Lettres et langues

  • Dostoïevski : face à la mort, ou le sexe hanté du langage

    Julia Kristeva

    • Fayard
    Parution : 20 Octobre 2021 - Entrée pnb : 24 Septembre 2021

    L'oeuvre de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski hante la conscience européenne et mondiale depuis un siècle et demi (Nietzsche, Proust, Kafka, Nabokov, Berdiaev, Chestov, Soljénitsyne, Sarraute, Sollers, Visconti, Bresson, Kurosawa, Wajda et bien d'autres) et continue à fasciner le marketing hyperconnecté (16 versions en chinois de Crime et Châtiment). Le livre de Julia Kristeva dévoile la surprenante actualité du «  grand Russe  », génie aussi tourmenté que prophétique.
      «  Partout et en toutes choses, je vivais jusqu'à l'ultime limite, et j'ai passé ma vie à la franchir  », écrit-il à son ami le poète A. Maïkov en 1867. Il l'a fait, porté par sa foi orthodoxe dans le Verbe incarné, en réinventant ce pari sur la puissance de la parole et du récit qu'est le roman polyphonique  : pour braver le nihilisme et son double, l'intégrisme, qui gangrènent le monde sans Dieu et avec lui.
      Ses personnages extravagants, oscillant entre monstruosité pathétique et insignifiance d' «  insectes  », pressentaient déjà la matrice carcérale de l'univers totalitaire qui se révéla dans la Shoah et le Goulag, et qui menace aujourd'hui par l'omniprésence de la technique.
      Vibrante osmose et vigilance tonique, l'oratorio de Julia Kristeva décrypte un Dostoïevski total et neuf, galvanisé par le langage. L'homme et l'oeuvre s'introduisent dans le troisième millénaire, où, enfin, «  tout est permis  ». Et les anxiétés des internautes rejoignent les sous-sols des démons dostoïevskiens.
     
    Essayiste, romancière, psychanalyste, Julia Kristeva, docteur honoris causa de nombreuses universités, dont l'oeuvre est traduite dans beaucoup de pays - et intégralement aux Etats-Unis - a reçu en 2004 le prix Holberg, équivalent du Nobel pour les sciences humaines.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Et toc ! les meilleur des réparties.... pour moucher les emmerdeurs, les cons, les prétentieux

    Olivier Clodong

    • Fayard/mille et une nuits
    Parution : 21 Janvier 2015 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Depuis de trop longues minutes déjà, un prétentieux pérore devant vous et toute l'assemblée. Il a le don de
    gâcher votre soirée. Vous aimeriez que cela cesse, vous cherchez en vain le bon mot qui le remettrait à sa place
    et le ferait taire. Rien ne vient ; plus frustrant encore, la formule appropriée arrive trop tard. C'est que, avoir de
    la répartie, cela s'apprend ! Rien de tel que de s'inspirer du talent des autres pour clouer le bec à son adversaire.
    Olivier Clodong a sélectionné le meilleur des petites phrases, celles qui ont été forgées et utilisées par les plus
    grands, écrivains, acteurs de théâtre, hommes politiques et humoristes, pour répliquer aux cons, aux emmerdeurs,
    aux suffisants et aux sans-gêne de tout poil.Olivier Clodong est un spécialiste de la communication politique. Amateur de joutes verbales, il est notamment l'auteur aux éditions Mille et une nuits de Quand les politiques se lâchent ! (2011) et de Politiques : le cumul des mandales (2013).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Primo Levi ; le passage d'un témoin

    Philippe Mesnard

    • Fayard
    Parution : 19 Octobre 2011 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Primo Levi est une figure majeure du témoignage sur les camps nazis. Mais ne voir en lui qu'un témoin, même exemplaire, serait limiter son importance. Inlassable chroniqueur pour La Stampa, homme de radio et de télévision, Primo Levi fut surtout un intellectuel engagé, qui a produit une pensée authentiquement singulière. Lauréat de nombreux prix, poète, romancier, nouvelliste, dramaturge et essayiste, il a laissé une oeuvre que la seule catégorie du témoignage ne suffit pas à définir. À cela, on doit ajouter que la chimie a constitué pour lui un métier, comme il aimait à le dire, mais aussi une manière de voir et de se situer dans le monde. Il termine sa carrière à la tête d'une entreprise chimique d'ampleur internationale. Cet homme multiple, hyperactif, polyglotte constitue en soi une énigme, laquelle est redoublée par son suicide, le 11 avril 1987. L'exploration de son existence fait découvrir des paradoxes, des fissures et des hantises qui ne renvoient pas toute à la violence concentrationnaire, mais aussi à son histoire familiale et à sa vie professionnelle. Autant de dimensions qui amènent à remettre en question les clichés qui l'enfermaient dans le mythe de l'optimiste invétéré et de l'infaillible témoin. Basée sur de nombreux documents inédits, cette biographie offre un double éclairage sur la vie sociale et familiale de ce Juif piémontais, amoureux de la montagne, qui, lorsqu'il était étudiant, aurait aimé se consacrer entièrement à la chimie, ainsi que sur ce qui différencie des autres le témoignage de Primo Levi sur les camps, et lui donne une force exceptionnelle.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Soljénitsyne et la France ; une oeuvre et un message toujours vivants

    ,

    • Fayard
    Parution : 3 Mars 2021 - Entrée pnb : 11 Février 2021

    L'Institut de France et la Sorbonne ont donné abri et prestige à la grande conférence internationale qui s'est tenue en novembre 2018 pour célébrer en France, à Paris, le centenaire d'Alexandre Soljénitsyne qui fut le quatrième Prix Nobel russe de littérature.
    Certes il n'a pas élu domicile en France, mais lui et sa femme Natalia y séjournèrent plus que dans tout autre pays occidental, hormis la Suisse et l'Amérique. L'écrivain se déclara même surpris qu'elle soit devenue pour lui `'  une  deuxième patrie `'.
    Les ors de la République comme les voix des lycéens et étudiants se sont unis pour questionner l'oeuvre d'Alexandre Soljénitsyne, ajoutant ainsi une page importante à l'histoire déjà riche de la «  réception » de Soljénitsyne en France. Vingt-six personnalités  : politiques, historiens, philosophes, romanciers ou psychanalystes - français, russes, américain, italien - ont évoqué, chacun à sa façon, la vie et l'esprit d'un lutteur, d'un bagnard devenu immense romancier, d'un captif de l'idéologie qui a brisé ses chaînes et retrouvé le Dieu que sa mère et son grand-père lui avaient inculqué. De ces journées comme de ce livre, il restera une impression d'avoir touché aux mains et à l'esprit d'un champion qui s'est libéré et qui peut encore nous apprendre à nous libérer, nous aussi. 
     
     
    Les participants : Georges Nivat, Pierre Morel , Xavier Darcos, Catherine Bréchignac, Gilles Pécout, Jean-Yves Le Drian, Jean-Michel Blanquer, Hélène Carrère d'Encausse, Pierre Manent, Daniel Mahoney, Ludmila Saraskina, Michel Niqueux, Luba Jurgenson, Michel Crépu, Edgar Morin, Jean-Claude Casanova, Tatiana Victoroff, François Euvé, Patrick Pouyanné, Chantal Delsol, Antoine Compagnon, Bérénice Levet, Hervé Mariton, Alexandre Arkhangelski, Julia Kristeva, Carlo Osola.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vie prolongée d'Arthur Rimbaud

    Thierry Beinstingel

    • Fayard
    Parution : 17 Août 2016 - Entrée pnb : 13 Août 2016

    A la suite d'une confusion, c'est avec la dépouille d'un inconnu qu'Isabelle Rimbaud fait le trajet de Marseille à Charleville.
    Déjouant les pronostics des médecins, Arthur, lui, se remet.
    Et ce sont les journaux qui lui apprennent sa mort...
    Jadis poète, naguère marchand, Jean-Nicolas-Arthur Rimbaud sera-t-il capable de s'inventer un troisième destin ?
    Relancé dans la tourmente de l'histoire, de l'affaire Dreyfus aux tranchées de la Première Guerre mondiale ; assistant stupéfait à l'élaboration de son propre mythe, à la construction de sa légende littéraire, celui qui écrivit « Je est un autre » avait-il imaginéà quel point cette phrase se révélerait prophétique ?

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Notre langue française

    Jean-Michel Delacomptée

    • Fayard
    Parution : 7 Mars 2018 - Entrée pnb : 8 Mars 2018

    Conçue, à l'origine, pour être écrite avant d'être parlée, la langue française a toujours obéi à une double vocation, politique et esthétique. Politique par sa volonté d'égalité vers le haut, esthétique par sa dimension foncièrement littéraire.
    Des Serments de Strasbourgà l'ordonnance de Villers-Cotterêts, du bouillonnement de la Pléiade à la rigueur de Malherbe, ce riche essai traverse, pour s'en émerveiller, l'histoire de notre langue - possessif pluriel en forme de prière laïque.
    Car l'auteur s'inquiète. Il craint que la standardisation, l'obsession de l'égalité par le bas, la technicité triomphante, la novlangue, le déracinement, ne portent au français un coup fatal.
    Indifférent aux sempiternels procès en passéisme, il soutient que la progressive rupture du lien qui unit notre langue à ses origines politique et littéraire va, dans un proche avenir, ruiner sa vigueur, son identité, son esprit. Qu'en abandonnant la quête d'exigence et de beauté qui a fait sa force, nous la privons de son pouvoir émancipateur. Et que, si nous continuons à la saccager, nous détruirons avec elle non seulement notre idéal républicain et notre culture, mais notre civilisation elle-même.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Charles Perrault

    Patricia Bouchenot-Déchin

    • Fayard
    Parution : 21 Mars 2018 - Entrée pnb : 22 Mars 2018

    Il était une fois cinq frères liés comme les doigts d'une main... Le benjamin, Charles, les mène sur le chemin de la gloire. Et pourtant, après avoir été la cheville ouvrière de l'ambitieuse politique artistique de Louis XIV pendant vingt ans, il est brutalement évincé du pouvoir. L'académicien et écrivain polémiste, blessé, néanmoins toujours joueur, riposte et oppose des rêves fastueux à la réalité. Champion des Modernes contre les Anciens, il laisse paraître, au terme d'une vie bien remplie, ses contes -  toujours aussi célèbres aujourd'hui - mais étrangement sous le seul nom de son fils. 
    Dans une biographie pleine d'allant et riche en inédits, Patricia Bouchenot-Déchin révèle un homme complexe et fantasque. Son destin héroïque et tragique, façonné dans le miroir ardent de ses métamorphoses, s'apparente à celui d'un Petit Poucet devenu tour à tour Chat botté, prince charmant et Barbe bleue.
    Patricia Bouchenot-Déchin a publié biographies, essais et romans. Ses travaux sur André Le  Nôtre et sa biographie parue chez Fayard ont reçu de nombreux prix en Europe et aux États-Unis parmi lesquels, en France, le prix Hugues Capet 2013 et en 2014 le prix d'Académie de l'Académie française.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • écrire le monde ; la formidable épopée des livres qui ont fait l'histoire

    Martin Puchner

    • Fayard
    Parution : 25 Septembre 2019 - Entrée pnb : 4 Septembre 2019

      Et si la littérature avait le pouvoir de changer le cours de l'histoire ?
    Dans Écrire le monde, l'un des plus grands spécialistes mondiaux de la littérature a entrepris d'emmener les férus d'histoires et d'Histoire faire un voyage à travers le temps et l'espace pour mettre en lumière le rôle des grands récits dans la naissance et la chute des empires et des nations, le rayonnement des idées philosophiques et politiques, ou encore l'émergence de nouvelles croyances religieuses.
    Martin Puchner propose ainsi de revisiter la genèse de quelques textes fondateurs : l'Épopée de Gilgamesh, le Popol Vuh - la « bible » maya - et L'Iliade ; les enseignements du Bouddha, de Confucius, Socrate et Jésus ; le Dit du Genji, premier roman jamais écrit, et que l'on doit à une femme, la Japonaise Murasaki ; Les Mille et Une Nuits, Don Quichotte ou encore le Manifeste du parti communiste. Cette odyssée intellectuelle exaltante est aussi l'occasion d'évoquer des oeuvres moins connues comme Soundiata, grande épopée orale d'Afrique de l'Ouest, ou d'étudier, à travers la lunette de l'historien, des oeuvres plus récentes -Le Livre noir d'Orhan Pamuk ou la saga Harry Potter.
    Avec un talent de conteur qui s'appuie sur une prodigieuse érudition et un travail d'enquête qui l'a conduit de Beyrouth à Pékin, de Jaipur au cercle arctique, Martin Puchner nous fait découvrir le rôle fondamental des grands récits dans l'histoire du monde, tout en revenant sur les récits singuliers qui font la grande histoire de la littérature.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Odile Demange

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Théorie des événements extraterrestres

    Arnaud Esquerre

    • Fayard
    Parution : 24 Février 2016 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Depuis le milieu du xxe siècle, les mystérieux témoignages d'ovnis, de soucoupes volantes et de phénomènes aériens non identifiés ont fleuri. Les témoins ne se connaissent pas, ne vivent ni au même endroit, ni parfois à la même époque, mais tous leurs récits se ressemblent : quelqu'un raconte avoir aperçu dans le ciel, de manière soudaine et inattendue, puis avoir perdu de vue, tout aussi subitement, une chose qu'il ne reconnaît pas. Comment ces récits énigmatiques peuvent-ils être résolus ?
    En se plongeant dans les centaines de témoignages collectés en France depuis les années 1970 par un petit département du Centre national d'études spatiales qui leur est strictement dévolu (le GEIPAN) et dans les procès-verbaux des enquêtes de gendarmerie, Arnaud Esquerre propose une nouvelle piste : tous ces témoignages ont une structure commune qui place l'incertitude au coeur de ce qui a été vécu.
    Comprendre ainsi que des récits aussi étonnants que ceux d'événements extraterrestres sont, en fait, des récits fantastiques, même s'ils ne sont pas littéraires, c'est aussi une manière d'explorer notre rapport à la réalité.
     
    Arnaud Esquerre est sociologue, chargé de recherche au CNRS. Il est l'auteur de La manipulation mentale. Sociologie des sectes en France (2009), Les os, les cendres et l'État (2011), Prédire. L'astrologie au xxie siècle en France (2013), aux éditions Fayard, et, avec Luc Boltanski, de Vers l'extrême. Extension des domaines de la droite (2014).
     
               
     
     

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Suite anglaise

    Julien Green

    • Fayard
    Parution : 26 Août 2009 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Suite anglaise est une promenade chez des écrivains qu'aime Julien Green et qui, au milieu des années vingt, tandis qu'il entreprenait de raconter leur vie, n'étaient que peu connus en France. Comme une figure de poker, le titre annonce une quinte, suite royale de personnes un peu excentriques, mais dont le commun dénominateur fut le courage, un courage d'enfant, cette forme particulière de résistance au malheur, aux contrariétés de la vie, à la vie sans rêves, tout cela contre-balancé par le désir de retrouver l'âge d'or.
    Chacun des cinq devait préserver à sa façon sa vision du monde: Johnson avec les tyrannies et la malice d'un enfant; Blake d'un oeil qui voit ce qui se cache aux adultes; Lamb d'un coeur pur et naïf; Charlotte Brontë avec cette tristesse et cette innocence qui lui donneront, le jour de son mariage, " l'air d'une fleur d'hiver ". Quant à Hawthorne, laissons au lecteur la surprise de découvrir l'histoire de cette vie racontée sans artifice, mais avec une impassibilité frémissante, comme la vie de Lenz par Büchner, par un Julien Green déjà tel qu'en lui-même...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le goût du non-sens

    Marc Hillman

    • Fayard/mille et une nuits
    Parution : 27 Août 2014 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Inédit « Le moment idéal pour se pendre à son cou, c'est quand il pleut des cordes »... Ou « Après un coup de foudre avec une fille du tonnerre, on entend parfois le bruit d'une fermeture Éclair ». Le non-sense est l'art littéraire par excellence, cultivé traditionnellement par des auteurs anglais pince-sans-rire. L'exubérance de sens qu'il renferme, liée à l'absurdité d'une situation ou d'un personnage, en fait un « trompe-l'oeil » qui mêle l'illogique à la logique, repose sur le malentendu, tord les mots et s'égare dans les doubles sens. Pour un résultat déroutant et drôle.
    Marc Hillman exploite avec brio les vertus comiques de ce procédé dans 650 non-sens de son invention. On lui doit, entre autres, Les Perles de tribunal et de police (avec N. Renard, First) et un Petit dictionnaire insolite des calembours (avec P. Chaland, Larousse). 

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'histoire

    ,

    • Fayard/pauvert
    Parution : 6 Janvier 2016 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Elle l'a retenu dans sa chute par les mots. Ceux qu'elle lui arrachait. Ceux qu'elle lui écrivait. Après la mort de Marguerite Duras, dont il avait été le dernier amant, il trouva la force de lui dédier deux livres, magnifiques. Mais ensuite ?Plutôt mourir, disait-il. Elle ne s'y résolvait pas. Il fallait écrire encore. Remplissait-elle simplement sa fonction d'éditrice ? Avec l'écriture est lentement revenue la vie. Avec le souffle des phrases s'est peu à peu rallumé le désir. Et même l'amour. « Disponible au talent », ainsi qu'elle tient àêtre et à définir son métier, elle voulait lui prouver que les mots fécondent les mots comme l'amour engendre l'amour.
     Maren Sell est éditrice et auteur de plusieurs romans, dont Mourir d'absence et Le dernier amant. Elle a étéélue Femme d'Europe en 1995 pour ses engagements culturels. Yann Andréa est l'auteur de M.D., Cet amour-là et Ainsi.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le bon air latin

    Collectif

    • Fayard
    Parution : 24 Août 2016 - Entrée pnb : 20 Août 2016

    Le bon air latin, c'est un souffle qui a donné naissance à notre langue, et n'a cessé depuis, contre vents et marées, d'assurer son allure.
    C'est lui qui inspire au français sa richesse d'invention lexicale, sa précision grammaticale, sa musicalité propre et - bien peu s'en rendent compte - sa stabilité dans la traversée des siècles. Si les Français peuvent encore aujourd'hui lire Descartes, Molière, Voltaire ou Victor Hugo, c'est parce que, parmi les forces vives et fécondes qui poussent à l'évolution d'une langue, l'influence latine a toujours exercé sa modération sur le français.
    Un français coupé de sa respiration latine, tel que le projettent les réformes successives de l'Éducation nationale - au nom d'un égalitarisme qui ne profite qu'aux initiés -, c'est le baragouin que nous voyons se répandre autour de nous dans les médias, dans les arts, dans la politique, dans le commerce, dominé par le pire de ce que nous pouvons emprunter à la belle langue anglaise. On réussira ainsi à en dégoûter non seulement les étrangers qui continuent de s'intéresser à notre culture, mais surtout les Français eux-mêmes.
    Certes, l'« air » du latin, sous la férule des maîtres, n'a pas toujours soufflé telle une douce brise, mais il ne tient qu'à nous maintenant de lui rendre toutes ses folles bouffées et de le faire circuler librement dans une fidélité avertie à sa tumultueuse histoire.
    Il n'y va donc pas de la nostalgie de quelques pédants grincheux mais de notre avenir. Quel français voulons-nous ? À cette question répondent les contributeurs prestigieux de ce volume. Ils abordent sans érudition qui pèse la question de la langue dans toutes ses perspectives.
    Ce bon air latin fournit au grand public l'information indispensable pour se prononcer sur un sujet essentiel puisqu'il conditionne la vitalité de l'esprit français dans le monde de demain.
     

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty