Littérature générale

  • Adoniada

    Adonis

    Parution : 18 Mars 2021 - Entrée pnb : 10 Février 2021

    Adonis aime à présenter son Adoniada comme une autobiographie intellectuelle et poétique. Puisant dans une tradition arabe pré-islamique, il utilise la poésie dans une visée humaniste de tolérance et d'ouverture, sans jamais perdre le sens d'un lyrisme inspiré. Adoniada est tout à la fois une épopée qui raconte l'histoire mythique de la divinité du renouveau, Adonis, à qui le poète a emprunté son nom, et un témoignage bouleversant sur notre modernité. Beyrouth, Damas, Londres, Erevan, Shanghai, New York, Éphèse, Paris, autant d'étapes d'un voyage intérieur. Artaud, Baudelaire, Rilke : Rimbaud, Orphée, al-Mutanabbî, Confucius, Homère, Dante : autant de guides pour une descente dans l'enfer d'un monde dévasté et pour une élévation vers un rêve de lumière.

    Ô papillon, toi le papillon, es-tu venu pour me prendre ?
    Prends-moi, mon corps est une poignée de poussière, montre-toi et approche.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Jérusalem

    Adonis

    Parution : 10 Mars 2016 - Entrée pnb : 12 Mars 2016

    Poète méditatif, Adonis est l'homme de toutes les migrations, ouvert aux courants qui se croisent, se combattent et paraissent irréconciliables. Pour lui, le poème est le lieu même où la pensée se forme, se déforme et se divise en paraboles. Auteur d'une oeuvre abondante, ce nouveau recueil poétique s'inscrit dans le prolongement de Zócalo et Prends-moi, chaos, dans tes bras (Mercure de France, 2013, 2015).

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le livre III (al-Kitâb) ; hier le lieu aujourd'hui

    Adonis

    Parution : 5 Novembre 2015 - Entrée pnb : 31 Octobre 2015

    " Mais, quelle est cette force obscure ? Et pourquoi le Mal ? Pour quelle raison n'avons-nous pas pu rompre avec "le bonheur du Mal' ? Pourquoi les vestiges doivent-ils être détruits ? Et pourquoi les femmes doivent-elles rester captives d'un système qui les avilit ? Quelle est cette violence sur quinze siècles dont Adonis nous trace ici les premiers de l'ère musulmane ? Comment la dimension du sacré a-t-elle triomphé de la pensée et de la mémoire collective ? "
    Houria Abdelouahed
    Les prophéties ont proclamé :
    Ô croyants ! Abandonnez la poésie
    Jadis, un disciple de Socrate stipulait :
    La poésie n'embrasse que l'égarement et la folie.
    Cependant, les gens n'ont pas écouté.
    Les poètes ont poursuivi leurs chemins pareils aux prophètes
    avec leurs génies. Comme eux, nous questionnons :
    Que reste-t-il
    en dehors de la poésie
    sinon le chaos ?
    Adonis
    Ali Ahmad Saïd Esber est né, le 1er janvier 1930, à Qassabine en Syrie, dans une famille modeste. À dix-sept ans il publie un poème en empruntant au dieu phénicien Adonis, symbole de la renaissance végétale, son pseudonyme auquel il restera fidèle. Son œuvre a été couronnée de très nombreux prix littéraires, en France, en Italie, en Turquie et au Liban.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le livre II (al-Kitâb)

    Adonis

    Parution : 3 Janvier 2013 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Ai-je le droit de me plaindre ?
    Et à qui ?
    Lorsque le soleil lit les tréfonds de mon âme,
    et que je lis les siens,
    Je ne vois nulle différence
    entre les enfants de Byzance
    et les collines d'Alep qui scintillent.
    Comme le soleil, est la poésie -
    Toutes les étendues lui sont ouvertures
    Où qu'elle aille
    Où qu'elle s'établit.

    "Adonis, narrant, traduisant aussi, transforme la douleur en une épopée. La douleur devient un chant qui restitue les morts dans la parole des vivants. Les disparus habitent désormais le chant poétique. Le blanc de la mémoire devient silence nécessaire au surgissement du poème. Les morts sont nommés, désormais inscrits dans cette traversée de la vie."
    Houria Abdelouahed (Extrait de la préface)

    Ali Ahmad Saïd Esber est né, le 1er janvier 1930, à Qassabine en Syrie, dans une famille modeste. A dix-sept ans il publie un poème en empruntant au dieu phénicien Adonis, symbole de la renaissance végétale, son pseudonyme auquel il restera fidèle. Son oeuvre a été couronnée de très nombreux prix littéraires, en France, en Italie, en Turquie et au Liban.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le livre (al-kitab)

    Adonis

    Parution : 18 Mars 2013 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    « al-Kitâb est un voyage à travers l'histoire arabe, depuis la fondation du califat après la mort du prophète au VII° siècle (de l'ère chrétienne) jusqu'à la moitié du X° siècle. Voyage qui renouvelle la traversée de Dante dans La Divine comédie. Toutefois, contrairement à Dante, Adonis opte pour une description non du paradis et de l'enfer célestes, mais de l'enfer d'ici bas. Enfer où l'Arabe vivait, réfléchissait et écrivait.
    Pour son odyssée , Adonis choisit al-Mutanabbî - le plus grand poète arabe - et tente de relater dans Le Livre-traversée, toute chose sur les Arabes en résonance d'une part avec les livres dits sacrés, de l'autre avec une vision mallarméenne. »
    Houriya Abdelouahed
    « Afin que je demeure étranger, lointain,
    des paroles m'amenèrent vers leur demeure
    De l'élixir de leur plantes m'abreuvèrent
    Un temps-assis
    tel un enfant sur mes genoux, afin de lire ce que trace
    l'horizon
    sur des cahiers volés
    aux fissures du ciel. »
    Adonis

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Prends-moi, chaos, dans tes bras

    Adonis

    Parution : 12 Mars 2015 - Entrée pnb : 15 Mars 2015

    La parole oublie la parole /
    il est rare que la parole parle /
    Aram arim ram rama Ararat /
    De la montagne des neiges se sont tendues vers moi les mains d'une Histoire errante éparpillée dans le désert de l'époque /
    mains qui cousent des oreillers aux étoiles qui saignent sur les cartes /
    et l'impression de toucher des éclats de têtes et de corps dans les nuages qui les côtoient

    Né en 1930 en Syrie dans une famille paysanne, naturalisé libanais, Ali Ahmad Saïd Esber prend très tôt le nom d'Adonis pour devenir le plus marquant et le plus varié des poètes arabes de notre temps. Poète méditatif, il est l'homme de toutes les migrations, ouvert aux courants qui se croisent, se combattent et paraissent irréconciliables. Le poème est, pour Adonis, le lieu même où la pensée se forme, se déforme et se divise en paraboles.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La forêt de l'amour en nous

    Adonis

    Parution : 12 Septembre 2017 - Entrée pnb : 15 Septembre 2017

    Poète méditatif, Adonis est l'homme de toutes les migrations, ouvert aux courants qui se croisent, se combattent et paraissent irréconciliables. Le poème est pour lui le lieu même où la pensée se forme, se déforme et se divise en paraboles. Adonis est non seulement le poète des quatre horizons, du déplacement, du métissage des chants, mais aussi de la mouvance des corps, de la dispersion des atomes, des poussières, des cendres sous le soleil.
    Totalement inédit en français, traduit avec talent par Vénus Khoury-Ghata et Issa Makhlouf, ce nouveau recueil poétique s'inscrit dans le prolongement de Histoire qui se déchire sur le corps d'une femme paru en 2008 au Mercure de France.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le regard d'Orphée

    Adonis

    Parution : 6 Mai 2009 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    L'histoire est digne d'une légende. Un petit garçon de Quassabine (Syrie), né près d'Ougarit, où demeurent les traces de la première écriture, devient poète et choisit le nom d'un dieu païen, Adonis.
    Cet entretien évoque toutes les facettes du poète, ses années d'apprentissage, sa vie au Liban, ses liens avec de grands poètes français comme André du Bouchet, Alain Bosquet, Jacques Prévert ou encore Henri Michaux. Il retrace son parcours littéraire depuis la création de la revue Shi'r (Poésie), qui lui permit d'affirmer son génie et de contribuer à la modernisation de la poésie arabe, jusqu'à l'analyse des éléments pré-socratiques et nietzschéens de
    sa pensée. Adonis rompt en effet avec le système platonicien, qui désigne le corps comme tombeau de l'âme, et rétablit le corps et la chair.
    Mais on le sait aussi rebelle, poète de la révolte, et c'est en homme libre qu'il aborde également des thèmes comme l'orientalisme, la question de la femme, l'érotisme, la transgression, l'exil, la religion.
    La forme de l'entretien ne pouvait pas mieux convenir qu'à
    cet homme au contact duquel on comprend immédiatement que la pensée est, par essence, mouvement. Le jeu des questions et des réponses, des arguments et des doutes bouscule alors les idées
    préconçues, les a priori, les dogmes.
    Houria Abdelouahed est maître de conférences à l'université Paris-VII Denis Diderot et psychanalyste. Traductrice d'Adonis, elle consacre ses travaux à la question du visuel et du langage.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty