• Le temps des innocents

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1988 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Ils n'ont pas vingt ans quand débute la Seconde Guerre mondiale, et sont trop angoissés pour avoir le diable au corps ; tout au plus l'ont-ils au coeur. Voici Julien, Laurence, David, René... qui viennent de passer du lycée à l'université, de l'âge ingrat à celui d'aimer et d'être aimé. Dans cette ville du sud de la France, ils représentent la relève de cette bourgeoisie provinciale que Suzanne Prou sait merveilleusement épingler ; son ironie tranquille, son regard implacable, son sourire pointu accompagnent ces jeunes gens à la découverte d'un univers adulte qu'ils avaient souhaité plus exaltant. Génération sacrifiée, ils vivent la guerre au quotidien, confrontés brutalement à l'antisémitisme, la délation, la trahison, la mort... Jamais l'auteur de La Terrasse des Bemardini n'a été aussi proche de sa propre jeunesse et en même temps aussi consciente de sa maîtrise. Trop lucide pour vouloir transformer sa nostalgie en destin, elle nous offre une remarquable série de portraits et un témoignage sans complaisance sur une période de notre Histoire qui a bouleversé ceux qui l'ont vécue, et fascinent de plus en plus les nouvelles générations.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Petite Tonkinoise

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1985 - Entrée pnb : 24 Décembre 2015

    Après le Dit de Marguerite où la mère de Suzanne Prou évoquait ses années de jeunesse, ce sont « les enfances de Suzanne » que nous découvrons dans ce livre. Fille d'officier, Suzanne connaît, dès son plus jeune âge, l'existence vagabonde des militaires en garnison. C'est d'abord l'Algérie « française » des années trente, Biskra, la « petite rose du Sahel » et la citadelle de Djidgelli au bord de la mer, puis le grand départ pour l'Indochine. À sept ans, Suzanne appréhende le monde et ses merveilles au cours du long voyage qui la mènera de Marseille à Saïgon, avec des escales à Port-Saïd, Djibouti et Singapour. À Nam-Dinh, où la famille séjournera huit ans, c'est une nouvelle « enfance » qui commence pour elle. Tandis que les « grandes personnes » perpétuent les rites de la société coloniale, boivent des drinks et dansent le charleston, servies par des boys en veste blanche, la « petite Tonkinoise », elle, sera fascinée par un jardin enchanté, une nature dont l'exubérance, la beauté sensuelle s'accorderont aux premiers troubles de l'adolescence. Sans doute gardera-t-elle toujours au coeur la nostalgie d'un pays qu'elle ne reverra plus. Nostalgie d'un bonheur qui la fera vivre et nourrira secrètement son oeuvre.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le pre aux narcisses

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1982 - Entrée pnb : 24 Décembre 2015

    Au pied du village de Suviane, en Provence, s'étend un pré humide où foisonnent les narcisses au printemps. C'est là qu'un colporteur a découvert le corps d'une jeune fille morte. Qui est-elle ? D'où vient-elle ? Et qui l'a tuée ? Autant de questions qui troublent les habitants du pays et en particulier deux adolescents, Arnaud et sa soeur jumelle, la narratrice. Unis par une tendre complicité (qui n'exclut pas la passion), ils mènent leur vie à eux, à l'écart de leurs parents et de Marie, la fille aînée, perdue dans ses rêveries sentimentales. Suzanne Prou excelle à nous restituer le climat de cette petite communauté provinciale dont les travaux et les jours se déroulent au rythme des saisons et des fêtes, désormais hantées par l'image de la belle inconnue et le souvenir du crime impuni. Et c'est, parallèlement, la découverte des premiers émois du coeur, des tourments de la jalousie que feront Arnaud et sa soeur, obsédés par la présence du mystère. Quand la vérité se dévoilera enfin, entraînant la folie et la mort, nous garderons comme eux la mémoire de ce « pré aux narcisses », dont l'odeur entêtante et lourde ressemble aux sortilèges de l'amour.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Miroirs d'Edmée

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1975 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    Un décor unique, celui d'une ville méridionale qui somnole dans le bruit des fontaines, à l'ombre des platanes. Un milieu, la bourgeoisie de province où se perpétuent les rites du qu'en-dira-t-on et qui survit à toutes les catastrophes de l'Histoire. Dans ce petit monde immobile et figé dans ses principes, voici Edmée avec sa soif de vivre, son goût du plaisir, fascinée par l'image de femme fatale à laquelle elle a choisi de ressembler, dès son adolescence. Edmée joue les « vamps » de cinéma, collectionne les amants, sème la mort et le désordre autour d'elle. Fidèle à sa chimère, elle traversera les années de la guerre et de l'occupation, se retrouvera seule dans le décor de sa jeunesse, entourée de ses « miroirs » où s'inscrit sa déchéance. C'est un portrait d'époque et l'histoire d'une folie que nous propose Suzanne Prou dans ce nouveau roman. Fidèle à sa manière, sur le ton apparemment détaché du constat, l'auteur de la Terrasse des Bernardini (Prix Renaudot 1 973) nous rend étrangement présente la destinée pitoyable de son héroïne. Un jeu de glaces où se perdent les illusions de la vie.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Femmes de la pluie

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1977 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    Ingénieur, engagé par une compagnie. Renaud doit participer au tracé d'une route dans un pays qui évoque l'Extrême-Orient, où il a vécu ses années d'enfance. Dès son arrivée, il est repris par les images d'un passé « glorieux » de bonheur et d'illusions, le charme désuet du décor, la présence obsédante de la nature. Rien n'a changé en apparence, mais la réalité peu à peu se dégrade. C'est la saison des pluies, qui enferme les hommes dans l'inaction. Une sorte de prison moite, étouffante, où les passions s'exaspèrent, provoquent des drames, au milieu des intrigues d'une petite communauté d'Européens, qui perpétue les rites d'une époque révolue. En butte aux réactions hostiles de ses compagnons, Renaud se sent de plus en plus isolé dans ce climat de mystère et d'incompréhension. À travers les femmes qu'il rencontre - l'énigmatique Mme Apape ou l'épouse du consul - revivent les figures de celles qui ont entouré son enfance, et le souvenir de sa mère passionnément aimée. Un voyage sans retour au pays des Femmes de la pluie. Après La Terrasse des Bernardini et Miroirs d'Edmée, Suzanne Prou change de registre apparemment. Elle nous donne ici un roman de la mémoire, nostalgique et prenant, où la nature et l'imaginaire tiennent le rôle de véritables personnages,

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Dimanches

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1978 - Entrée pnb : 24 Décembre 2015

    « Les dimanches, nous allions à Saint-Victorin ». Ainsi commence le livre où la narratrice évoque les années de son adolescence. Dès la première phrase, nous rejoignons un monde ancien, celui de la province des années trente, où les « gens bien » respectent les principes, vont à la messe et tricotent pour les pauvres entre deux parties de croquet. À Saint-Victorin, il y a la maison de tante Adelina qui règne sur son époux et ses cinq enfants avec l'autorité de la bonne conscience, la rigueur et l'aveuglement de la vertu. Seule Rose, la fille cadette, échappe à l'ordre moral de la famille. Grâce à la complicité de son jeune frère Noël, qui lui voue une passion inquiète, elle mène une existence clandestine, donne de mystérieux rendez-vous dont le résultat ne se fera pas attendre. Rose est enceinte. On tente d'étouffer le scandale, on recueille la « pécheresse » et tante Adelina élèvera l'enfant. Mais ce sera pour elle le début d'une longue série d'épreuves qui la conduiront peu à peu au détachement et à la solitude. Fidèle à sa manière impressionniste, Suzanne Prou procède dans son récit par petites touches successives qui juxtaposent les scènes, laissant à chaque personnage sa part d'ombre et de lumière. À travers les souvenirs de la narratrice et le témoignage de Noël, qui a tenu le journal de son amour malheureux pour Rose, nous voyons resurgir les images du passé, se recomposer la belle figure de tante Adelina et nous nous laissons envoûter par le charme « discret » de ces « dimanches » bourgeois, pleins de bonnes manières et de sentiments coupables, de violence secrète et d'amour défendu.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pages choisies

    Suzanne Prou

    Parution : 23 Avril 2016 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Éric renonça à observer le promeneur qui descendait le trottoir dans la lumière oblique. Il s'allongea, ouvrit un livre, et lut un instant. Décourageant... Le génie le miniaturisait. Jamais il ne parviendrait à bâtir une oeuvre ! Tout au plus pouvait-il espérer donner quelques titres isolés dans un temps élastique. La vague somptueuse, qu'il avait cru entrevoir, n'était qu'un larmoiement de source. Ces passages à vides, ces « zones de vertige », ainsi qu'il les nommait pudiquement, Eric ne les connaissait que trop. Et, chaque fois, sa volonté arqueboutée l'y précipitait davantage. Les lignes se brouillèrent, la page se distendit en trapèze, le plafond quitta l'horizontale, et il se réfugia dans un sommeil suicidaire. Poë, Baudelaire, Flaubert, Zola, Radiguet, Steinbeck, Gide, Camus... Il les reconnaissait tous : ils ricanaient en s'avançant vers lui, les poings tendus, immenses, démesurés... Zulman apparut près de lui, puis la dame grise. L'un et l'autre se mirent à pourfendre le flot tumultueux de têtes moqueuses, à coups de coupe-papier, qu'ils maniaient comme des sabres orientaux. De nouveaux visages poussaient sur les troncs décapités, qu'il identifiait tour à tour. Les géants naissaient et mouraient aussitôt, fantastique hydre de Lerne de la Littérature... Au dernier plan, volets fermés, un hôtel, avec une grosse verrue sur le crépi. La vieille dame tomba, puis Zulman, et la marée humaine déferla. Eric se mit à courir, cherchant une aire où reposer sa peur. Une aire où mourir, pour oublier que, soldat très anonyme, il était un mort vivant condamné à l'oubli avant d'être connu. (...) « La Chartreuse de Parme » l'avait abandonné : le livre gisait sur le plancher. Douze heures, il avait dormi douze heures ! Comme si la vie, déçue d'avoir donné sa chance à un incapable, s'était, pour un temps, retirée, de lui. - Hervé Anglard, extrait d'un roman à paraître

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La terrasse des Bernardini

    Suzanne Prou

    Parution : 30 Novembre 2017 - Entrée pnb : 13 Mars 2018

    Deux femmes vivent ensemble dans une grande demeure provinciale. Laure Bernardini est âgée, digne et riche, assoiffée de respectabilité. Que fait auprès d'elle l'étrange Thérèse ? Quel drame les unit ? Quels liens les retiennent ? S'aiment-elles ou se haïssent-elles ? Sur la terrasse des Bernardini, soir après soir, les deux femmes reconstituent le puzzle de leurs souvenirs. En se servant de détails infimes, de racontars, de vieux papiers, une narratrice curieuse cherche à cerner la vérité. Une fois de plus, Suzanne Prou réussit à nous envoûter dès les premières pages de son roman. Atmosphère de mystère, personnages intriguants, situations équivoques, questions laissées sans réponses, jusqu'à ce que chaque être ait révélé sa face cachée. La romancière est passée maître dans l'art de détrousser les âmes pour découvrir leur secret. Avec la « Terrasse des Bernardini », son sixième roman, l'univers de Suzanne Prou - dont l'originalité a été saluée par l'ensemble de la critique - s'élargit. Le monde qu'elle décrit est celui de nos passions refoulées vécues dans le quotidien. Elle nous libère de nos fantasmes sans cesser pour autant de nous inquiéter.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'été jaune

    Suzanne Prou

    Parution : 30 Novembre 2017 - Entrée pnb : 13 Mars 2018

    Sur la Côte d'Azur, au mois d'août, trois personnages s'ennuient en attendant la venue d'un quatrième : Étienne, Pauline, Geneviève espèrent que Camille leur apportera le divertissement dont ils sont avides, le plaisir de régenter un être qui leur est soumis, qui accepte avec humilité leurs critiques, leurs conseils et leurs rebuffades. Camille arrive. A-t-elle changé  ? Elle ne correspond plus tout à fait à ce qu'on attendait d'elle ; elle semble refuser de se faire objet pour ses amis ; elle manifeste des velléités d'indépendance. L'intérêt que suscite la nouvelle Camille chez Étienne, Pauline et Geneviève devient passionné ; il fait lever en eux des pensées bigarres, il éclaire des faces obscures de leur personnalité. Camille est devenue l'élément imprévu qui remet en question les situations établies ; elle est la pierre jetée dans l'étang qui trouble l'eau apparemment limpide. Des désirs, des amours, des haines se font jour. Et Geneviève, la narratrice, qui, au début du roman, parlait au nom de tous, se dissocie peu à peu de ses partenaires, exprime en son nom propre une prise de conscience de l'insoupçonné qui dormait en elle. L'intérêt pour Camille passe au second plan. Ce qu'elle est réellement  -  et qui est-elle, au fait ?  -  importe moins que les tempêtes qu'elle a soulevées et qui, même après son départ, ne s'apaiseront pas. Le récit est construit de la façon suivante : en surface, il y a la banalité des actes quotidiens accomplis par des gens ordinaires. Puis, à travers l'analyse de Geneviève, affleurent et prennent figure les sentiments informes, informulés qui existent en chacun et sont d'ordinaire refoulés loin du jour. Plus profondément, et discernables par le seul lecteur, grouillent les monstres des passions honteuses dont la libération ne pourrait avoir lieu que dans la folie. Dans ce troisième roman de Suzanne Prou, on retrouve le charme, le mystère et la maîtrise qui caractérisent les « Patapharis » et les « Demoiselles sous les ébéniers ».

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le rapide Paris-Vintimille

    Suzanne Prou

    Parution : 16 Novembre 2017 - Entrée pnb : 13 Mars 2018

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les demoiselles sous les ébéniers

    Suzanne Prou

    Parution : 26 Avril 2018 - Entrée pnb : 24 Avril 2018

    Pour échapper à sa solitude de vieille fille, une demoiselle entreprend un jour un voyage. Est-ce un rêve, ou la réalité déformée par lui ? Elle découvre le monde étroit d'une pension de famille délabrée, entourée d'un jardin que borde un bois d'ébéniers. Des personnages vont et viennent comme retirés hors du temps, et plongés dans des réflexions qui ne sont qu'à eux. La directrice de la pension, la belle Solange, est tout occupée de ses amours tumultueuses. Sa mère radote et oublie ses propres élucubrations. Ses amies sont des figures mystérieuses. Le jardinier semble fou, qui gratte à longueur du jour le même coin de la pelouse. Après plusieurs drames, qui ne sont peut-être que les effets d'une imagination excessive, la demoiselle se sauve. Rentrée chez elle, elle va trouver un détective privé : qu'il fasse la lumière sur les agissements des uns et des autres, à la pension. Mais le détective se laisse aller aux confessions de la demoiselle, qui sont contagieuses... La vérité peut-elle se saisir ? L'auteur désormais remarqué des Patapharis a trouvé ici l'occasion de montrer toute sa maîtrise. Un style d'une exceptionnelle précision permet à Suzanne Prou de nous imposer son univers d'inquiétude méticuleuse et ordonnée.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La ville sur la mer

    Suzanne Prou

    Parution : 22 Décembre 2017 - Entrée pnb : 13 Mars 2018

    Pour Gilles, revenu après vingt ans d'absence, la ville n'est d'abord qu'une cité portuaire riche et surpeuplée dont la seule étrangeté consiste à tourner le dos à la mer. Mais l'ancien camarade de Gilles, André Lavenant, vient de mourir dans des circonstances mystérieuses. Les deux puissances qui luttent pour la domination de la ville, le P.O.F. et le Parti des Armateurs, entretiennent des polices ennemies et s'affrontent dans une lutte sans pitié. Gilles, surveillé, suspecté, se voit traqué par les deux formations politiques. Possède-t-il un secret ? Sait-il comment est mort André Lavenant ? Il tombe aux mains du P.O.F., il est jugé, condamné ; il va périr. Puis la situation à l'intérieur de la cité se renverse ; face à un danger commun, le P.O.F. et le parti des Armateurs s'unissent. Garrapon, le président du P.O.F., et l'armateur Aristide Lebègue forment le Ier triumvirat. Qui sera le troisième homme ? Sera-ce Gilles ? Et s'il accepte, opprimé de la veille, de devenir oppresseur, comment se comportera-t-il ? Qu'adviendra-t-il de la ville, de ses tyrans, des révoltés ? Autour de Gilles, s'agitent d'étranges personnages : Jeanne Lavenant, la veuve dévergondée ; le grand Aristide ; la vieille militante Henriette Brau et son mari, l'historien sénile ; l'ancien combattant Cyrile, borgne et manchot, sentimental et cruel... et bien d'autres aussi pitoyables qu'inquiétants. L'ombre équivoque d'André Lavenant, de sa mort suspecte, inexpliquée, plane sur la ville, pèse sur Gilles et l'étouffe. On retrouvera, dans ce quatrième roman de Suzanne Prou, l'envoûtement et les interrogations qui avaient fait le succès des « Patapharis », des « Demoiselles sous les ébéniers » et de « l'Été jaune ». On y découvrira en outre une satire sociale et politique, qui désormais élargit les horizons de l'auteur et affirme son ambition.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mauriac et la jeune fille

    Suzanne Prou

    Parution : 5 Décembre 2018 - Entrée pnb : 30 Novembre 2018

    Les critiques ont tellement dit des personnages, des atmosphères et de la prose de Suzanne Prou qu'ils étaient "mauriaciens" qu'on devait bien sûrement s'attendre un jour à une répartie de la romancière. La voici donc, en forme de récit amoureux. Car, d'emblée, Suzanne Prou se défend de vouloir analyser l'oeuvre de François Mauriac en spécialiste et se refuse à ajouter, à la masse d'essais et de thèses, une nouvelle glose. Parce qu'elle fait partie de la même race que Mauriac, celle des créateurs, Suzanne Prou veut simplement, presque en tapinois, avec cette discrétion percutante qui la caractérise, montrer que l'oeuvre de l'auteur de Thérèse Desqueyroux est indissociable de sa propre vie et que tous les personnages des romans de Mauriac effectuent, autour d'elle, une ronde dont elle ne se lasse pas... Au terme de ce livre doux et tendre, on se plaît à confondre les héros de Mauriac et ceux de Suzanne Prou, et d'un orage qui s'abat sur une vieille maison bordelaise ou d'un vignoble brûlé par le soleil, on ne sait plus qui, des deux, en est le peintre fidèle et ému.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La dépêche

    Suzanne Prou

    Parution : 5 Décembre 2018 - Entrée pnb : 30 Novembre 2018

    Un frère et une soeur vieillissent ensemble. Un jour leur parvient une dépêche envoyée par un inconnu. On les convie à une cérémonie. Ils cherchent à comprendre d'où vient cette invitation, quelle signification elle a. Elle pense qu'il s'agit d'un mariage, lui penche pour un enterrement. De souvenirs en souvenirs, ils remontent alors le cours de leur vie et une étrange haine s'installe entre eux.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La petite boutique

    Suzanne Prou

    Parution : 18 Avril 2019 - Entrée pnb : 10 Avril 2019

    La romancière Suzanne Prou ne prétend nullement ici faire oeuvre d'économiste ou de sociologue : l'épicier de son quartier s'est raconté à elle et, à son tour, elle le raconte. Une vie ordinaire et un métier quelconque : le crémier du coin a des problèmes de famille, des difficultés de santé, des charges financières lourdes, une T.V.A. écrasante. Au jour le jour, Suzanne Prou le fait vivre, parler à ses clients, décider de sa prochaine cure thermale, et elle n'a pas eu l'impression de sortir du roman en abordant cet extraordinaire sujet de roman qu'est la vie d'un homme, surtout quand elle est liée à la crise d'une profession menacée dans son existence même. Qu'est-ce qu'un petit commerçant ? Quelle est la place de son métier dans notre société, face aux mutations modernes, à la menace des grandes surfaces, à la disparition de l'artisanat ? Les bribes de réponse qui sont ici apportées sont les pièces d'un puzzle qui reconstituent peu à peu une vie, une profession, un monde.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Jeanne, l'hiver

    Suzanne Prou

    Parution : 22 Mai 2020 - Entrée pnb : 19 Mai 2020

    Elle dit à Aldo qu'elle l'aimait, mais qu'il n'était pas obligé, pour autant, de lui rendre la pareille. Elle pourrait se contenter de n'être que sa soeur, son amie. Aldo pleura. Jeanne l'embrassa sur le front. Elle se coucha, éteignit la lampe. Elle attendit dans l'obscurité. Le jour vint. La lumière de l'aube éclaira lentement la grande chambre, tirant de l'ombre, une à une, les armoires, la commode, le guéridon, puis le grand lit au dosseret sculpté, dans lequel Jeanne était étendue, la tête d'Aldo reposant sur sa poitrine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Car déjà le jour baisse

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1991 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Adrien est vieux et malade. Il vit entre deux femmes, Blanche et Mathilde. L'appartement est isolé du monde extérieur par de grands rideaux de peluche, comme un cube silencieux placé hors de la vie et du temps. Seule Blanche s'en évade parfois pour errer dans les rues de la ville, surprendre les signes annonciateurs du printemps. Mathilde soigne et se dévoue ; Blanche s'abandonne à une coquetterie qui n'est plus de saison, tandis qu'Adrien écoute son voisin qui lui parle de Dieu. Le temps coule, uniforme. Un chat aux yeux pâles semble contenir dans ses longues prunelles le secret de la vie. Le jour baisse. Qu'adviendra-t-il demain ? Avec une retenue et une justesse de ton admirables, Suzanne Prou sait évoquer dans cette oeuvre majeure la densité des sentiments humains, le trouble des situations à trois, leur perversité, et cette vie recluse où souvenirs et illusions perdues nourrissent sans cesse des passions inabouties.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La notairesse

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1989 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Dans un petit village où les jours s'étirent lentement du lever au coucher, Mimi, une jeune modiste pleine de rêves, s'ennuie. Emma, la notairesse, se réfugie dans son brillant passé pour oublier une vie quotidienne faite de gestes et d'habitudes mornes. Les deux femmes se lient d'une étrange amitié. La notairesse a trouvé sa proie.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La demoiselle de grande vertu

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1990 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Dans ses nouvelles, Suzanne Prou joue d'ironie, parfois même de cruauté, mais regarde aussi avec compassion, tendresse, ses personnages à la recherche du temps. Le temps de Juliette qui est triple : le temps de tous les jours, le temps du dimanche et le temps qui n'existe pas. C'est celui de Rose qui profite d'une rupture dans la durée monotone pour s'offrir un long voyage imaginaire. Celui qui demeure à jamais fixé sur les flancs d'un vase de Chine. Celui d'Hélène qui dure toute une vie et celui du passé de Laure qui resurgit un soir de fête. Celui de Solange qui s'use lentement avec son amour et celui que la petite fille dont la grand-mère vient de mourir veut retenir à jamais dans sa mémoire... Qu'elles soient bribes de vie ou trop longues années, ces portions de temps s'inscrivent dans des existences ordinaires. Enfants, adolescents, adultes, vieillards, subissent l'écoulement des jours et, pour eux tous, « la vie est lente et l'espérance est violente ». L'auteur de La Notairesse nous donne avec La Demoiselle de grande vertu une oeuvre admirable de justesse et de sobriété qui révèle son grand talent de novelliste.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La maison des champs

    Suzanne Prou

    Parution : 27 Octobre 2011 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    A trente ans, Anne et Simon ont acheté une petite maison pour y passer les week-ends. Ils se sont mis à"jouer à la maison", à l'aménager, à la repeindre. L'intimité, l'amour conjugal ont trouvé entre ces murs un autre élan, une autre force. Bien des années ont passé. Leur fille s'est mariée. La petite maison a occupé une grande place dans leur vie. Un jour, Simon a eu les doigts gourds. Une étrange lenteur, une paralysie ont gagné peu à peu tout son corps. Quand son coeur s'est arrêté de battre, il a sembléà Anne que celui de la maison s'arrêtait aussi. Désormais, Anne pense à sa maison perdue, aux années enfuies, à Simon disparu. Les maisons aussi peuvent mourir.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Voyage aux seychelles

    Suzanne Prou

    Parution : 1 Janvier 1980 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    De quoi sont faits nos rêves, où peuvent-ils nous conduire ? Il a suffi que Pauline, au hasard d'une rencontre à la poste, ait remarqué sur le corsage d'une jeune employée un paysage tropical et le nom des îles Seychelles, pour que sa vie soit changée. Pauline a mené jusqu'alors une existence solitaire de petite bourgeoise à principes et elle se retrouve, au seuil de la retraite, le coeur vide, en proie aux regrets des occasions perdues. Quand les circonstances l'amènent à recueillir chez elle Denise, la postière abandonnée par son ami, elle découvre soudain les joies de la tendresse, le besoin de chérir et de protéger, qui transforment ses habitudes, changent son horizon, colorent ses jours, comme le ferait un voyage imprévu. Une aventure pleine d'aléas et de désillusions, où les intermittences du coeur et les erreurs de l'âge risquent de porter Pauline sur les rives de la folie. C'est une belle histoire que nous conte Suzanne Prou, à sa manière incisive, à la limite du pathétique et de l'humour, et qui nous donne l'envie de partir avec Pauline pour Un voyage aux Seychelles.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les amies de coeur

    Suzanne Prou

    Parution : 17 Décembre 2015 - Entrée pnb : 17 Décembre 2015

    Une amie de coeur, c'est plus qu'une amie, c'est une partie de vous-même, qui vous aide, dans la douleur, à vous raccrocher à l'existence. Comme Delphine pour Hélène. À trente ans, Hélène perd brutalement son mari. Désemparée, la jeune femme ne trouve de réconfort à sa peine que dans le culte du souvenir et la chaleur de l'amitié. Devenue la gardienne de l'amour conjugal, Hélène s'attachera désormais au foyer de Delphine, son amie d'enfance, qui mène avec Paul et leur enfant une vie apparemment paisible et confiante. Comment s'organisera cette « existence à trois » où la présence de cette veuve inconsolable mais frustrée dans ses ardeurs, ne tardera pas à troubler le confort et la crédulité de Delphine ? Comment l'harmonie du couple résistera-t-elle aux intrigues et soupçons d'une amitié excessive ? Avec ce roman des sentiments extrêmes, Suzanne Prou nous montre un aspect inattendu et séduisant de son talent, tout en portant à son sommet son art, fait de nuances et de touches légères, de peindre les désordres du coeur (et du corps) en dévoilant, au fond de chacun de ses personnages, cette « part de silence » où s'enfantent les orages de la passion.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Dernieres feuilles

    Suzanne Prou

    Parution : 5 Décembre 2011 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Derniers feuillets est le dernier livre de Suzanne Prou, une oeuvre posthume. On trouvera là les premières pages de son ultime roman, inachevé. De même, des pages autobiographiques que Maurice Chavades la convainquit d'écrire. Enfin, deux nouvelles. L'ensemble est préfacé par Nicole Fabre, sa soeur. Elle dit de Suzanne Prou : " La seule originalité qu'elle se reconnaissait était sa passion précoce et tenace pour l'écriture, son désir extrême, sa nécessité intime de mettre en mots ses sensations et ses rêveries, et ce depuis l'enfance. Cela, c'était son évidence et son exi-gence, qui transparaissent et s'expriment dans la précision et la limpidité d'un style ciselé. Style ciselé qui est aussi la marque de son regard sur les choses, les gens, et sur elle-même. "

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'album de famille

    Suzanne Prou

    Parution : 4 Novembre 2011 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    La narratrice de {l'Album de famille} découvre un jour, chez un marchand de bric-à-brac, un de ces albums du temps passé, de plus en plus rares, avec page de garde de moire écarlate, fermoir d'argent et tranches dorées, où l'on enfermait les photographies de la famille pour, pensait-on, l'éternité... Quelque dix et vingt photos, dans cet album, toutes soulignées d'un nom - sauf une. Sous la photo en bistre d'une "femme vieillissante et superbe", à la première page, pas de nom. C'est désolant et c'est une chance : Suzanne Prou va lui imaginer un destin... Et, sur la lancée de son imaginaire, elle va donner un destin à tous les personnages présents dans l'album qui, du coup, sortent de leur cadre, s'ébrouent et se mettent à vivre...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty