Lettres et langues

  • Merlin

    Robert de Boron

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2000 - Entrée pnb : 12 Décembre 2019

    Le Merlin de Robert de Boron est la partie du cycle arthurien qui précède immédiatement le Lancelot. Merlin, fils d'un incube et d'une vierge, a favorisé les amours d'Igerne et d'Uter, d'où naîtra Arthur ; c'est Merlin qui fit fonder la Table Ronde avec son siège périlleux. Le texte nous est parvenu sous la forme fragmentaire de 504 vers et dans une translation en prose du XIIIe siècle. Alexandre Micha, grand spécialiste des romans arthuriens en prose, nous procure la première édition critique moderne rendant ainsi honneur à la prose de Robert de Boron. L'édition se fonde sur le manuscrit fr. 747 (A) de la Bibliothèque nationale de France, le moins fautif, le plus cohérent peut-être, en notant toutes les variantes.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Praelectiones in lamentationes jeremiae. lecons sur les lamentations de jeremie - ioannis calvini op

    Jean Calvin

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2019 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    Après les 193 leçons sur le livre du prophète Jérémie (cf. Calvini opera denuo recognita, Series Exegetica 6a et 6b, 2016), Calvin paracheva son explication du prophète avec dix-huit leçons sur les Lamentationes de septembre 1562 à janvier 1563. Les Lamentations s'inscrivent dans l'une des traditions poétiques des qînoth, les complaintes qui concernent le gouvernement politique. Calvin s'attache à en donner une interprétation morale et actualisante. Les sources et les principes exégétiques du Réformateur restent les mêmes, mais la double introduction, au texte latin et au texte français, les rappelle. L'édition est en effet juxtalinéaire avec en vis-à-vis la traduction modernisée et commentée de Charles de Jonviller. Deux index des noms de personnes et des citations bibliques complètent l'édition.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • ETUDES RABELAISIENNES t.45 ; difficile est saturam non scribere : l'herméneutique de la satire rabelaisienne

    Renner Bernd

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2007 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    L'Herméneutique de la satire rabelaisienne examine l'évolution que subissent les quatre livres authentiques des Chroniques pantagruélines à l'aune des critères d'hybridité et de mélange littéraire qui identifient celles-ci comme des variantes du méta-genre de la satire. Il semble bien que la varietas de la satire à la Renaissance, amalgame de sources antiques, médiévales et contemporaines, fournisse une contribution fondamentale à la question de l'intention et de la signification du texte rabelaisien, laquelle occupe et divise la critique depuis longtemps. En particulier, il apparaît que c'est la farce, satire populaire et univoque, qui régit les deux premiers livres, alors qu'une satire subtile et polysémique prédomine dans les Tiers et Quart Livres. En somme, Bernd Renner pose que l'écrit satirique illustre le phénomène de la digestion et de l'«imitation créatrice» de modèles littéraires qui, précisément, distinguent le texte de la Renaissance.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lectures de lucrece

    Ballestra-Puech S.

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2019 - Entrée pnb : 5 Mai 2022

    « Parmi ceux qui naîtront après nous, nombre croiront s'entretenir avec Lucrèce lui-même sur la nature des choses » écrit le clairvoyant Vitruve. Ce livre réunit quelques fragments significatifs de la conversation séculaire que savants et créateurs entretiennent avec Lucrèce. Une approche résolument transdisciplinaire a été choisie pour aborder ces échos lucrétiens qui résonnent dans tous les domaines de la connaissance humaine dès lors que le poète latin affronta la complexité du réel avec pour seules armes les puissances conjuguées de l'imagination et de l'art. Les liens indissolubles que le De rerum natura tisse entre science, éthique et esthétique expliquent la pluralité des lectures qui ont pu en être faites, chacune révélant les spécificités d'une époque autant qu'une appropriation singulière. Lucrèce nous a légué un trésor d'images et d'outils conceptuels dont la fécondité heuristique paraît inépuisable, comme en témoigne l'étonnante fortune théorique du clinamen.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Italien Quel che resta di un naufragio - le edizioni cinque-seicentesche delle opere di pietro aretino nelle

    Conconi Bruna

    • Librairie droz
    Parution : 10 Décembre 2021 - Entrée pnb : 11 Décembre 2021

    Nonostante la leggenda nera di Pietro Aretino pornografo, ateo e flagello dei principi abbia acquisito sin dalla prima modernità la rilevanza di un mito di dimensioni sovranazionali, la ricezione fuori d'Italia di uno tra gli autori più controversi della letteratura europea resta una questione aperta. Continuano a non esistere studi generali sull'argomento, e ancor più frammentaria è la documentazione che riguarda la «fortuna concreta», la reale circolazione e l'effettiva fruizione dei suoi testi da parte del lettorato d'oltralpe.
    Questo libro, che prende in esame, censendoli, i più di 460 esemplari delle edizioni cinque-seicentesche delle opere aretiniane oggi conservati nelle biblioteche di Francia e osserva le tracce di lettura lasciate dai loro possessori, intende contribuire a colmare questa lacuna. Si rivolge dunque, oltre che agli studiosi di letteratura italiana e francese, agli storici del libro e della lettura, ma anche ai conservatori dei fondi antichi e ai collezionisti privati, presso i quali la produzione dell'autore toscano non ha mai smesso di costituire un oggetto degno di attenzione.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'epistre othea

    Christine De Pisan

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2007 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    Texte hybride, composite, déroutant, L'Epistre Othea est une oeuvre particulièrement intéressante, notamment dans une perspective d'histoire de l'esthétique littéraire. Othea semble résumer en effet les deux tendances qui ont marqué la production de Christine de Pizan : d'un côté l'intérêt pour les histoires mythologiques, historiques ou pseudo-historiques, de l'autre la volonté, plusieurs fois affirmée, de faire passer une leçon de morale.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Harmonie divine et subjectivite poétique chez Maurice Scève

    James Helgeson

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2001 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    L'étude porte sur deux thèmes de l'oeuvre de Maurice Scève dont l'auteur montre qu'ils sont indissociables : l'harmonie comme contrainte et l'influence de la musique dans l'élaboration poétique. L'introduction, qui examine d'emblée plusieurs topoi de la tradition musicale, philosophique et littéraire à la Renaissance, prévient quatre études consacrées aux effets de la mousikè, à l'orphisme, à l'harmonie divine ainsi qu'à la concordia discors dans la poétique de Scève. La conclusion dégage la signification politique de l'harmonie et souligne les points communs entre la poétique scévienne et les quelques tentatives de synthèse entre philosophie politique et théorie musicale que compte la poésie française du XVIe siècle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mémoires

    Bourbon Nicolas

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2008 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    L'ouvrage se présente comme une édition-traduction des 584 épigrammes latines qui forment le recueil des Nugae (Bagatelles) de Nicolas Bourbon publié à Bâle en 1533. Dans son introduction, Sylvie Laigneau-Fontaine ancre la biographie de l'auteur dans l'histoire de la « Première Renaissance » française. Elle analyse ensuite la poétique de Bourbon, dans le cadre d'une réflexion générique sur l'épigramme, genre marqué par un certain nombre de critères formels (caractère mineur, concordia discors, uariatio, ars iocandi, art de la pointe) et de thèmes récurrents (épigrammes érotiques, religieuses, satiriques ou encore épidictiques).
    L'édition proprement dite du texte de 1533, assortie d'un apparat critique pour les variantes des éditions antérieures et postérieures et d'un apparat des sources, est doublée de sa traduction. On a fait le choix d'une traduction en stiques, afin de rendre sensible, autant que faire se pouvait, le style de Bourbon. Cette traduction est enrichie de notes très nombreuses, qui explicitent les noms propres et donnent pour chaque pièce un commentaire historique et littéraire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lectures françaises de la fin du moyen-âge ; petite anthologie commentée de succès littéraires

    Collectif

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2007 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    Cette anthologie part d'un constat très simple : les textes médiévaux étudiés à l'Université par les étudiants de lettres sont majoritairement des oeuvres qui ont été peu, voire pas, diffusées au Moyen Age et que le XIXe siècle a redécouvertes et canonisées. Mais que lisait-on vraiment aux XIVe et XVe siècles ? Frédéric Duval recense et présente les textes français dont on conserve le plus d'exemplaires confectionnés entre 1350 et 1500. Son anthologie s'adresse à la fois aux historiens et aux littéraires. En rassemblant un noyau de textes communs à la plupart des grandes bibliothèques princières de la fin du Moyen Age, elle met au service des premiers des sources d'une extrême richesse pour l'étude de la noblesse et de l'aristocratie. Aux seconds, elle donnera l'occasion de réévaluer un corpus de référence qui a forgé l'horizon d'attente des lecteurs et qui a souvent nourri les oeuvres du Moyen Age aujourd'hui les plus célèbres.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Apta compositio ; forme du texte latin au Moyen Âge et à la Renaissance

    Collectif

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2017 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    L'étude de la mise en forme des textes a fait ces dernières années l'objet de travaux importants depuis ceux, pionniers, d'Henri-Jean Martin. On sait qu'une même oeuvre acquiert des significations différentes quand sa mise en texte et en page se transforme, que le texte apparaît bien souvent comme « une forme de l'intention » qui fait intervenir plusieurs « co-élaborateurs » (l'auteur, le typographe, le destinataire ou lecteur) et dont la réalisation définitive sur la page est le produit d'une tension entre un projet et les difficultés qu'il rencontre. Au croisement de l'histoire du livre, de la rhétorique et de l'histoire des idées, les vingt et une contributions ici réunies, issues du IVe congrès de la Société d'Etudes Médio et Néo-latines (SEMEN-l), montrent comment la mise en forme matérielle et intellectuelle des textes latins au Moyen Age et à la Renaissance conditionne leur réception, en interrogeant à la fois leurs dispositifs matériels, leurs choix rhétoriques et leurs pratiques éditoriales.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le roman de Perceforest ; sixième partie t.1 et t.2

    Gilles Roussineau

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2014 - Entrée pnb : 16 Novembre 2019

    Les lignes directrices de la Sixième partie du roman de Perceforest sont principalement orientées vers le dénouement de l'oeuvre. Gallafur, le petit-fils de Gadiffer, abolit définitivement les enchantements de la Forêt Darnant. Il épouse Alexandre Fin de Liesse, la petite-fille de Perceforest et d'Alexandre le Grand, et devient roi de Grande Bretagne. De leur descendance naîtra Lucius, premier roi chrétien, puis Arthur. Zéphir, le démon bienfaisant qui veille aux destinées de la Grande Bretagne, protège particulièrement le lignage de Passelion, dont le lointain descendant sera Merlin. Avec l'arrivée d'Alain le Gros, le royaume est progressivement christianisé. Gallafur2, le fils de Gallafur, se convertit à la nouvelle religion et se fait baptiser sous le nom d'Arfasen. Dans l'Ile de Vie, Perceforest, Gadiffer, Dardanon, la Reine Fée et Gallafur entendent Nathanaël, un ancien clerc de Nicodème, leur faire le récit de la Passion d'après l'Evangile de Nicodème, dont l'auteur propose une traduction très proche de la source latine. Emus par cette lecture, ils se font baptiser et demandent à revenir en Grande-Bretagne pour mourir. Arfasen fonde le château de Corbenic, où sera gardé le Graal. Il donne sa fille Guetoine en mariage à Josué, le frère d'Alain le Gros. Désormais, la Grande Bretagne est chrétienne et les aventures des chevaliers du Graal, d'Arthur et des compagnons de la Table Ronde peuvent commencer.
    Sans perdre de vue son dessein initial, qui est de rattacher les héros de l'Antiquité, Alexandre, Betis-Perceforest et Gadiffer, à Arthur et aux compagnons de la Table Ronde, le romancier, dont l'imagination est toujours fertile, ne renonce pas au plaisir de raconter de nouvelles histoires, essentiellement consacrées aux amours de Gallafur, de Maronès, de Salfar et du Chevalier à la Vuivre. Il met en scène une Cour d'Amour, où la conduite de Salfar, qui a ravi par désespoir et rage d'amour la Pucelle au Cercle d'Or, est sévèrement jugée. Avec un réel sens de l'architecture romanesque, l'auteur achève magistralement le grandiose édifice en six parties qu'il avait l'ambition de construire. Sa réussite est la marque d'une richesse d'invention et d'une puissance créatrice exceptionnelles.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les poètes français de la renaissance et leurs libraires

    ,

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2015 - Entrée pnb : 22 Octobre 2021

    Comment le poète français du XVIe siècle, à Paris, à Lyon ou dans d'autres villes de l'espace francophone, choisit-il son libraire ou son imprimeur ? Pourquoi en change-t-il et fait-il parfois appel, successivement voire simultanément, à plusieurs d'entre eux? Quelles relations (contractuelles, financières, intellectuelles) le lient à ces hommes et femmes du livre ? Quel parti les uns et les autres tirent-ils du privilège exhibé en page de titre, mais dont l'extrait ne se retrouve pas toujours à l'intérieur de l'ouvrage ? Quelles logiques guident l'auteur pour diffuser au mieux sa production et lui ménager la plus large réception possible ?
    Telles sont quelques-unes des questions qu'à la faveur d'un colloque tenu à Orléans, en juin 2013, se sont posées une vingtaine de spécialistes de la poésie française et néo-latine de la Renaissance, pour mieux comprendre les stratégies éditoriales mises en oeuvre et éclairer les relations complexes, implicites voire conflictuelles qui unissaient alors le poète et son libraire... avant parfois de les séparer.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le romant de l'infidelle Lucrine

    Gougenot Nicolas

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 1995 - Entrée pnb : 26 Janvier 2020

    Gougenot : jusqu'à aujourd'hui un auteur bourguignon du Grand Siècle, auteur de la Comédie des comédiens, que les historiens du théâtre utilisent pour mieux connaître la condition de comédien vers 1630. Mais François Lasserre a découvert ses autres oeuvres et son premier métier : il était calligraphe, et il offre au public le roman de Gougenot. Le Romant de l'infidelle Lucrine dépeint un chassé-croisé d'intrigues amoureuses, que les tiers se racontent pendant un séjour d'attente à Lens-le-Bourg, alors que les avalanches empêchent de passer le Col du Mont-Cenis. Des ecclésiastiques, des pèlerins, des petits Savoyards et les respectables parents des amoureux complètent le petit monde de ce roman vif, charmant et d'une grande fraîcheur, comme le relève avec raison dans sa préface le professeur Collinet, éminent connaisseur du XVIIe siècle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nouvelles histoires tragiques, 1586

    Poissenot B Nigne

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 1996 - Entrée pnb : 26 Janvier 2020

    Trois ans après L'Esté (cf. TLF 349), B. Poissenot fait publier ce recueil de six histoires tragiques, qu'il veut situer dans la lignée de celles de Boaistuau. Le Prologue de l'auteur est un des textes les plus suggestifs sur le genre de l'histoire tragique à la fin du siècle. Commençant par des exercices de réécriture (une version des amours de Floridan et Elvide, ou de l'histoire de Mania puisée chez Xénophon), Poissenot en arrive à des compositions plus personnelles, telles que l'histoire de son maître Georges Pelleteret, assassiné par les reîtres. Ces récits sont suivis d'une description de la Froidière et d'un discours sur "l'apparition du mauvais Demon" du plus haut intérêt. Cette édition est accompagnée d'annexes sur les événements historiques qui ont inspiré certains des récits de Poissenot, d'un glossaire et d'un index.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Voyages en Andalousie au XIXe siècle ; la fabrique de la modernité romantique

    Nikol Dziub

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2018 - Entrée pnb : 5 Mai 2022

    Le voyage en Andalousie au XIXe siècle apparaît comme une réponse à la double révolution mimétique et médiatique à laquelle la littérature est alors confrontée. C'est avec les dispositifs de la modernité (lithographie, photographie, littérature journalistique) que dialoguent les écrivains-voyageurs dont les textes sont ici étudiés : Laborde, Chateaubriand, Taylor, Irving, Gautier, Dumas père, Botkine, Andersen, De Amicis, etc. C'est pourquoi ces objets littéraires aux statuts génériques et éditoriaux divers (voyages pittoresques, contes, feuilletons, lettres...) doivent être replacés dans l'environnement des productions culturelles liées à l'Andalousie à l'époque : le Handbook espagnol de Richard Ford, les photographies de Charles Clifford et de Jean Laurent, les études qu'Owen Jones publie sur l'Alhambra, l'Exposition universelle de Londres en 1851, ou encore les illustrations que Doré donne pour L'Espagne de Davillier. Au terme de ce parcours, on comprend comment, de la rencontre d'un genre problématique - le récit de voyage - et d'un espace auquel se superposent des loci parfois contradictoires - l'Andalousie -, naissent des pratiques révélatrices de ce que la modernité romantique fait à la littérature.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Poetiques d'aubigne

    Collectif

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 1999 - Entrée pnb : 26 Janvier 2020

    Sous le titre de Poétiques d'Aubigné, ce Colloque tente de dessiner les contours et les enjeux de cette "beauté convulsive" qui distingue l'oeuvre du poète et capitaine Huguenot. Comment représenter la violence? Comment dire la fureur et l'extase? En quoi le texte prétend-il se faire image? Et dans quelle mesure la stylistique et la poétique deviennent-elles partie prenante de la théologie? Toutes ces questions donnent lieu à une réflexion originale et approfondie de la part de quelques-uns des meilleurs spécialistes de l'oeuvre d'Aubigné: Claude-Gilbert Dubois, Jean-Raymond Fanlo, Elliott Forsyth, Marie-Madeleine,Fragonard, Michel Jeanneret, Ullrich Langer, Frank Lestringant, Gisèle Mathieu-Castellani, Olivier Pot, Jean-Yves Pouilloux, Marie-Hélène Prat, Malcolm Quainton, Richard L. Regosin, Gilbert Schrenck, Marguerite Soulié, André Tournon, Henri Weber.,,"Les Tragiques d'Aubigné" : une poétique de la violence. La fureur iconoclaste du poète réformé, mort à Genève en 1630, allait de pair avec une fascination pour la représentation imagée. "(...) Comme le formule d'entrée Michel Jeanneret : "Après une vie de combat pour la cause protestante, Aubigné mourait à Genève en 1630. Il était temps que la ville du refuge lui rende hommage." Cet hommage adopte la forme d'une quinzaine de communications qui, toutes, se penchent sur les Poétiques d'Aubigné. Ce n'est pas un hasard si Aubigné (...) se retrouve de nos jours au bénéfice d'une attention renouvelée. (...) Que ce soit au niveau des thèmes, du lexique, de la syntaxe ou de la prosodie, cette violence ne cesse de se réaffirmer dans un poème hors normes à tous égards." John E.Jackson. Extrait d'un article paru dans "Le Temps", le 30 octobre 1999.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Des filles sans joie ; le roman de la prostituée dans la seconde moitié du XIXe siècle

    Marjorie Rousseau-Minier

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2018 - Entrée pnb : 5 Mai 2022

    Au moment où la prostitution semble exploser dans les villes, la fille des rues envahit la littérature de la seconde moitié du XIXe siècle. Héroïne nouvelle, elle acquiert bien vite le premier rôle de ce qui devient un sous-genre romanesque à part entière, doté d'une structure et de motifs privilégiés. Pour appréhender le fonctionnement et les significations multiples que ce personnage revêt dans le « roman de fille », cette étude comparée d'oeuvres françaises, espagnoles et russe s'ouvre sur les discours médicaux, moraux et sociaux du temps sur la femme et la prostituée. Figure du manque et de la dépossession, la prostituée interroge la vision masculine du féminin, mais traduit aussi les inquiétudes des contemporains face aux nombreuses mutations sociales, économiques et politiques du siècle, et se fait le reflet d'angoisses existentielles sur le rapport au corps, aux autres et à la mort, ainsi que le lieu privilégié de réflexions artistiques et esthétiques.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Beaudelaire et la sacralité de la poésie

    John Edwin Jackson

    • Librairie droz
    Parution : 1 Janvier 2018 - Entrée pnb : 5 Mai 2022

    La religion, dans Les Fleurs du Mal, n'est pas une. Elle existe bel et bien, mais elle n'existe que sous une forme multiple, diverse et parfois contradictoire. Entre la saisie doloriste de la souffrance, comprise comme identification à la souffrance rédemptrice du Christ et le dévoiement, voire la parodie du langage religieux, entre les poèmes de la « révolte », qui tendent à substituer à Jésus la figure de Satan et la tendance à apothéoser la mort ou même le « dieu de l'Utile », la poésie de Baudelaire hésite sur le plan religieux entre des postulations contradictoires. Une fois reconnue la difficulté de définir un dénominateur commun à ces différentes tendances, les pages de ce livre suggèrent de voir dans l'affirmation de la transcendance d'autrui le relais poétique de la transcendance divine et la substitution à la liturgie religieuse traditionnelle d'une liturgie poétique de l'union, ou d'un lien, que le texte crée en même temps qu'il l'énonce.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty