• Decembre 1997. les russes arrivent

    Richoufftz Emmanuel De

    Parution : 1 Janvier 1988 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    La dissuasion nucléaire française n'offrirait-elle qu'une protection aussi illusoire que feu la ligne Maginot ? Telle est la question cruciale posée par cet essai qui n'hésite pas à emprunter aux formes romanesques. Dans cette fiction tout est vrai : les procédures de décision, les formes de la mobilisation, les caractéristiques des armements, la description des régiments. Tous les techniciens connaissent les matériels qui seront opérationnels dans 10 ans. Alors, si un jour quelque chose de nouveau se produisait à l'est, les formes de la réplique occidentale et française sont dès maintenant analysables. C'est à cet exercice que s'est appliqué le lieutenant-colonel de Richoufftz. Qu'un officier d'activé prenne ainsi la plume est déjà, en soi, exceptionnel. Qu'il fasse en outre preuve d'esprit critique par rapport aux dogmes officiels de notre défense nucléaire est un événement. S'il refuse de sombrer dans le sensationnel, le lieutenant-colonel de Richoufftz n'en procède pas moins au constat clinique des faiblesses de notre défense. Il détaille les fragilités accumulées, en dépit de l'autosatisfaction officielle, au fil des lois de programmation militaire. Il ose dire que le roi est nu et expliquer pourquoi. Surtout il propose des correctifs et des réponses. Un débat capital est ainsi ouvert.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Encore une guerre de retard ?

    Emmanuel De Richoufftz

    Parution : 19 Novembre 2018 - Entrée pnb : 23 Novembre 2018

    24 février 1991. Dans le désert d'Arabie Saoudite l'attaque aéroterrestre des alliés contre les troupes irakiennes va commencer. A Paris, dans les sous-sols de « l'îlot Saint-Germain », au coeur du Centre opérationnel des armées, veillent les « gardiens du Temple ». Un groupe d'officiers se relaient 24 heures sur 24 pour suivre les événements et conduire la manoeuvre. L'un d'eux, le lieutenant-colonel de Richoufftz, témoigne. Au-delà de l'atmosphère irréelle de ce poste de commandement, du ballet des officiels et des perturbations générées par les informations non contrôlées déversées en permanence par les médias, le récit, non dénué d'humour, d'Emmanuel de Richoufftz nous entraîne dans une réflexion sur le système militaire français vu de l'intérieur. Et si la guerre du Golfe avait fait la preuve que notre organisation militaire est inadaptée ? Si, une nouvelle fois, nous avions une guerre de retard ? Devant cette question qui n'est pas sans rappeler les angoissantes mises en garde lancées il y a plus d'un demi-siècle par le colonel de Gaulle, nul n'a le droit de faire la sourde oreille.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty