Anthropologie

  • Sapiens face à sapiens ; la splendide et tragique histoire de l'humanité

    Pascal Picq

    • Flammarion
    Parution : 10 Mars 2021 - Entrée pnb : 15 Janvier 2021

    Notre espèce Homo sapiens saura-t-elle s'adapter aux conséquences fulgurantes de son succès depuis 40 000 ans et à son amplification sans précédent depuis un demi-siècle ?
    Il n'y a pas si longtemps, plusieurs espèces humaines se partageaient la Terre et échangeaient des techniques et des gènes. Puis des populations sapiennes plus récentes (notre espèce), sorties d'Afrique, sont parties à pied et en bateau à la conquête du monde jusqu'en Australie et aux Amériques, avant d'écarter les Néandertaliens d'Europe ou les Dénisoviens d'Asie, parmi d'autres.
    Telle est la splendide aventure que raconte cet essai. Mais cette étonnante capacité d'acclimatation des hommes depuis plus d'un million d'années pourra-t-elle servir notre adaptation dans un monde urbanisé, connecté, pollué, menacé par des pandémies, comme la Covid-19, et aux écosystèmes dévastés ? Car l'évolution continue.
    Avec ses talents de vulgarisateur hors pair, Pascal Picq interroge les notions de progrès et d'évolution en explorant comment le succès inégalé de Sapiens le rend désormais seul responsable de son devenir : Sapiens est face à Sapiens.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Travailler - la grande affaire de l'humanite

    Suzman James

    • Flammarion
    Parution : 15 Septembre 2021 - Entrée pnb : 8 Juin 2021

    Le travail détermine les personnes avec qui nous passons la plupart de notre temps, alimente nos valeurs morales et politiques, façonne nos perspectives d'avenir.
    L'histoire des premiers homo sapiens révèle pourtant un monde où le travail ne jouait pas ce rôle primordial. Pourquoi travaillons-nous autant ? Comment le travail a-t-il pu façonner à ce point notre évolution ? Pour répondre à ces questions, il faut s'aventurer au-delà de la science économique et pénétrer dans le monde de la physique, de la biologie de l'évolution et de l'anthropologie.
    James Suzman propose une nouvelle histoire du travail et déconstruit nos représentations ordinaires en s'appuyant sur vingt-cinq ans de recherches, à l'interface entre les tribus de chasseurs-cueilleurs, les premières sociétés agricoles et le monde industrialisé. Il révèle comment les révolutions technologiques successives ont déformé notre conception de l'effort et de la récompense, engendrant une série de problèmes sociaux, économiques et environnementaux.
    On comprend dès lors que l'émergence de l'intelligence artificielle et la perspective d'une automatisation généralisée constituent un point d'inflexion sans précédent dans notre histoire, susceptible de transformer en profondeur nos sociétés laborieuses, et révélant l'urgence de réinventer notre rapport au travail.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Une belle histoire de l'homme

    Yves Coppens

    • Flammarion
    Parution : 6 Avril 2022 - Entrée pnb : 13 Avril 2022

    "Y a-t-il du Néandertal en moi ? Mais quand les Hommes ont-ils quitté l'Afrique ? Pourquoi sommes-nous tous forcément cousins ? Comment expliquer qu'on naisse avec des couleurs de peau différentes ? Pourrons-nous encore nous nourrir en 2050 ?"

    Et si vous partiez à la découverte de la plus belle histoire qui soit, la nôtre ? Cet ouvrage vous donne enfin toutes les clés pour percer les mystères de la formidable épopée humaine. Au fil des pages, signées des meilleurs experts du musée de l'Homme et d'ailleurs, vous apprendrez que nous avons tous un ancêtre commun... au 120e degré environ et que les plus anciens restes humains hors d'Afrique ont été retrouvés en Géorgie ; vous saurez que Christophe Colomb n'a pas découvert l'Amérique, pourquoi nous sommes la seule espèce à parler et à quoi ressemblaient vraiment les premiers Homo ; bref, d'où nous venons, qui nous sommes et où nous allons.
    Un livre précieux pour mieux penser notre passé mais aussi les délicates interrogations d'aujourd'hui autour de la diversité, du genre et de notre avenir sur Terre.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La composition des mondes ; entretiens avec Pierre Charbonnier

    Philippe Descola

    • Flammarion
    Parution : 19 Avril 2017 - Entrée pnb : 28 Juin 2018

    Philippe Descola est aujourd'hui l'anthropologue français le plus commenté au monde, au point d'apparaître comme le successeur légitime de Claude Lévi-Strauss. De ses enquêtes auprès des Indiens jivaros de Haute-Amazonie à son enseignement au Collège de France, il revient sur son parcours d'anthropologue - son expérience du terrain et les discussions qui ont animé l'anthropologie des années 1970 et 1980 -, et éclaire aussi la question environnementale et le droit des sociétés indigènes.
    Dans cette synthèse sous forme d'entretiens, il s'intéresse tout particulièrement à nos façons d'habiter une planète remplie de « non-humains » - plantes, animaux ou esprits. Ce faisant, il propose l'une des critiques les plus inventives du modèle occidental.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sapiens : métamorphose ou extinction

    , ,

    • Humensciences
    Parution : 23 Février 2022 - Entrée pnb : 9 Février 2022

    D'où venons-nous, qui sommes-nous, où en sommes-nous, où allons-nous et que pouvons-nous faire ? Pendant des mois, 21 personnalités atypiques réunies dans « Gramhona », un Groupe de recherche multidisciplinaire sur l'Homme et la Nature, ont échangé pour apporter des réponses pertinentes à ces questions fondamentales. En faisant dialoguer biologie, médecine, art, neurosciences, chimie, écologie, informatique et bien d'autres disciplines, habituellement cloisonnées ou dispersées, ce livre tisse des liens inattendus et ouvre de nouvelles pistes que le lecteur peut emprunter comme il le souhaite. Une lecture indispensable pour raisonner librement plutôt que d'être le porte-parole des opinions des autres.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les ours dansants : de la mer Noire à La Havane, les déboires de la liberté

    Witold Szablowski

    • Noir sur blanc
    Parution : 21 Octobre 2021 - Entrée pnb : 3 Octobre 2021

    Pendant des siècles, les Tsiganes bulgares ont dressé et exhibé des ours, de ville en ville, et jusque sur les plages. En 2007, avec l'entrée de leur pays dans l'Union européenne, ils ont été contraints de relâcher les ours dans une réserve pour animaux sauvages. Mais aujourd'hui encore, dès que ces ours voient un humain, ils se lèvent sur leurs pattes arrière pour danser.
    Au fil de ce grand reportage littéraire en Europe de l'Est, la métaphore de l'ours dansant va prendre toute son ampleur : il n'est pas facile de retrouver la liberté. Ni de savoir quoi en faire. De Sofia à Tirana et de Belgrade jusqu'à Gori, la ville natale de Staline, en passant par Athènes, Londres et Cuba, Szablowski interroge des femmes et des hommes sur la difficile transition de leur pays vers la démocratie et l'économie de marché. Liberté, liberté chérie ? De même qu'avec les ours rendus « à la vie sauvage », qui ont été stérilisés et qui se heurtent à des clôtures électriques, la vie nouvelle des plus pauvres, à l'Est, n'est pas si simple, et le cocktail de souffrances et de nostalgie explique en bien des lieux les séductions de l'autoritarisme.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • éloge de l'obscurité

    Sigri Sandberg

    • Noir sur blanc
    Parution : 1 Avril 2021 - Entrée pnb : 11 Mars 2021

    En hiver, la Norvège est plongée dans le noir. Mais est-ce vraiment le cas ? Deux tiers des Norvégiens, comme 80 pour cent des Américains du Nord, ne peuvent plus distinguer la Voie lactée pendant la nuit. Les lampadaires, néons et écrans illuminent le ciel et empêchent de le voir.
    Quels sont les effets de cette lumière artificielle sur les humains, les animaux, et toute chose vivante ?
    Aussi loin que remontent ses souvenirs, Sigri Sandberg a eu peur du noir. Elle entreprend un voyage en solitaire dans les montagnes, en plein hiver, pour éprouver l'obscurité et pour comprendre ce qui se cache derrière sa peur. Au cours de son périple, elle nous fait découvrir une autre femme, Christiane Ritter, qui a passé un hiver entier dans une hutte de trappeur dans le Svalbard en 1934.
    Sigri Sandberg écrit sur ce qui se passe dans le corps pendant la nuit. Elle évoque le sommeil, les étoiles, les trous noirs, les lumières du Nord, mais aussi les lois du trafic aérien et la lutte pour préserver un ciel nocturne. Son livre cherche à donner un sens à l'obscurité.
    Depuis plus de vingt ans, Sigri Sandberg (née en 1975) travaille pour divers journaux norvégiens. Elle a vécu huit années sur une île arctique du Svalbard et a écrit quinze livres sur la nature, la philosophie de la vie sauvage, le climat et les régions polaires.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • On vient vraiment tous d'Afrique ? des préjugés au racisme : les réponses à vos questions

    ,

    • Flammarion
    Parution : 27 Février 2019 - Entrée pnb : 7 Février 2019

    Assistons-nous au retour en force du racisme ?
    Montée de l'extrême droite dans les pays européens, discours anti-migrants de part et d'autre de l'Atlantique, débats sur l'identité nationale et critique du multiculturalisme... La question raciale a envahi notre quotidien. Face à cette déferlante largement relayée par les médias, il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux, l'opinion du fait.
    C'est précisément l'objet de ce livre. En révélant la part de construction sociale qui préside au racisme, il propose des réponses simples et éclairées par les sciences biologiques et sociales à des questions que chacun se pose : D'où vient la couleur de peau ? Le racisme a-t-il un fondement scientifique ? Quelles sont les conséquences des stéréotypes ? Peut-on parler de communautarisme en France ? Et, surtout, que pouvons-nous faire pour lutter efficacement contre les préjugés ?

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Anthropologie amérindienne

    Franz Boas

    • Flammarion
    Parution : 19 Avril 2017 - Entrée pnb : 28 Juin 2018

    Père fondateur de l'anthropologie américaine, Franz Boas consacre une partie de sa vie à l'étude des tribus indiennes de la côte nord-ouest des États-Unis. S'intéressant autant aux mythes, aux pratiques sociales, aux rites et aux arts qu'à la linguistique, à l'économie ou à l'anthropologie physique, il collecte récits, partitions musicales, photographies, statistiques, rêves et dessins.
    Grâce à l'extraordinaire richesse des matériaux compilés lors de ses terrains, Boas propose une démarche fondamentale pour l'anthropologie : refusant de considérer une culture comme un îlot immobile, l'anthropologue s'attache à en retracer l'histoire et les changements, définissant une identité en perpétuel mouvement.
    Sélection de textes traduits de l'anglais et de l'allemand, ce recueil propose pour la première fois les principaux textes de ce grand classique des sciences sociales, qui fut une des premières sources du travail de Marcel Mauss sur le potlatch et de Claude Lévi-Strauss sur les mythes.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'homme, cet animal rationnel dépendant ; les vertus de la vulnérabilité

    Alasdair Macintyre

    • Tallandier
    Parution : 2 Juillet 2020 - Entrée pnb : 10 Juin 2020

    Cet essai est le plus grand livre de philosophie politique d'Alasdair MacIntyre et constitue un sommet de la pensée politique contemporaine. Il s'interroge sur le fait que l'animalité, la dépendance et la vulnérabilité sont des états centraux de la condition humaine. L'homme n'est pas qu'un individu rationnel indépendant comme l'Occident a fini par le croire. La vie en société nécessite ce que MacIntyre appelle les « vertus de la dépendance reconnue » que la modernité a oubliées.

    En rappelant, il y a vingt ans, lors de sa parution aux États-Unis, que l'homme était aussi un animal, MacIntyre était avant-gardiste. En soulignant que sa rationalité et son indépendance d'être rationnel n'occultent pas sa fondamentale dépendance vis-à-vis des autres sur le plan de la vie en commun, il est aujourd'hui prophétique.

    Une réflexion philosophique essentielle sur la faiblesse et la fragilité de l'être humain.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le travail des morts ; une histoire culturelle des dépouilles mortuaires

    Thomas Laqueur

    • Gallimard
    Parution : 6 Septembre 2018 - Entrée pnb : 4 Août 2018

    Voilà presque 2 500 ans, Diogène demandait à ses disciples qu'à sa mort ils jettent son corps par-dessus le mur, où il serait dévoré par des bêtes sauvages. Quelle importance puisqu'il aurait quitté ce monde? Pourtant Diogène fit scandale. Pourquoi - quel que soit le contexte religieux et idéologique, et même lorsque la croyance en l'âme est imprécise - le corps sans vie est-il considéré, en tous lieux et à toutes époques, comme important? Comment la persistance de l'être se substitue-t-elle au cadavre? Les vivants ont bien plus besoin des morts que l'inverse, et les morts sont à l'origine de mondes sociaux.
    Mobilisant poésie et peinture, architecture et médecine, statuaire et géographie, littérature et théologie, ce grand livre délimite les manières dont les morts ont façonné le monde moderne, malgré le désenchantement supposé de notre ère.
    Trois questions le structurent. 'Où sont géographiquement les morts?' Laqueur décrit la naissance, au Moyen Âge, du lieu de repos dominant des morts - l'enclos paroissial - et expose les motifs pour lesquels, aux XVIIIe
    et XIXe siècles, il fut largement supplanté par le cimetière moderne. 'Qui sont les morts?' explicite les raisons qui ont rendu insupportable l'inhumation anonyme et conduit, depuis le XIXe siècle et à une échelle sans précédent, à réunir les noms des défunts sur de longues listes et des monuments commémoratifs. 'Que sont les morts?' éclaire l'échec de la crémation : cette technique sophistiquée - la transformation du corps en matière inorganique -, commencée comme une fantaisie moderniste visant à dépouiller la mort de son histoire, est venue buter sur l'inacceptable anonymat des cendres du Génocide.
    L'originalité foncière de Laqueur est de révéler les manières dont les morts font la civilisation à grande échelle comme au niveau intime, en tous lieux et en tous temps ; leur poids historique, philosophique et anthropologique est immense et presque sans limite ni comparaison.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Harkis ; mémoires sans issue

    Vincent Crapanzano

    • Gallimard
    Parution : 6 Février 2013 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Dans cette chronique de traîtrise et d'abandon, d'ostracisme et d'exil, l'anthropologue américain Vincent Crapanzano se penche sur le sort des harkis et de leurs descendants. Sous le terme 'harki', il englobe le quart de million de supplétifs algériens qui ont combattu aux côtés des Français durant la guerre d'Algérie et qui, après l'indépendance en 1962, furent pour la plupart désarmés et renvoyés dans leurs villages par leurs officiers.
    Dénoncés comme traîtres par les Algériens, trahis par les Français, plus de soixante mille d'entre eux furent emprisonnés, sauvagement torturés et exécutés. Ceux qui réussirent à rejoindre la France furent cantonnés dans des camps, certains pendant près de vingt ans. Selon l'auteur, ils y sont devenus une population doublement à part : à la fois ghettoïsée et emmurée dans le silence. Et quand à leurs enfants, ils souffrent d'une double blessure : celle qu'ils ont eux-mêmes endurée et celle produite par le mutisme de leurs pères.
    Plus qu'un simple retour sur le sinistre passé des harkis et leur douloureux présent, cette enquête ethnographique retrace les nombreux paradoxes d'une identité forgée par l'indignation, le ressentiment et la soif de justice. Elle nourrit en outre une puissante réflexion sur la façon dont les enfants portent la responsabilité des choix de leurs parents, dont l'identité personnelle est façonnée par les forces impersonnelles de l'histoire et dont la violence elle-même s'insinue dans chaque aspect de la vie humaine.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vulgarité et modernité

    Bertrand Buffon

    • Gallimard
    Parution : 23 Mai 2019 - Entrée pnb : 19 Avril 2019

    La vulgarité est omniprésente aujourd'hui. Elle s'exprime dans les manières, le langage, l'accoutrement, les arts ; on la rencontre dans la foule comme dans les élites, et jusqu'au sommet de l'État ; elle prolifère dans la publicité, les médias, sur Internet et les réseaux sociaux. Qui plus est, elle s'affiche sans vergogne, elle est assumée, souvent agressive même.
    Cependant, malgré son essor et son aggravation, malgré les désagréments qu'elle engendre, la vulgarité n'a jamais fait l'objet d'un examen systématique. Ce livre entreprend de réparer cet oubli. Pour saisir au mieux son sens, l'ouvrage enquête sur les critiques très vives que la vulgarité suscite depuis deux siècles et les remèdes qui furent mis en oeuvre, en vain, pour la prévenir. Il part à la recherche d'un nouvel antidote en remontant aux sources qui la rendent possible et autorisent, voire encouragent son déploiement.
    La vulgarité est le fruit d'une modernité intempérante et sa propagation reflète les errements de la postmodernité. L'examen des principes fondateurs de l'Occident contemporain met au jour les ressorts profonds du phénomène et suggère la voie à suivre pour nous prémunir contre lui.
    Au-delà de la vulgarité, il s'agit de relever la tête face à la radicalisation de la modernité, qui dévoie le projet d'émancipation qu'elle porte et contrarie l'épanouissement de notre humanité.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Approches de l'imaginaire

    Roger Caillois

    • Gallimard (patrimoine numérisé)
    Parution : 14 Octobre 2009 - Entrée pnb : 20 Septembre 2014

    Approches de l'imaginaire rassemble certaines études écrites par Roger Caillois entre 1935 et 1950 et non réunies jusqu'´r présent en volume. L'ouvrage reprend également trois essais épuisés et devenus introuvables : Proccs intellectuel de l'art, Puissances du roman et Description du marxisme.
    Il est divisé en quatre parties : 'L'équivoque surréaliste', 'Paradoxe d'une sociologie active', 'Sciences infaillibles : sciences suspectes', 'Puissances du roman', qui apportent souvent d'autres témoignages sur les mouvements auxquels l'auteur a participé, notamment le groupe surréaliste dont il fut membre de 1932 ´r 1935 et le Collcge de Sociologie qu'il fonda en 1937 avec Georges Bataille. Ces études reliées par des arguments qui en précisent situation et signification s'efforcent, chacune ´r sa manicre, de définir la logique de l'imaginaire. Elles racontent une sorte d'éducation intellectuelle toujours orientée vers un meme but : défricher l'univers sensible afin 'd'y déceler des corrélations, des réseaux, des carrefours, des régularités, en un mot quelques-unes des réverbérations mystérieuses dont se trouve marqué ou illuminé l'épiderme du monde, depuis les dessins des pierres dans la maticre inerte jusqu'aux images des poctes dans le jeu apparemment libre de l'imagination'.
    Cases d'un échiquier (1970) constituait par anticipation le second tome de ces Approches de l'imaginaire. Il correspond ´r la période 1950-1965. Obliques (1975) a rassemblé les dernicres analyses de Roger Caillois, décédé en 1978.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • La civilisation grecque a l'epoque archaique et classique

    Francois Chamoux

    • Flammarion
    Parution : 4 Novembre 2015 - Entrée pnb : 4 Novembre 2015

    Dans le cadre étroit de la cité, l'homme grec a trouvé pendant des siècles le milieu propice à l'épanouissement de sa vie et de ses rêves. D'un bout à l'autre du monde antique ont vu le jour les petits États où le même peuple, dispersé mais conscient de son unité au-delà des jalousies et des querelles, a vécu une aventure riche d'imprévu, d'audace et d'énergie créatrice. Il a défriché des terres vierges, établi des courants commerciaux, défini des formes politiques et sociales nouvelles, donné des modèles à la pensée, aux lettres et à l'art de l'Occident. Pour évoquer une civilisation dont le legs reste essentiel pour notre époque, François Chamoux, archéologue, historien, helléniste, a choisi plusieurs thèmes dont l'importance lui a paru primordiale : la guerre, les dieux, la cité, la naissance des genres littéraires, le rôle et la condition de l'artiste.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La civilisation hellenistique

    Francois Chamoux

    • Flammarion
    Parution : 4 Novembre 2015 - Entrée pnb : 4 Novembre 2015

    Entre l'épopée d'Alexandre et l'établissement par Auguste de l'ordre impérial romain s'étend une période de trois siècles, dont l'histoire complexe et tourmentée est moins familière à l'homme d'aujourd'hui que la brillante époque de la Grèce classique, qui la précède. Pourtant peu de périodes de l'histoire se sont montrées aussi riches d'expériences et d'innovations. Dépositaire des traditions classiques, qu'elle révérait, la civilisation hellénistique fit aussi preuve, en maints domaines, d'une étonnante audace et d'une fécondité dont nous sommes toujours les bénéficiaires, souvent sans le savoir. Il était nécessaire d'en esquisser un bilan, pour compléter le tableau de la civilisation grecque archaïque et classique proposé dans un autre ouvrage de cette collection.L'auteur a conçu ce livre comme une suite du précédent, dont il suppose que les thèmes essentiels sont connus du lecteur. Il a tenté de définir, en multipliant les exemples, ce que les Grecs hellénistiques ont conservé de l'âge antérieur et maintenu en vie, à côté des solutions nouvelles auxquelles ils ont été conduits, à l'occasion, par le jeu du hasard ou sous la contrainte des faits, par les contacts avec les autres peuples ou par la hardiesse de leur propre esprit. On voudrait que cette peinture nuancée, tout incomplète qu'elle demeure par la force des choses, aidât à mieux apprécier, dans une juste perspective historique, une époque chatoyante et pleine d'attraits qui reste encore, sous bien des aspects, mal connue.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty