• Que la vie soit !

    Lucien Neuwirth

    Parution : 25 Septembre 2015 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    À l'heure où la loi Veil sur l'avortement risque d'être remise en cause, Lucien Neuwirth s'indigne : il ne saurait être question de revenir à l'avortement clandestin, aux tribunaux, à l'accouchement obligatoire. Comment en est-on arrivé à de telles absurdités ? La France serait-elle un des pays les plus rétrogrades du monde ? En 1967, Lucien Neuwirth, député de la Loire, avait, au milieu de difficultés innombrables, fait adopter la loi sur la régulation des naissances. Il fallut attendre cinq ans pour que les décrets d'application fussent promulgués, et avec quelle timidité ! L'opposition du président Pompidou fut un signe de cette résistance au progrès. Comment s'étonner, dès lors, qu'on se batte pour ou contre l'avortement ? Qu'on oppose l'affaissement de la natalité à la libération des femmes ? On a aujourd'hui les moyens scientifiques de contrôler la natalité. La solution, c'est une maternité heureuse. Aux états-majors politiques de le comprendre, et de mener le vrai combat ! Le XIXe siècle acculait les femmes à l'infanticide, et au suicide. La première moitié du XXe siècle fut l'époque de la peur et des avortements clandestins. L'ère de la contraception permettra au couple de fonder une famille, en amour et en dignité.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le fléau fiscal

    Lucien Neuwirth

    Parution : 15 Février 2019 - Entrée pnb : 9 Février 2019

    Dans son ouvrage, Le fléau fiscal, Lucien Neuwirth poursuit trois objectifs : - Répondre au besoin d'information du public, parce que « jusqu'à présent, mis à part quelques rares exceptions, la politique française possédait plus de chapelles que d'idées nettes, l'Administration fiscale a surtout navigué à l'estime, éclairée dans ses démarches par de vieilles lunes ». - Clarifier les termes d'un débat actuel et d'importance nationale, car « collectivisme, capitalisme, libéralisme qui apportaient des réponses aux problèmes posés aux politiques et aux économistes d'hier ne coïncident plus aux réalités politiques, sociologiques et économiques d'aujourd'hui ». - Restituer à l'impôt sa finalité première, la recherche de l'intérêt général dont nous éloignent dangereusement « la confusion des pouvoirs, les injustices fiscales, fraudes, passe-droits, rentes de situation, cumuls éhontés » que l'auteur ne se fait pas faute de dénoncer. Nul doute que le contribuable puisse trouver, au fil des pages, les éléments de réponse à telle ou telle de ses interrogations personnelles.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty