalier bleu
    Parution : 18 Novembre 2021 - Entrée pnb : 5 Novembre 2021

    Depuis une dizaine d'années, l'Ukraine apparaît régulièrement sur le devant de la scène internationale, que ce soit pour ses mouvements protestataires, ou à propos de l'annexion de la Crimée par la Russie et du conflit à l'est du pays, semblant constituer le théâtre d'une nouvelle guerre froide qui cristallise les tensions entre la Russie et les nations occidentales.
    Les événements récents sont aussi l'occasion de mesurer combien notre connaissance de ce pays est lacunaire, se limitant souvent aux clichés d'une Ukraine berceau de la Russie, terre des cosaques, grenier à blé de l'URSS et d'une suite de gouvernants entachés par une corruption massive.
    Partant de ces idées reçues, Alexandra Goujon dresse un portrait précis et documenté de cette Ukraine, terre de contrastes.

    15 prêts - durée illimitée
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Israël-Palestine, la solution : un Etat

    Karmi Ghada

    • La fabrique éditions
    Parution : 8 Avril 2022 - Entrée pnb : 9 Avril 2022

    Créer un État de toutes pièces sur une terre déjà habitée par un autre peuple : l'équation du sionisme depuis 1947 est insoluble. On verra dans ce livre comment la politique israélienne a poursuivi cette folle idée par la voie des armes et l'escamotage des négociations, avec le soutien inébranlable des puissances occidentales. Le « processus de paix » qui privilégie depuis quarante ans la solution à deux États affiche un bilan désastreux : Israël continue son expansion illégale et construit l'apartheid, l'État palestinien n'est qu'une collection d'enclaves sans pouvoir et le droit au retour des réfugiés n'est même plus discuté.
    Contre la politique du statu quo, Ghada Karmi montre que la seule solution qui puisse aujourd'hui satisfaire le besoin de justice des Palestiniens, réfugiés compris, et le besoin de sécurité des Israéliens est celle d'un seul État laïque en Palestine historique, dont tous les habitants jouiraient des mêmes droits. Elle défend cette idée avec lucidité, « non pas comme un but immédiatement atteignable mais comme une vision, une aspiration et une foi dans l'humanité des Palestiniens et des Juifs et de tous ceux qui souhaitent les voir vivre en paix ».

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les voies de la puissance : penser la géopolitique au XXIe siècle

    Frédéric Encel

    • Odile jacob
    Parution : 2 Mars 2022 - Entrée pnb : 19 Février 2022

    Impossible de parler de géopolitique sans évoquer l'idée de puissance. Rapports de force, zones d'influence, conflits - politiques, économiques, militaires - sont la matière des relations internationales. La puissance, qu'elle menace ou qu'elle protège, détermine les conditions d'existence des États et des populations. Le livre s'interroge d'abord sur les critères de la puissance?: ses instruments, ses manifestations et jusqu'aux illusions qu'elle engendre. Il dresse ensuite un état des lieux de la planète, panorama impeccablement documenté et actuel des principales entités étatiques et des enjeux régionaux saillants. Il décrit enfin de nouveaux acteurs non étatiques qui imposent, sur la scène mondiale, des effets de puissance parfois inédits. S'appuyant au besoin sur des rappels historiques qui sont moins des leçons que des exemples édifiants, Frédéric Encel réussit à proposer un tableau cohérent de l'état du monde et à dégager les grandes tendances de son évolution. Une mine d'informations, une somme d'analyses et de décryptages des grandes orientations stratégiques qui se dessinent sous nos yeux. Frédéric Encel, docteur HDR en géopolitique, est professeur de relations internationales et de sciences politiques (Paris School of Business) et maître de conférences à Sciences Po Paris. Il est membre du comité de lecture de la revue Hérodote. 

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Interventions 1961-2001 ; science sociale et action politique

    Pierre Bourdieu

    • Agone
    Parution : 8 Avril 2022 - Entrée pnb : 9 Avril 2022

    Seule une critique radicale des formes actuelles de circulation de l'information peut permettre de sortir du désenchantement de la politique. Paradoxalement, les appareils de parti conçus comme des instruments de libération, individuelle et surtout collective, ont très souvent fonctionné comme des instruments de domination, à travers notamment la violence symbolique qui s'exerçait en leur sein. C'est pourquoi la priorité doit être d'élever la conscience critique des mécanismes de violence symbolique qui agissent dans la politique ; et, pour cela, de divulguer largement les armes symboliques pour se défendre contre la violence symbolique - et de se libérer, si besoin, des « libérateurs ».

    Parue début 2002, la première édition de ce livre se donnait pour objet de mettre à jour, par le seul fait d'une succession organisée, les soubassements politiques d'une oeuvre qui ne s'est jamais coupée des chaos de l'histoire. Des interventions du sociologue, au début des années 1960 à propos de la guerre d'Algérie, à son dévoilement des mécanismes de reproduction de l'idéologie dominante, en passant par son analyse de la reproduction des inégalités par le système scolaire.
    Vingt ans plus tard, la réception de l'oeuvre de Pierre Bourdieu et la perception de son personnage public restent très contrastées. Il est d'autant plus nécessaire de clarifier la manière dont le sociologue a articulé, toute sa vie durant, les exigences du savant et les engagements de l'intellectuel.

    Sociologue et professeur au Collège de France, Pierre Bourdieu (1930-2002) a joué un rôle majeur dans la vie intellectuelle et politique ; ses premiers livres, parus dans les années 1960 (comme Les Héritiers, avec Jean-Claude Passeron) sont désormais des classiques de la discipline, que l'ensemble de son oeuvre a participer à refonder (de La Distinction à La Misère du monde). Sur Bourdieu aux éditions Agone : Bourdieu, savant et politique de Jacques Bouveresse (2004) et Introduction à une sociologie critique. Lire Pierre Bourdieu de Alain Accardo (2006).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Poutine, maitre du jeu ? la Russie en 50 questions

    Jacques Baud

    • Max milo editions
    Parution : 15 Mars 2022 - Entrée pnb : 18 Mars 2022

    Vladimir Poutine est-il devenu le maître du jeu ? Pourquoi et comment le Président russe a décidé d'attaquer l'Ukraine ? A-t-il cherché à empêcher l'Ukraine de s'associer à l'Europe ? Cherche-t-il à reconstituer l'URSS ? L'OTAN a-t-elle promis de ne pas s'étendre vers l'Est après 1990 ?
    En s'appuyant sur les dossiers des services de renseignement et les rapports officiels, Jacques Baud passe ainsi en revue les événements de l'histoire récente de la Russie, qui ont conduit à la guerre avec l'Ukraine ; il analyse les différents contentieux entre l'Occident et la Russie, et éclaire sur le rôle que joue aujourd'hui Poutine sur la scène internationale.
    L'ouvrage se présente sous forme de questions rattachées à l'actualité, qui facilitent l'accès à une explication équilibrée des événements et jette sur eux une lumière parfois très différente de celle propagée par les médias.

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La machine est ton seigneur et ton maître Nouv.

    La machine est ton seigneur et ton maître

    , ,

    • Agone
    Parution : 4 Mai 2022 - Entrée pnb : 14 Avril 2022

    « Les machines ressemblent à d'étranges créatures qui aspirent les matières premières, les digèrent et les recrachent sous forme de produit fini. Le processus de production automatisé simplifie les tâches des ouvriers qui n'assurent plus aucune fonction importante dans la production. Ils sont plutôt au service des machines. Nous avons perdu la valeur que nous devrions avoir en tant qu'êtres humains, et nous sommes devenus une prolongation des machines, leur appendice, leur serviteur. J'ai souvent pensé que la machine était mon seigneur et maître et que je devais lui peigner les cheveux, tel un esclave. Il fallait que je passe le peigne ni trop vite ni trop lentement. Je devais peigner soigneusement, afin de ne casser aucun cheveu, et le peigne ne devait pas tomber. Si je ne faisais pas bien, j'étais élagué. »
    Foxconn est le plus grand fabricant du monde dans le domaine de l'électronique. Ses villes-usines font travailler plus d'un million de Chinois, produisent iPhone, Kindle et autres PlayStation. Elles ont été le théâtre de suicides d'ouvriers qui ont rendu publiques des conditions d'exploitation fondées sur une organisation militarisée de la production et une surveillance despotique jusque dans les dortoirs.
    Ce livre propose une analyse du système Foxconn à partir des enquêtes de la sociologue Jenny Chan, complété par le témoignage de Yang, un étudiant et ouvrier de fabrication à Chongqing, et le parcours de Xu Lizhi, jeune travailleur migrant chinois à Shenzen, qui s'est suicidé en 2014 après avoir laissé des poèmes sur le travail à la chaîne, dans « L'atelier, là où ma jeunesse est restée en plan ».
    Sous le titre « Les ombres chinoises de la Silicon Valley », la réactualisation de la postface que donne Celia Izoard analyse l'écueil des fantasmagories de l'« économie immatérielle » auxquelles succède le quadrillage électronique de nos vies, tandis que la pandémie de Covid-19 « accomplit l'organisation légiférée de la séparation physique des individus pour leur vendre les moyens de communication leur permettant de "rester en contact" ». Ce projet paradoxal, qu'ambitionnaient depuis longtemps les entreprises technologiques - remplacer les relations humaines incarnées par des transactions électroniques -, étant en prime auréolé d'une vision d'un nouvel humanisme fait de sécurité, de solidarité et d'hygiène.
    Journaliste à Reporterre et essayiste critique de la technologie moderne (dont Merci de changer de métier. Lettres aux humains qui robotisent le monde, 2020) Celia Izoard est aussi traductrice, notamment de 1984, de George Orwell, de Black Lives Matter, de Guerre nucléaire et catastrophe écologique, de Freedom Summer. Luttes pour les droits civiques, Mississippi 1964 et de Le Progrès sans le peuple.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Manifeste du parti communiste

    ,

    • Les éditions pulsio
    Parution : 9 Juillet 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le Manifeste du Parti communiste (en allemand : Manifest der Kommunistischen Partei) est un essai politico-philosophique commandé par la Ligue des communistes (ancienne Ligue des justes), et rédigé par le philosophe allemand Karl Marx. Écrit fin 1847 et début 1848 avec la participation de son ami Friedrich Engels et publié en février 1848, il a été diffusé à l'origine sous le titre Manifeste du Parti communiste, et il a ensuite été republié sous le titre Manifeste communiste.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Six thèses pour la démocratie continue

    Dominique Rousseau

    • Odile jacob
    Parution : 16 Février 2022 - Entrée pnb : 10 Février 2022

    « Faire du citoyen "quelque chose" dans l'ordre politique, faire du citoyen le coeur vivant de la démocratie en affirmant, contre le principe représentatif, qu'il a une compétence pour décider personnellement des lois et des règles du vivre-ensemble et en proposant, contre le présidentialisme de la Ve République, les institutions et les mécanismes par lesquels cette compétence citoyenne s'exercera.? Ce manifeste a pour objet de soumettre à la discussion les principales "thèses" qui informent la démocratie continue?: les droits de l'homme, principe de reconnaissance de la démocratie?; l'autonomie constitutionnelle du corps des citoyens par rapport au corps des représentants?; la compétence des citoyens à fabriquer les lois et politiques publiques?; la justice comme pouvoir de la démocratie. » D. R. Dominique Rousseau nous invite ici au grand débat sur la révision de la Constitution. Un livre magistral. Dominique Rousseau est professeur de droit constitutionnel à Paris-I-Panthéon-Sorbonne, membre honoraire de l'Institut universitaire de France, président du conseil scientifique de l'Association française de droit constitutionnel. Il a été membre du Conseil supérieur de la magistrature de 2002 à 2006. Il est également membre du Tribunal constitutionnel de la principauté d'Andorre. 

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pourquoi la gauche ? de la Commune à nos jours

    Gilles Candar

    • Presses universitaires de france
    Parution : 23 Février 2022 - Entrée pnb : 18 Mars 2022

    Le livre se veut d'abord un rapide rappel historique donnant les éléments essentiels afin de connaître et de suivre les grandes lignes d'intervention politique de la gauche dans l'histoire du pays depuis la proclamation de la République en 1870 et la Commune de Paris. Il étudie les tensions entre aspirations de rupture révolutionnaire et celles de construction et de coopération républicaine. Il cherche à établir leurs contradictions et leurs complémentarités, afin de procéder à un premier état des lieux et des éventuels « succès » ou « échecs » de la ou des gauches françaises. Il souhaite ainsi saisir au mieux l'originalité de la gauche française, autour du projet vaste et aux définitions multiples longtemps résumé par l'expression de « République sociale » afin de déboucher sur une analyse de ses difficultés comme des possibilités actuelles d'intervention.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Géopolitique des extrêmes-droites : logiques identitaires et monde multipolaire

    Stéphane François

    • Le cavalier bleu
    Parution : 23 Mars 2022 - Entrée pnb : 17 Mars 2022

    Repli identitaire, nationalisme, fermeture des frontières... l'idéo­logie des extrêmes droites semble aux antipodes du concept même de relations internationales. Quel sens a donc une approche géopolitique ?
    Au-delà du fantasme d'une « Internationale brune », l'histoire des mouvements d'extrême droite montre que ses militants n'ont eu de cesse de sortir de l'isolement national en se nourrissant de théoriciens d'horizons divers dont les idées diffusent mondialement. Pensons à l'assassin de Christchurch se réclamant de Renaud Camus et de son idéologie du « grand remplacement ».
    Reprenant la thèse du choc des civilisations de Samuel Huntington et convaincues que l'avenir sera constitué de grands ensembles civilisationnels conflictuels, les extrêmes droites construisent ainsi une géopolitique identitaire censée lutter pour la survie de la « race blanche ». De quoi se nourrit l'extrême droite ? Sur quels discours s'appuie-t-elle ? Comment se mettent en place ses réseaux internationaux ?
    C'est ce que décrit Stéphane François dans cette analyse originale des contenus idéologiques et des grandes phases de dévelop­pement des extrêmes droites de par le monde.

    15 prêts - durée illimitée
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vivre sans ? autorité, institutions, économie... ; entretien avec Eric Hazan

    Frédéric Lordon

    • La fabrique éditions
    Parution : 25 Novembre 2021 - Entrée pnb : 26 Novembre 2021

    C'est peut-être le discours le plus dynamique dans l'imaginaire contemporain de la gauche, mais ce qui fait son pouvoir d'attraction est aussi ce qu'il a de plus problématique. Car il nous promet la « vie sans » : sans institutions, sans État, sans police, sans travail, sans argent - « ingouvernables ».

    La fortune de ses énoncés recouvre parfois la profondeur de leurs soubassements philosophiques. Auxquels on peut donner la consistance d'une « antipolitique », entendue soit comme politique restreinte à des intermittences (« devenirs », « repartages du sensible »), soit comme politique réservée à des virtuoses (« sujets », « singularités quelconques »). Soit enfin comme politique de « la destitution ».

    Destituer, précisément, c'est ne pas réinstituer - mais le pouvons-nous ? Ici, une vue spinoziste des institutions répond que la puissance du collectif s'exerce nécessairement et que, par « institution », il faut entendre tout effet de cette puissance. Donc que le fait institutionnel est le mode d'être même du collectif. S'il en est ainsi, chercher la formule de « la vie sans institutions » est une impasse. En matière d'institution, la question pertinente n'est pas « avec ou sans ? » - il y en aura. C'est celle de la forme à leur donner. Assurément il y a des institutions que nous pouvons détruire (le travail). D'autres que nous pouvons faire régresser (l'argent). D'autres enfin que nous pouvons métamorphoser. Pour, non pas « vivre sans », mais vivre différemment.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Géopolitique de l'Afrique

    Le Gouriellec Sonia

    • Que sais-je ?
    Parution : 20 Avril 2022 - Entrée pnb : 15 Avril 2022

    Constituée de cinquante-quatre États, berceau de nombreuses civili­sations, l'Afrique représente à elle seule un continent-monde de plus d'un milliard d'habitants. Trop souvent considérée comme un tout homogène, elle devrait plutôt être pensée dans sa diversité et sa profondeur. Sur le plan géopolitique, on la croit marginalisée. Ses acteurs sont souvent perçus comme passifs et dépendants du reste de la communauté internationale. Or, c'est une tout autre représentation que propose Sonia Le Gouriellec dans cet ouvrage. Celle, au contraire, d'un continent ouvert sur le monde, ayant depuis toujours participé aux échanges et aux équilibres politiques, commerciaux et intellectuels, et qui est aujourd'hui intégré à la mondialisation et aux dynamiques contemporaines, au point d'apparaître comme un nouveau centre névralgique des défis de notre époque. S'appuyant sur de nombreuses études de cas, Sonia Le Gouriellec n'écrit rien de moins qu'une géopolitique des Afriques.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le populisme, voilà l'ennemi !

    Thomas Frank

    • Agone
    Parution : 22 Janvier 2022 - Entrée pnb : 24 Novembre 2021

    Les dénonciations inquiètes du populisme sont monnaie courante depuis longtemps. Mais elles ont tourné à la panique générale lorsque le populisme a été perçu comme l'arme secrète derrière l'improbable candidature présidentielle du milliardaire télégénique Donald Trump. Le populisme passait aussi pour la mystérieuse force expliquant les succès d'audience de Bernie Sanders ou d'autres leaders de gauche. « Populisme » était également le nom du délire collectif qui avait infligé le Brexit au Royaume-Uni. En fait, dès qu'on prenait la peine de regarder, on voyait un peu partout dans le monde les classes dirigeantes se faire étriller par des trublions sans qualification. Les populistes trompaient les gens sur la mondialisation. Les populistes disaient du mal des élites. Les populistes bouleversaient les institutions politiques traditionnelles. Et les démocraties prenaient fin parce qu'elles étaient trop démocratiques. Il était temps pour les élites de se lever contre les masses ignorantes...
    Reprenant plus d'un siècle d'histoire du populisme et de l'antipopulisme, Thomas Frank montre ce que cette opposition révèle : la défiance des classes cultivées pour la démocratie dès lors qu'elle ne fait plus barrage à l'expression des intérêts d'un peuple qui ne reste pas à sa place.
    Journaliste et essayiste, Thomas Frank écrit régulièrement pour Le Monde diplomatique et Harper's des articles d'analyse sociale et politique de la situation américaine. Cofondateur et rédacteur en chef du magazine The Baffler, il est l'auteur d'une demi-douzaine ­d'ouvrages, dont, aux éditions Agone Pourquoi les riches votent à gauche, Pourquoi les pauvres votent à droite et Le Marché de droit divin.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Guerres d'influence : les Etats à la conquête des esprits

    Frédéric Charillon

    • Odile jacob
    Parution : 5 Janvier 2022 - Entrée pnb : 16 Décembre 2021

    Quoi de commun entre les panda kissers (les zélateurs de la politique chinoise), la «?Poutine mania?», les «?réseaux?» turcs ou qataris, la K-pop (musique pop coréenne), les fondations allemandes, les Instituts Confucius ou les programmes d'invitation «?Young leaders?» aux États-Unis?? Dans tous les cas, il s'agit d'afficher, de séduire, de convaincre, de trouver des relais, dans une stratégie d'État plus globale qui vise à conquérir les esprits. Car - c'est la thèse de ce livre - l'influence, et non plus la puissance, est la nouvelle clé pour déchiffrer le jeu des relations internationales. L'influence mobilise des ressources croissantes de la part des États. Elle leur permet de modifier le rapport de force mondial, de contrôler des pays tiers ou d'y prospérer sans entrave. On peut dénoncer ces stratégies d'influence comme autant de manipulations inacceptables, pointer du doigt leurs commanditaires, en particulier quand ils pratiquent la nuisance et l'intimidation. Mais elles sont devenues la norme géopolitique. La France et plus largement l'Europe sont-elles bien armées pour mener ces guerres d'un autre type?? Frédéric Charillon est professeur des universités de science politique à l'université Clermont-Auvergne, coordonnateur des enseignements de Questions internationales à l'ENA, conseiller diplomatie et défense à l'ESSEC. Il enseigne également à Sciences Po et à l'Université Euro-Méditerranéenne (Fès). Il a cofondé et dirigé l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire. 

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La société ingouvernable ; une généalogie du libéralisme autoritaire

    Grégoire Chamayou

    • La fabrique éditions
    Parution : 11 Mars 2020 - Entrée pnb : 14 Mars 2020

    Partout, ça se rebiffait. Les années 1970, a-t-on dit à droite et à gauche, du côté de Samuel Huntington comme de Michel Foucault, ont été ébranlées par une gigantesque « crise de gouvernabilité ».
    Aux États-Unis, le phénomène inquiétait au plus haut point un monde des affaires confronté simultanément à des indisciplines ouvrières massives, à une prétendue « révolution managériale », à des mobilisations écologistes inédites, à l'essor de nouvelles régulations sociales et environnementales, et - racine de tous les maux - à une « crise de la démocratie » qui, rendant l'État ingouvernable, menaçait de tout emporter.
    C'est à cette occasion que furent élaborés, amorçant un contre-mouvement dont nous ne sommes pas sortis, de nouveaux arts de gouverner dont ce livre retrace, par le récit des conflits qui furent à leurs sources, l'histoire philosophique.
    On y apprendra comment fut menée la guerre aux syndicats, imposé le « primat de la valeur actionnariale », conçu un contre-activisme d'entreprise ainsi qu'un management stratégique des « parties prenantes », imaginés, enfin, divers procédés invasifs de « détrônement de la politique ».
    Contrairement aux idées reçues, le néolibéralisme n'est pas animé d'une « phobie d'État » unilatérale. Les stratégies déployées pour conjurer cette crise convergent bien plutôt vers un libéralisme autoritaire où la libéralisation de la société suppose une verticalisation du pouvoir. Un « État fort » pour une « économie libre ».

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le populisme

    Pascal Perrineau

    • Que sais-je ?
    Parution : 17 Février 2021 - Entrée pnb : 13 Décembre 2020

    Souvent confondu avec la démagogie, le populisme n'a pas bonne presse. De fait, si le mot renvoie à l'origine à un mouvement politico-social russe de la seconde moitié du XIXe siècle, qui s'était donné pour objectif de soulever la paysannerie contre le pouvoir tsariste, il désigne aujourd'hui, dans le débat, les discours et les doctrines qui en appellent au « peuple » comme s'il était un corps politique indifférencié. Le populiste, c'est celui qui flatte les masses dans ses aspirations les moins louables. Or, les crises multiples que traversent nos démocraties libérales (crises économiques, mondialisation, crises migratoires, crise de la représentation) réactivent un spectre qu'on a cru disparu avec les idéologies du XXe siècle. Le populisme est-il une dérive inévitable de la démocratie ? En quoi n'est-il justement pas le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ? Quel en est le moteur ? Pascal Perrineau tente de circonscrire un concept flou, fait le point sur les études les plus récentes et montre quelles sont les formes nouvelles du populisme à l'heure des réseaux sociaux et des fake news.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le souverainisme

    Thomas Guénolé

    • Que sais-je ?
    Parution : 5 Janvier 2022 - Entrée pnb : 5 Décembre 2021

    1992 : 49 % des Français votent « non » au traité de Maastricht. 2005 : 55 % des Français votent « non » au traité constitutionnel européen. 2017 : au total, 48 % des Français votent pour des candidats qui, de Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon, proposent de quitter tout ou partie de la construction européenne. De façon stable, un Français sur deux est donc souverainiste. Il n'existait pourtant pas, jusqu'à présent, d'ouvrage académique consacré au souverainisme. Pour la première fois, le souverainisme est présenté dans toute sa profondeur historique et dans sa dimension mondiale : la guerre d'indépendance américaine, l'éclatement de l'Autriche-Hongrie, la politique de De Gaulle... Pour la première fois aussi est proposée une typologie des quatre familles souverainistes : elle distingue le souverainisme culturel, le souverainisme civique, le souverainisme révolutionnaire et le souverainisme économique.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Quand s'avance l'ombre

    Enora Chame

    • Mareuil éditions
    Parution : 31 Mars 2022 - Entrée pnb : 1 Avril 2022

    En mars 2011, en pleine vague des Printemps arabes, des enfants d'un village
    du sud de la Syrie inscrivent un graffiti sur le mur de leur école. Leur arrestation
    par les services du gouvernement syrien et les sévices qu'ils subissent
    vont être le déclencheur de la révolution syrienne, initialement pacifique.
    À partir de l'été 2011, cette révolution prend les traits d'une insurrection
    armée. En avril 2012, Kofi Annan parvient à négocier un accord de cessezle-
    feu, qui se traduit par le déploiement dans l'urgence d'une mission de
    300 observateurs des Nations-unies. Ce cessez-le-feu s'effondrera quelque
    temps après, tandis que le pays basculera dans la guerre civile.
    Énora Chame raconte cette mission à haut risque à laquelle elle participe
    comme volontaire (elle est le seul officier français sélectionné), une des plus
    violentes missions qu'aient dû accomplir des observateurs désarmés.
    Au coeur des katibas (unité de combattants) des rebelles, de l'armée syrienne,
    des foules parfois hostiles, des prisons ou des hôpitaux, elle oeuvre pour
    connaître la vérité, malgré l'étroite surveillance de la police politique et les
    manipulations du régime ou des rebelles. Les dangers sont multiples : tirs,
    explosions, et surtout implication croissante d'Al-Qaida. Son convoi tombé
    dans une embuscade, elle parvient à éviter la mort promise par un groupe
    djihadiste avec l'aide de ses camarades.
    Un récit limpide, hallucinant, au style à la fois clinique et apocalyptique,
    qui permet de mieux comprendre l'origine du conflit syrien. Mais surtout,
    un hommage vibrant à la Syrie et à son peuple.
    " L'armée française peut s'enorgueillir d'avoir en son sein des officiers de sa trempe,
    capables, comme elle, d'agir avec une parfaite abnégation et un vrai sens de la
    mission. Il me semble que s'il fallait décrire Énora Chame en un seul mot, celui
    qui conviendrait le mieux est : la combattante. " Général Christophe Gomart
    " Le plus impressionnant, dans ce livre, réside dans la force morale, le sens de
    l'humain à l'égard de la population syrienne et des observateurs de la MISNUS,
    et le courage constant dont fait preuve Énora Chame au milieu du chaos, des
    combats, des tirs qui la visent directement, des menaces de mort à son encontre,
    notamment lors de sa prise en otage par des islamistes qui risquent à tout moment
    de l'égorger, avant finalement de la relâcher. " Général Jean-Marc Marill

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La géopolitique, tout simplement : comprendre le monde et les relations internationales

    ,

    • Editions eyrolles
    Parution : 18 Novembre 2021 - Entrée pnb : 8 Décembre 2021

    Crise de la Covid-19, dérèglement climatique, montée en puissance de la Chine, retour de l'Amérique avec Biden... Chaque jour, les nouvelles du monde nous prouvent que ce qui se passe à l'extérieur de nos frontières ne nous est pas étranger. Mais comment s'y retrouver dans ce flux d'informations, sans se sentir désarmé ?
    Conçu comme une référence familiale, ce livre entièrement illustré constitue une introduction pédagogique et ludique à la géopolitique et aux relations internationales. Enrichi de dessins évocateurs, de photos d'archives et de cartes détaillées, il propose une approche divertissante et originale de l'actualité, selon trois axes :
    Des REPÈRES HISTORIQUES, car on comprend mieux les événements d'aujourd'hui quand on connaît le monde d'hier.
    Des FOCUS RÉGIONAUX pour cerner les problématiques spécifiques des différentes régions du monde.
    Des QUESTIONS CONTEMPORAINES afin de mieux appréhender les enjeux du monde actuel.
    S'appuyant sur une mise en page dynamique, chacun des chapitres, très structuré, vous permettra de vous informer, en fonction de votre niveau de connaissances et de votre degré de curiosité : un aperçu rapide vous permettra d'aller à l'essentiel, des zooms vous aideront à intégrer les notions clés et des approfondissements vous inviteront à aller plus loin.
    Attention, cet epub est un format fixed layout. Pour une bonne lisibilité, utilisez de préférence une tablette ou un smartphone.

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Gazer, mutiler, soumettre ; politique de l'arme non letale

    Paul Rocher

    • La fabrique éditions
    Parution : 25 Novembre 2021 - Entrée pnb : 26 Novembre 2021

    Nuages lacrymogènes, grenades de désencerclement, LBD 40... Des ZADs aux campus, des quartiers populaires aux cortèges syndicaux, manifester en France expose aujourd'hui à la violence des armes non létales. Les forces de l'ordre dégainent à la moindre occasion et la liste des blessés et mutilés s'allonge de mois en mois. Que signale cette escalade ?
    Face à ce qu'il perçoit comme une crise du maintien de l'ordre, l'État attise la brutalité de sa police en la dotant d'un arsenal militaire toujours plus puissant et fourni - au grand bonheur des marchands d'armes. Démontant la rhétorique humanitaire de ses défenseurs, Paul Rocher montre que le recours massif aux armes non létales est la marque d'un étatisme autoritaire de plus en plus intolérant à toute contestation dans une période de recul social majeur. Conçues comme des armes « défensives », elles forment dans la pratique l'artillerie de l'offensive néolibérale en cours, rappelant, à quiconque entreprend d'y résister, la nécessité de l'autodéfense populaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Géographie du politique

    Jacques Lévy

    • Odile jacob
    Parution : 5 Janvier 2022 - Entrée pnb : 18 Décembre 2021

    Domaine en pleine expansion, la géographie du politique appréhende le politique à travers les lieux, les territoires, les réseaux. La mondialisation, la construction européenne, la conscience écologique, les conflits géopolitiques ou les débats publics mettant en scène les «?territoires?» contre les «?métropoles?» consacrent la centralité de l'espace dans l'analyse des questions politiques. Entre le manuel et l'essai, ce livre éclaire les nouvelles géographies du politique. Il montre qu'elles sont une ressource décisive pour penser les mutations des sociétés contemporaines, des nouvelles cartes électorales à la gouvernance mondiale en passant par la justice spatiale et les aspirations démocratiques. Car, en devenant des acteurs, les individus se sont mués en citoyens aguerris et déterminés, et ils ne se privent pas de le faire savoir. C'est aussi cela que la géographie du politique permet de saisir. Un glossaire des notions clés et une vingtaine de cartes complètent cette synthèse, qui s'adresse aussi bien aux étudiants en géographie qu'à un public curieux. Jacques Lévy est géographe, directeur de la chaire Intelligence spatiale de l'Université polytechnique Hauts-de-France et membre du rhizome de recherche Chôros. Il a reçu en 2018 le prix international Vautrin-Lud, considéré comme la plus haute distinction dans le domaine de la géographie. Il a enseigné la géographie du politique à l'École polytechnique fédérale de Lausanne et à l'université de Reims. 

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty