Nouvelles

  • Si des tours m'étaient contées

    ,

    Parution : 9 Avril 2018 - Entrée pnb : 11 Avril 2018

    Sept histoires, sept légendes... Ces tours ou leurs souvenirs
    hantent le pays d'Allevard et les mandements frontaliers, un
    joyau de verdure en Belledonne. Des légendes leur sont peu ou
    prou attachées, ici reprises, réécrites, largement romancées, voire
    partiellement réinventées. Le tout avec une poésie qui rend encore
    plus vivants les sentiments qui y sont exprimés.
    Car dans un monde imaginaire, tout est permis...
    Sauf ignorer le sept, le chiffre magique...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Elles, en nouvelles

    Claire Girard

    Parution : 25 Mars 2020 - Entrée pnb : 26 Mars 2020


    Des peluches qui parlent, une phobie sociale, des vacances forcées, des lettres cachées... L'auteure présente dans ces courtes nouvelles autant de récits de vies de femmes de tous âges, que d'atmosphères différentes.


    Peu importent le contexte ou les obstacles de leur parcours, elles iront jusqu'au bout, chacune avec sa personnalité, touchante, drôle, courageuse ou piquante.








    Claire Girard est née en 1972. Depuis 2010, elle fait du théâtre amateur en tant que comédienne et metteuse en scène. Ce n'est que récemment qu'elle a commencé à écrire des nouvelles ; elle se passionne depuis pour ce style littéraire. Ainsi, elle invente ses histoires comme on crée une recette de cuisine.


    Après avoir été publiée dans la revue du Nouveau Monde (un blog de science-fiction), elle remporte le prix régional du concours de nouvelles de Mably (Loire) en 2017.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La parenthèse, et autres chroniques du confinement

    Robert Viprey

    Parution : 28 Janvier 2021 - Entrée pnb : 2 Février 2021

    L'humanité a vécu une situation exceptionnelle, jusqu'alors inconnue : un confinement général, s'étendant à la quasi-totalité de la population mondiale.
    Des hommes, des femmes, ont alors connu des histoires qui en toute autre occasion, se seraient révélées banales, mais qui - en raison des événements - ont eu des répercussions sur leurs vies.
    Comment un homme et une femme ne pouvant voir le visage de l'autre, ne pouvant se toucher, ni se rapprocher, peuvent-ils finalement se rencontrer ? Une veuve, dans son isolement, se trouve face à son passé. Un cinquantenaire se retrouve confiné avec une nonagénaire ne représentant rien pour lui. Un amour d'adolescence peut-il renaître, cinquante ans après ?
    Robert Viprey est né à Besançon en 1952, ville qu'il a quittée en 1975 pour la région lyonnaise. Il a fréquenté différents milieux, tels que le syndicalisme, la banque ou encore l'université.
    Il est l'auteur d'une thèse publiée dans le domaine juridique : Les droits des élèves dans l'enseignement primaire et secondaire en France (Éditions du Septentrion). À l'âge de la retraite, il décide de suivre l'enseignement du cinéma. L'absence de concrétisation de plusieurs projets de films qu'il a écrits l'a amené à écrire ce premier ouvrage littéraire : La parenthèse, et autres chroniques du confinement.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Il faut parfois aller loin pour se retrouver

    Laurence Joubert-Defoort

    Parution : 10 Décembre 2020 - Entrée pnb : 11 Décembre 2020

    Vous découvrirez en lisant ces six nouvelles l'une d'entre elles est en anglais , six personnages différents. Différents certes, mais reliés entre eux sans parfois même qu'ils ne le sachent ; comme nous le sommes tous, tous liés les uns aux autres, dans une même société d'humains.
    Vous pourrez ainsi suivre, sur fond de Coronavirus, la vie d'Isabelle, professeure investie ; de Stéphane, globe-trotteur solitaire ; de Pierre, artiste passionné ; de Domitille, aide-soignante à l'écoute des personnes âgées dont elle s'occupe ; d'Emmanuelle, étudiante et citoyenne éclairée ; ou encore de Francis, policier fuyant la société de 2028 dominée par la surveillance collective.
    Des nouvelles qui vont vous faire voyager au Sénégal, au Guatemala, en Californie, à Cuba, mais pas seulement. En plus d'un voyage dans l'espace et dans le temps, ces personnages vont aussi vous aider à voguer vers l'aspiration au bonheur. C'est ce que nous recherchons tous, n'est-ce pas ? Ces personnages, c'est vous. C'est moi. C'est nous, humains.
    Maman de trois garçons devenus de jeunes adultes autonomes et professeure d'anglais en lycée à Villeneuve-sur-Lot, Laurence Joubert-Defoort a trois passions : la peinture, les voyages et l'écriture. Mais voilà ; pour écrire, il faut du temps. Or, du temps, jusqu'à l'aube de ses cinquante ans, elle n'en avait pas ou très peu. En tout cas, pas assez pour être inspirée. La période de confinement du printemps 2020 a été pour elle une superbe libération créatrice et lui a permis de coucher sur le papier une kyrielle d'émotions enfouies qui attendaient le bon moment pour s'exprimer enfin. Le résultat ? Cette première série de nouvelles faisant le portrait de personnages divers et variés, reliés les uns aux autres. Des personnages pleins d'humanité qui voyagent, qui travaillent, qui aiment, comme nous tous...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Par une mignardise

    Jean Boyer

    Parution : 12 Février 2021 - Entrée pnb : 14 Février 2021

    Dans ces courts récits, des vies sont retracées. La tendresse et l'humour se mêlent pour offrir aux âmes en peine un peu d'espoir et de joie. À travers cet ouvrage, Jean Boyer tente d'apprivoiser quelques grands mythes, principalement bibliques. Il parodie des textes administratifs ou judiciaires, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.
    Jean Boyer est né en 1951 à Toulouse. Ancien magistrat heureux de son cursus, il se lance aujourd'hui dans l'écriture libre et fait paraître Par une mignardise, son premier recueil publié aux Éditions Baudelaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Des miettes...

    Jean-Michel Comte

    Parution : 15 Septembre 2016 - Entrée pnb : 18 Septembre 2016

    Une forfaiture ! Voilà ce qu'est ce livre !




    Des textes mis bout à bout. Les chroniques d'un énervé qui se lâche sur sa feuille vierge. Un agglomérat d'images, d'histoires du quotidien, de métaphores, de pastiches de la vie réelle...


    Un ensemble hétéroclite qui forme, au final, un point de vue plutôt complet sur la condition humaine, sur le couple, la famille, le boulot, sur nos petits travers qui font les grandes rivières de cancans.





    Vous voulez construire une petite philosophie des affres du quotidien ? Très bien, alors ce livre est fait pour vous.

    />



    Sinon, passez votre chemin... Mais attention, ne venez pas vous plaindre ! Vous aurez été prévenus !





    Après Commissures et ses poésies à couteau tiré, Jean-Michel Comte s'enflamme, s'amourache de petits riens, étale sa plainte comme une confiture pleine de pépins, et nous fait miroiter la lumière obscure de nos vies, certes modestes, mais pleines d'émotions, de contrariétés, de sensations.





    C'est avec les petites miettes que l'on fait de belles chapelures !





    Celles-ci vont vous gratter, vous piquer, vous donner à manger, et peut-être, qui sait, modifier votre croûte ?...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les fantômes de la zone rouge ; Henri, soldat inconnu

    Bernard Géhin

    Parution : 29 Janvier 2016 - Entrée pnb : 30 Janvier 2016

    En 2013, dans la Zone Rouge, la zone des combats de la bataille de Verdun, il se retrouve plongé dans l'enfer de la guerre, en 1916.
    - Letellier ?
    - Ouais ?
    - Va pas à Thiaumont, barre-toi, tu vas en enfer, je le sais.
    - Tu sais ou bien tu crois ?
    - Je sais.
    - Et moi je te crois, Meusien, mais j'ai pas le choix, Robert Georges me surveille. Et l'adjudant « Magnez-vous » aussi. Allez, repars d'où tu viens, j'aurais bien voulu que tu m'expliques où c'est vraiment, d'où tu viens.
    - Tu ne m'aurais pas cru.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Juste humains

    Line Peysselier

    Parution : 20 Mars 2019 - Entrée pnb : 21 Mars 2019


    « Mais à quoi peuvent penser tous ces Humains à la tête baissée ? Ont-ils seulement compris que le monde appartient à celui qui regarde le ciel ? »

    Vous les avez déjà croisés.
    Dans un train, sur une place ou dans l'ascenseur de votre immeuble.
    Eux, ce sont vos voisins, vos amis ou simplement le reflet de vous-même.

    Au coin de la rue ou au-delà des mers, suivez les espérances, les travers et les petites manies d'hommes et de femmes qui, au final, ne sont JUSTE que des HUMAINS.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pas seulement d'amour

    Larisa Ileana Casangiu

    Parution : 8 Mai 2019 - Entrée pnb : 9 Mai 2019



    « Quand on lit ce livre écrit avec désinvolture et courage, on apprend à voir autrement le monde qui nous entoure et le juger sans pitié, au-delà de toutes ses apparences. Les références métatextuelles mentionnées dans ce livre prennent une dimension culturelle qui doit être saluée de manière appropriée. Grâce à son style alerte, son humour, son inventivité épique, sa volupté contagieuse de la narration, ses portraits inoubliables, sa tendresse envers les malheureux, son ironie subtile, l'auteure condamne tous ceux qui empêchent leurs semblables d'être heureux. »





    Ion Rosioru

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les marionnettes pleurent aussi

    Lilian Devillechaise

    Parution : 2 Mars 2021 - Entrée pnb : 4 Mars 2021

    C'est la guerre, l'occupation. La petite fille est seule, alors elle ouvre tout grand ses yeux. Ici elle croque avec sensibilité les vies souvent tristes des « marionnettes... » et durant toutes les années de sa vie, elle les observera, elle les décrira mais avant tout, elle les aimera les « marionnettes ».

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Paris la nuit

    Gilles Riquet

    Parution : 16 Mars 2021 - Entrée pnb : 20 Mars 2021

    À Paris, tout peut arriver. Savions-nous qu'il y existe chaque semaine un jour secret ? Qu'à minuit un petit train remplace le bus et vous emporte bien loin ? Qu'on fête des fiançailles dans une gare désaffectée ? Qu'une alouette monte le matin d'un jardin au Marais ? Vous ignoriez sans doute que le toit de la Grande Arche est un point de rencontre pour toutes sortes de naufragés et que l'île Saint-Louis peut dériver en pleine mer... Dans la Ville Lumière, vous pourrez rencontrer la nuit un voleur de sourires, un cosmonaute tombé en panne, un marin échoué, des somnambules écoeurés, une ombre révoltée...
    Comme nos rêves, ces histoires extraordinaires révèlent des vérités autrement cachées. Racontées avec gravité, poésie ou humour, elles montrent que l'espoir est toujours possible.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les enquêtes de Maxime Ilien et Annabelle Plume

    Jean-Marie Mantz

    Parution : 14 Avril 2020 - Entrée pnb : 16 Avril 2020


    « Le coup de feu a enflammé l'essence, la voiture brûle. Les deux adversaires s'affrontent en suffoquant au bord du brasier. Verdoux étreint d'une main le cou d'Annabelle et s'efforce de l'autre d'atteindre le revolver tombé à terre.


    La situation d'Annabelle est désespérée. Au moment où elle aperçoit à travers la fumée de l'incendie la silhouette de Maxime tenant à la main un revolver braqué sur Verdoux, elle perd connaissance.


    Deux gardiens postés dans le jardin surgissent de leur cachette, maîtrisent l'agresseur et le poussent hors de la fournaise tandis que Maxime traîne Annabelle à l'air libre où elle reprend connaissance.


    « J'ai eu chaud » dit-elle dans un souffle à Maxime au moment où la Porsche explose. »





    Ces 18 nouvelles illustrent la variété des moyens qu'utilisent les criminels pour accomplir leurs sombres desseins et la parenté qui existe entre l'investigation policière et le diagnostic médical : l'art de l'interrogatoire et le don d'observation conditionnent, dans l'un et l'autre cas, la découverte de la vérité.


    De plus la juxtaposition de situations originales met en lumière les ressorts profonds de la nature humaine, amour, jalousie, cupidité, mais aussi intelligence et rêve, sans oublier l'humour.











    Docteur Jean-Marie Mantz


    Membre de l'Académie Nationale de Médecine


    Ancien médecin réanimateur

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Heurts

    Agathe Bugaud

    Parution : 8 Avril 2020 - Entrée pnb : 10 Avril 2020

    Que se passe-t-il dans ce vieux manoir truffé de technologies de pointe ? Quelles surprises réserve cet envoûtant faiseur de poupées ? Que faire lorsque l'on est un écrivain tourmenté par ses propres personnages ?
    Voici treize nouvelles pour s'évader du quotidien, treize histoires de disparitions et de renaissances, de rencontres surnaturelles, d'êtres solitaires en rupture avec le monde. Treize récits au fil desquels se dévoilent des personnalités aux obsessions singulières et aux rêves souvent troublants...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'odeur du Luzin

    Mohammed Rida El Mariky

    Parution : 24 Décembre 2019 - Entrée pnb : 26 Décembre 2019


    Ce recueil se lit comme l'eau qui s'écoule le long de la coque ; fluide, gracieux, léger. Chamsi, nous fait partager son amour pour la mer, sa passion pour son métier et sa conviction que toute son histoire n'a de saveur qu'avec tous ces gens qu'il a croisés. Car la vie de marin, comme il le dit si bien, n'est rien sans les rencontres des personnes qui partagent les océans. Il y a les marins que l'on côtoie à bord au quotidien et avec qui il faut souvent s'accorder, il y a ceux qui restent des amis fidèles comme compagnons de « galère » ou ceux d'une rencontre à l'occasion d'un pilotage, pas toujours facile. Les marins sont des techniciens de fort caractère. Chamsi les apprécie même si parfois dans l'exercice de son rôle de pilote, il doit composer. Mais c'est à travers ces rencontres, ces conflits parfois, que Chamsi progresse, se perfectionne, jubile.
    Tous les marins se reconnaîtront dans L'odeur du luzin. Dans certains endroits du monde, un port se sent avant de l'apercevoir. Que ce soit l'odeur entêtante du fuel, des vapeurs âcres de la cuisine, de la cigarette d'une passerelle enfumée, la mémoire du marin est d'abord olfactive. L'odeur ramène au passé. Ces souvenirs qui émaillent ce recueil sont l'écho, en quelque sorte de la vie de tous les marins avec leurs histoires, leurs rencontres, leurs odeurs...

    Hervé Baudu
    de l'Académie de Marine


    Mohammed Rida El Mariky est pilote major adjoint au port de Tanger Med et Docteur en droit.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Après ses trois premiers romans - Les enfants de la Calade, De Sodome à Vénus, et Petit lionceau deviendra grand - l'auteur aborde un genre bien différent : quelques nouvelles dont beaucoup ont été primées, une fable et quelques contes inspirés de contes médiévaux. L'auteur y dépeint la région où il a vécu depuis sa plus tendre enfance.
    On ne peut apprécier cette région sans aimer ses deux cours d'eau. Comment comprendre le Rhône sans la Saône et la Saône sans le Beaujolais, ses vignes... et son vin, bien sûr ?
    Ces nouvelles s'y déroulent et les contes, comme tout conte qui se respecte, s'y passaient il y a fort longtemps !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Portraits à la pointe sèche et à l'eau-forte

    Henri Terres

    Parution : 6 Avril 2020 - Entrée pnb : 7 Avril 2020

    Ce recueil de nouvelles met en compétition deux modes narratifs, « Les Pointes sèches » et les « Eaux-Fortes », les premiers étant nourris par une observation objective d'ahurissants personnages que l'auteur a fréquentés ; les seconds par les rêveries toutes subjectives que lui a inspirées de temps en temps le recul nécessaire devant les excès de la réalité ordinaire...


    Né en 1948 à Oran, Henri Terres exerce en tant médecin radiologue dès l'âge de 27 ans dans la région du Languedoc. Il compile, outre les images médicales, celles fournies par ses sculptures (http://www.henri-terres.com/), ainsi que des affiches de cinéma. Au début des années 80, il écrit comme journaliste dans une revue nationale parisienne, Cinématographe, et participe comme rédacteur adjoint au Dictionnaire des Personnages de Cinéma édité par Bordas, sous la direction de Gilles Horvilleur. Il interprète également un petit rôle dans Alger la Blanche, un court-métrage de Cyril Collard, dont il a été le médecin et le confident, et à qui il a consacré un livre, Combien de jours avant l'hiver (éditions de l'An Demain, 2018). Il est l'auteur de nombreux autres ouvrages (recueils de nouvelles, roman, polars).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Variations sur la valse du jour et de la nuit

    Brengues Claire

    Parution : 27 Mars 2020 - Entrée pnb : 28 Mars 2020

    Jour et Nuit sont naturellement querelleurs et se lancent parfois des défis. Une fois, le Jour cherchait à contrarier la Nuit en lui disant qu'elle n'était source que de froid et de souffrance. Bien sûr celle-ci ne l'admit pas et mit le Jour en demeure de le démontrer. Le jour choisit alors une formule particulière. Il avait lu une nouvelle de Tchekhov, « La dame au petit chien », et décida de donner vie aux héros de cette histoire pour le démontrer :
    - Le terrain sera le soir, la tombée de la nuit.
    - Non, répondit la Nuit, ce sera la tombée du jour. Moi, je ne chute pas.
    - Mais tu ne te lèves pas non plus vraiment, comme moi je peux le faire chaque matin, ricana le Jour.
    - Pauvre idiot, je suis toujours là, partout dans le cosmos, et en tout temps. Mais je suis d'accord pour le choix du terrain, et il s'agira bien d'une chute. Toutefois, ton histoire ne peut être unique, il y aura des variations sur les matins.
    - C'est d'accord. Marché conclu.


    Claire Brengues a toujours été passionnée par la littérature, essentiellement par les nouvelles - qui concentrent l'action et les sentiments et emportent d'un seul trait -, ainsi que par la poésie. Sa formation à l'écriture a été, quant à elle, très technique (dissertations en droit, économie, culture générale, notes de synthèse). Si la poésie et l'étude des ressentis y sont absentes, ces « passages obligés de la vie » ont toutefois contribué à la pousser dans la recherche du mot juste et précis, et dans la structuration du récit.
    Issue d'une formation scientifique (DESS chimie analytique), elle est actuellement cadre de santé en CHU.
    L'envie d'écrire librement les émotions, les rêveries, les idées bizarres ou amusantes qui traversent parfois l'esprit, s'est installée progressivement en elle, comme si le temps était venu. C'est également un plaisir : imaginer, construire, structurer, réfléchir aux mots, décrire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cahots en couleurs

    Christelle de Sèze

    Parution : 6 Avril 2020 - Entrée pnb : 7 Avril 2020

    Ce recueil de nouvelles, véritable éventail de moments de vie, met en scène des découvertes qui vont bouleverser le temps d'un instant l'éternité, ainsi que le destin des différents protagonistes. Avec une plume d'une grande justesse, l'auteure raconte des vies, des émotions, des doutes et des espoirs avec tendresse et réalisme. Progressivement, le canevas du recueil se dévoile avec sincérité. Un beau moment de lecture.


    Professeure de français au Parlement de Westminster à Londres depuis plus de quinze ans, Christelle de Sèze a longtemps habité en Afrique, au Japon et aux États-Unis. Elle s'inspire de ses voyages pour écrire des nouvelles, comme si elle photographiait des moments de vie de personnages variés.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Quelques miettes sous la table

    Astrid Lerdung

    Parution : 27 Février 2020 - Entrée pnb : 29 Février 2020

    Quelques miettes que l'on ramasse au gré de l'envie, tout au long de ce volume de 80 contes et nouvelles...
    Histoires banales, profondes ou franchement loufoques, mettant en scène aussi bien des humains que des animaux, des plantes ou des objets, inspirées par le quotidien et le vécu, mais toujours positives. Tranches de vie adaptées à tout lecteur, raconteur ou auditeur.
    Quelques miettes que l'on peut savourer dans l'ordre ou dans le désordre, une par jour ou dix à la fois, dans lesquelles on peut parfois se reconnaître et qui ont chacune un goût et un thème particulier.


    Bretonne d'adoption depuis plus de quinze ans, Astrid Lerdung est née en Alsace. Elle aime faire parler et vivre les animaux, les plantes et les objets, mais aussi, bien sûr, les êtres humains de tous les âges. Elle aime surtout jouer avec les mots, parler de choses graves en les enveloppant délicatement d'humour, exprimer les sentiments les plus profonds sans s'appesantir.
    Quelques miettes sous la table est le septième volume de la collection « Contes et nouvelles de 5 à 105 ans ».
    Pour en avoir une vue d'ensemble et consulter les thèmes abordés, les thèmes par âge ou par volume, joindre l'auteure, vous pouvez visiter le blog : noucontelles.123siteweb.fr.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pawel, donne-moi ta peine

    Thierry Langhetée

    Parution : 10 Février 2021 - Entrée pnb : 13 Février 2021

    « Elle se laissa glisser dans l'eau et, en quelques brasses, s'éloigna, jusqu'à ce que Pawel la perde de vue. Le malheureux tremblait, de chagrin, de désespoir, de honte, de désir.
    Au milieu du lac, la jeune femme se tourna sur le dos et se laissa flotter, immobile. Son regard allait vers les étoiles, elle souriait, heureuse, respirant à peine, car, elle le savait, la vie et le monde n'avaient besoin que d'un souffle.
    Puis elle revint, toujours sur le dos, à brasses légères - le guetteur se sentit défaillir : la lune baignait de bleu ses seins et son ventre, tandis que le buisson de son pubis foisonnait d'argent.
    Quand enfin elle sortit de l'eau, le malheureux en eut comme un sanglot : le corps de Maria n'était plus qu'aurores laiteuses. »
    Né au Maroc en 1954, Thierry Langhetée est Professeur de lettres. Il a publié un premier recueil en 2010, Le Café-larmes, également paru en traduction russe dans une revue littéraire de Saint-Pétersbourg.
    Une poétesse franco-polonaise, Bozena Maria Orszulak, écrit à propos de Pawel : « Ces nouvelles ne ressemblent à rien d'autre. Elles parlent d'une autre voix, aux inflexions d'infini. Elles sentent les parfums doux et oubliés. Elles aiment le monde et les êtres, bouleversants dans leurs élans comme dans leurs désarrois. Ces nouvelles nous donnent des nouvelles de nous. »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les abîmés

    Mardo

    Parution : 29 Septembre 2020 - Entrée pnb : 30 Septembre 2020

    Comment on pourrait définir « nous », les êtres abîmés, c'est joli abîmé parce que c'est pas cassé. Les êtres cassés c'est encore autre chose. Nous, on est juste abîmé, mais on fonctionne encore. On est toujours debout. C'est ça en fait, il y a les normaux, les abîmés, et les cassés. C'est peut-être ça qu'il a voulu dire Freud, les sains, les névrosés et les psychotiques. Je me souviens je t'avais demandé, comment on appelait les gens pas névrosés, tu m'avais dit ça existe pas vraiment. Viens à Verbier, tu verras mon amour ça existe. Ou sur le campus de l'Essec. Je pense pas qu'ils cachent mieux, je pense qu'il y a rien à cacher. Mais tu sais quoi mon amour, je pense que c'est mieux les abîmés. Parce que y'a pas de pursuit of happiness, si on est né au bout du chemin, on sait même pas que c'était un chemin, on pense que c'est un état. « Je suis heureux », on n'est pas heureux, on le devient, peut-être. Je pense qu'il y a pas de bonheur véritable, si on nous l'a jamais volé. En fait, le bonheur c'est peut-être juste de récupérer son dû. Je veux devenir ce que j'aurais dû être. C'est ça qu'il a voulu dire Elie du fond de sa cellule. C'est une déclaration de bonheur.
    Tu es la mienne.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Laisse-moi te lire...

    Jacques Leveau

    Parution : 3 Décembre 2020 - Entrée pnb : 5 Décembre 2020

    Dans ces nouvelles et récits réunissant trois groupes de nos « frères humains », découvrez des personnages généreux, compatissants et attentifs à la souffrance des autres ; des femmes et des hommes dotés de cordes sensibles et d'une âme capable de moduler le degré de leurs émotions et les nuances de leurs sentiments, à l'instar de l'effet exercé par l'âme d'un violon sur son timbre et sa sonorité.
    Des personnages, amateurs de pratiques superstitieuses et d'expériences extrasensibles, qui se sont libérés de la sacro-sainte conviction de la valeur absolue de la loi de cause à effet et se sentent tout à fait en droit d'imaginer qu'une situation peut en provoquer une autre en l'absence de tout déclencheur logique.
    Des personnages, enfin, qui, sans en prendre conscience, fondent leurs comportements quotidiens sur les lois naturelles primitives, instinctives et immuables qui sont, depuis la nuit des temps, celles de notre humanité. En somme, des personnages qui ont foi en deux choses : la vie et l'amour.
    Né dans le nord de la France en 1940, Jacques Leveau a été l'un de ces bébés de quelques jours dont les mamans ont poussé le landau sur les chemins précaires de l'évacuation. Étrange qu'il ait plus tard choisi de devenir Professeur d'allemand ! Fait tout aussi étrange : passionné d'écriture et ayant discrètement noirci d'année en année de pleines pages de poèmes et de récits, il a fini par faire de son passe-temps une nécessité quotidienne. Il achève à présent son douzième ouvrage, qu'il remet aujourd'hui entre vos mains...

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les femmes de l'ombre

    Emmy Doulain

    Parution : 12 Février 2021 - Entrée pnb : 14 Février 2021

    Elles s'appellent Indah, Analiza, Verpaal, Aye Aye...
    Elles viennent d'Indonésie, des Philippines, d'Inde et du Myanmar.
    Elles ont quitté leur pays natal et leur famille pour venir travailler à Singapour.
    Elles travaillent et vivent chez leurs employeurs dans des maisons, des appartements, et s'occupent des tâches ménagères, de la cuisine, des enfants ou des personnes âgées.
    Ce sont des domestic workers, des femmes migrantes, et les abus dont elles font l'objet sont souvent méconnus.
    Ce sont des femmes de l'ombre, cachées derrière les portes closes des logements de leurs employeurs.
    Ce sont leurs histoires.
    Bénévole depuis plus de deux ans dans un refuge pour femmes migrantes abusées, l'auteure a ouvert les yeux sur la condition des femmes en général et des migrantes en particulier, et ce grâce à cette expérience. Émue et révoltée à la fois par les histoires que ces dernières lui racontaient, elle a décidé d'en parler à travers l'écriture de ce livre. Elle espère que cela ouvrira les yeux du public sur ce que vivent ces « domestiques », non seulement à Singapour mais également à travers le monde.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Contingence sine qua non

    Camille Chaffanel

    Parution : 10 Décembre 2020 - Entrée pnb : 11 Décembre 2020

    « J'ai peur. », fit l'homme... « Qu'avez-vous ? », lui répondit son interlocuteur ; « La C.I.A. me traque. » ; « Ce ne serait pas plutôt le F.B.I. ? » lui demanda l'autre. « Pourquoi dites-vous cela ? » dit, inquiet, l'homme qui devenait bleu de peur... « Parce que la semaine dernière, c'était le F.B.I. qui vous traquait. » « Comment savez-vous cela, vous êtes du K.G.B. ? » « Non, je ne suis que votre médecin. »
    Camille Chaffanel est né à Marvejols, dans le département le moins peuplé de France : la Lozère. Alors qu'il est bachelier à l'âge de 16 ans, un évènement traumatique conduit l'auteur à être hospitalisé en centres psychiatriques quatre ans plus tard, pour une durée de douze longues années pour « schizophrénie atypique ». En 2012, il écrit un premier récit, L'amour et la fidélité.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty