• La maison verte

    Camille Bourniquel

    Parution : 13 Décembre 2017 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    Quel lien trouver entre ces quatre nouvelles ? Le vieux garçon de « La maison verte » qui rencontre l'ange du bizarre sous l'aspect d'un chien et devient sa victime ressemble-t-il à « L'ingénue de Pignerol » dont la langue incertaine provoque la mort d'une « mauvaise langue » ? Pas plus que ne leur ressemble le soldat naïf d'« Ils connaîtront les oasis », héros malgré lui et miraculé qui « manquerait au monde » s'il ne restait pas tel que Dieu l'a fait. Non plus que ne se ressemblent les deux jeunes garçons du « Quai des Anges » qui, au terme d'une équipée insolite dans le Paris de l'occupation, nous font préférer un humble mensonge à une vérité prestigieuse mais entachée de sécheresse de coeur. Il n'y a de lien que l'art du romancier du « Lac ». Il n'y a de ressemblant que le regard de Camille Bourniquel. Un regard attentif au mystère des êtres et au secret des choses. Un art qui lui-même participe de ce mystère et de ce secret : feutré, dévoilant peu à peu ses sortilèges d'imagination et de sensibilité, d'autant plus efficace qu'il nous tient ainsi sous le charme et, jusqu'à la fin, garde en réserve un discret humour.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les gardiens

    Camille Bourniquel

    Parution : 13 Décembre 2017 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    Le Baron reviendra-t-il ? Est-il déjà revenu ?... Pour Monsieur King la réponse s'inscrit dans le rituel des actes journaliers. Chaque matin, le lit du maître est refait ; chaque soir la table est parée, autel illuminé auprès duquel le desservant finit par s'assoupir. Dans cette demeure délabrée, plantée face à la mer dans le couloir des vents, Monsieur King vit ainsi depuis des années avec sa soeur, Madame Adélia, leur univers n'ayant d'autres supports que leurs mythomanies. Fut-elle jadis écuyère sous les projecteurs de la piste, aventurière sur les chemins du Nouveau Monde ? Adélia reste tournée vers son passé, ses amours, ses triomphes, ses tragédies, tandis que King vit dans l'exaltation d'un futur immédiat greffé sur la page blanche de l'amnésie. En fait, une secrète connivence les lie, la lucidité désabusée de l'un trouvant un prolongement dans l'espérance messianique de l'autre. Peu importe que le Baron ait organisé de son vivant ce culte posthume. Le mythe a pris le relais de l'imaginaire. Rien ne sera changé, ni aux gestes ni aux rites. Conscience et délire continueront de s'équilibrer sous le signe de la présence. Monsieur King et Madame Adélia continueront de servir cette liturgie de l'attente.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La constellation des lévriers

    Camille Bourniquel

    Parution : 22 Décembre 2017 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    Après « Sélinonte ou la Chambre impériale » (Prix Médicis 1970), l'oeuvre de Camille Bourniquel prend une ampleur dont l'importance n'échappe à personne ; elle se renouvelle dans la simplicité et l'actualité la plus immédiate tout en conservant le charme et la séduction de son écriture. Au coeur d'une station d'hiver italienne vit toute une colonie riche, oisive, archaïque que vient troubler la venue d'un jeune musicien noir nommé Larry, spécialiste de la Pop Music, du Folk-Song et du Rock. Il sort de la misère pour arriver dans ce milieu frivole et cancanier qui se dispute sa grâce et ses dons. Il est pris en charge, en amitié, par un vieux couple célèbre qui se découvre en lui grâce à sa souveraine et juvénile indifférence. Autour de lui gravite toute une constellation de personnages dont l'un ne vit que pour ses grands chiens et sa beauté déclinante qui file au bout de ses doigts. Mais Larry partira avec un compagnon obstiné vers l'Orient tandis que les blancs lévriers de Svetlana prendront la fuite malgré l'égorgement de l'un d'eux. La jeunesse ne connaît que sa sauvagerie et la liberté qu'elle prend devient sa propre vérité en face d'un univers doré et figé "où le temps dure longtemps".

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'été des solitudes

    Camille Bourniquel

    Parution : 19 Janvier 2018 - Entrée pnb : 11 Mars 2018

    Pour des garçons de la classe 39, s'engager dans l'aviation c'était choisir le combat contre la stagnation. Mais trois camarades de promotion, un jeune instituteur, Éric et Bruno, vont retrouver cette stagnation au Maroc où on les envoie suivre leur entraînement : l'École de l'Air, tout juste dessinée au sol, véritable désert dans la ville, est peuplée de mirages nés après la victoire de 1918 et que l'effondrement de 1940 dissipera. La guerre perdue, le jeune instituteur se fait le narrateur de cette étrange fantasmagorie, à partir de la mort d'Éric qui a tenté de rejoindre Gibraltar en avion pour répondre à l'appel du 17 juin. Malade dans une chambre de Casablanca, il relit ses propres carnets et s'efforce de reprendre à son compte l'aventure ; la triple aventure, puisque le récit - souvent déterminé par la beauté du cadre - reflète trois attitudes différentes devant les événements : la participation morale, le détachement, et l'action réelle. C'est cependant la même découverte de l'âge d'homme, non sans mirages encore...

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Selinonte

    Camille Bourniquel

    Parution : 26 Avril 2018 - Entrée pnb : 25 Avril 2018

    Né entre deux continents, d'un père français et d'une mère américaine, en vérité hostile à toute citoyenneté, Géro, qui avait reçu tous les dons, a passé sa jeunesse à les gaspiller. Pourtant, toute sa vie, un homme l'a fasciné : Andréas Italo Atarasso, célèbre assyriologue, comme s'il voyait en celui-ci un modèle. Un hasard amène Géro à réviser les carnets intimes dans lesquels le savant a laissé courir sa plume et son imagination. C'est la propre fille, Sandra, d'Atarasso qui demande à Géro d'effectuer ce travail. Ce ne sera pour lui qu'un prétexte à une création personnelle. Revenu en Amérique, Géro apprend quatre ans plus tard que le manuscrit a été publié sous le nom d'Atarasso et est devenu la grande révélation littéraire du moment. Vainement il s'efforce de dénoncer la supercherie dont il a été victime. Qui croirait qu'un aventurier de son espèce ait pu écrire cette oeuvre majeure ? Le refus d'avoir été l'instrument involontaire du mythe posthume d'Atarasso l'amène à reprendre la plume et à écrire un second livre qui est comme le prolongement du premier. Revenu en Europe avec l'intention de le publier, il finira par se dessaisir du manuscrit par un renoncement volontaire. Qui peut croire qu'il parle en son nom ? Si une oeuvre a une chance de durer, n'est-ce pas précisément par cette puissance d'expulsion qui lui permet d'effacer son auteur et de devenir non l'occasion d'un débat restreint, mais un lieu de vérité accessible à tous ? Cette oeuvre ambitieuse, à la fois romanesque, foisonnante, pleine de voyages et de jeunesse, où sont évoqués tour à tour les Grands Lacs américains, Venise, le sud de l'Italie, le Paris de 1945 et Nashville (Tennessee), est en même temps une quête de l'oeuvre au sens borgésien ; et une grande réussite de Camille Bourniquel.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Irlande (5)

    Camille Bourniquel

    Parution : 26 Avril 2018 - Entrée pnb : 25 Avril 2018

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le blé sauvage

    Camille Bourniquel

    Parution : 26 Avril 2018 - Entrée pnb : 25 Avril 2018

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les abois

    Camille Bourniquel

    Parution : 26 Avril 2018 - Entrée pnb : 25 Avril 2018

    "Pourquoi Louise de Belle s'était-elle lancée dans un voyage qui, de train en camionnette, l'avait conduite jusqu'à ce ranch perdu dans une haute vallée vosgienne ? Pour y retrouver le souvenir de son frère, venu mourir ici ? Ou pour sa fortune ?" Un roman du poète, romancier et peintre français Camille Bourniquel.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Dieu crétois

    Camille Bourniquel

    Parution : 5 Décembre 2018 - Entrée pnb : 30 Novembre 2018

    La découverte d'une statue volée dans la remise d'un brocanteur peut-elle devenir pour Barn la révélation d'une connaissance jusque-là scellée ? A travers l'objet dérobé - lequel va changer sa vie et dans un premier temps l'amener à s'enclore - Barn renoue les fils de son passé, découvre son identité, un sens des choses et des êtres encore insoupçonné. Autour du masque de l'énigme tout redevient lisible. La statue ne retrouvera pas sa place dans un musée, Barn préférant la rendre à ses profondeurs originelles.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le soleil sur la rade

    Camille Bourniquel

    Parution : 21 Janvier 2019 - Entrée pnb : 30 Décembre 2018

    L'amitié d'un très jeune garçon, puis d'un jeune homme, pour une dame, très belle certes, admirable interprète, et initiatrice pour lui de l'univers du lied, peut éveiller des soupçons, rappeler un thème déjà utilisé. Qu'on se rassure : "Je n'étais pas Harold, nous dit l'auteur. Marine n'était pas Maud." Nom prédestiné s'il en fut. Liant cette trilogie essentielle, Mer Marine Musique, à l'unicité d'un lieu privilégié : propriété en gradins sur la rade de Toulon à la pointe du Cap Brun. Ce sont donc, de 1924 à 1937, sur ce Mont-du-Soleil propice aux enchantements, douze étés filés à la suite comme s'ils ne formaient qu'une seule et même saison. Point fixe de cette grande utopie estivale et axe de la métamorphose de l'enfant poussé à son insu vers l'âge d'homme. En quel autre lieu vaudrait-il la peine de vivre ? Entre la musique et la mer, un vieil harmonium et un canot, le garçon s'enferme dans cette vision. Pour Bourniquel, monde aussi clos que celui du Lac. En vérité, grande serre tropicale. Une telle halte ne saurait être définitive. La réponse se trouve dans un des lieder que chante Marine d'Autigny, ce poème de Mathilde Wesendonck mis en musique par Wagner, la Serre, et dans lequel s'annonce un des thèmes de Tristan : "... Nous vivons dans la lumière et la splendeur, mais notre patrie, notre demeure n'est pas d'ici." Toute cette beauté mise en réserve ne peut indéfiniment débouter la réalité du temps, ses malédictions et ses appels. Du jardin enchanté il ne restera que le souvenir d'une voix, des images aussi indétachables que le retour de la vague. Chronologiquement, chez Camille Bourniquel, cette cité du soleil fait suite à la cité des ombres précédemment évoquée, mais sans en rejeter tout à fait les fascinations et les phantasmes.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Rencontre

    Camille Bourniquel

    Parution : 7 Mars 2019 - Entrée pnb : 23 Février 2019

    Tout ne se fait que par rencontre... Nous écrivons tous nos mémoires d'outre-tombe à partir d'un capital de rencontres amassé au cours de nos ans, et pour peu que la voix d'une grive, une madeleine trempée dans le thé, déclenchent la soudaine liquidation de ces réserves... D'autre part, la rencontre est un des moteurs de la vie, une sorte de pulsation rythmique qui, tout à coup, nous rend le souffle et réveille notre énergie... Je me rends compte que la rencontre a toujours été pour moi la grande utopie de la communication... Je dois beaucoup à ceux que j'ai aimés, à ceux aussi qui m'ont choisi. Et donc à ce hasard que je ne parviens pas à nommer et qui est resté jeune alors que ma vie s'écoulait. Mais on croit à si peu de choses. Je continuerai donc de conjuguer au présent : tout n'arrive que par rencontre. » C. B.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Jardin des délices

    Camille Bourniquel

    Parution : 1 Janvier 1987 - Entrée pnb : 18 Novembre 2015

    Un paradis comme Stevenson aurait pu en rêver et, dans cette région des Cévennes où il s'est promené avec un âne. Une communauté naturiste, pastorale, édénique, peut-être inspirée des anciens adamistes et qui, à l'encontre des sectes, récuse le prosélytisme et le lavage de cerveau. Des adeptes d'apparence rustique et quelque peu fabuleux - une comtesse de lignée cathare, un réparateur de tableaux ami des énigmes... - pour qui le Royaume des Fins n'est rien d'autre que le choix du bonheur immédiat, dans le cadre d'une vie naturelle et même primitive. Qu'une jeune fille, surgie des Flandres, comme l'Ève de Jérôme Bosch et, sous le coup de la mort de son frère qu'elle veut venger, trouve refuge dans cette providentielle Arcadie, et voici que le vieux mythe originel recommence autour du couple reformé. Trois morts pour un paradis, tel pourrait être le titre, telles sont les données de ce crime parfait en forme de légende aux couleurs occitanes, récit tracé entre la fascination des ors maudits, et le refus de se laisser déposséder du bonheur par son ennemi de toujours : l'ennemi du bonheur des autres.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty