• La Parole errante

    Armand Gatti

    Parution : 1 Avril 2016 - Entrée pnb : 20 Avril 2016

    Ce livre d'Armand Gatti n'est pas un récit, ce livre n'est pas un essai, pas même un poème ; ce livre, issu d'un manuscrit sans cesse réécrit par son auteur, est une mise en mouvement : "C'est un livre qui en toutes ses pages est un livre en train de s'écrire. Le temps de l'écriture et celui de la lecture ne font qu'un. Ouvrir ce livre, c'est accéder directement au temps de l'écriture. Non pas livre-objet. Non pas livre-oeuvre. Nous lisons ce qui est en train de s'écrire. Devant nos yeux. Et même si, d'un coup, nous sautons cinq cents pages, ce sera pour nous retrouver, encore, dans le présent de l'écriture." Extrait de la préface de Michel Séonnet

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Censure, censure

    C Salmon

    Parution : 1 Janvier 2000 - Entrée pnb : 21 Janvier 2017

    De plus en plus souvent, des auteurs de fiction, des plasticiens, des cinéastes, sont traînés en justice par des associations d'extrême droite. Profanation, incitation à la violence, atteinte à la vie privée, diffamation, les arguments ne manquent pas pour interdire, bâillonner, punir. Comment une société, libérale et permissive, qui n'accepte de restreindre la liberté d'expression que dans le cas extrême d'incitation à la haine raciale, abandonne le soin de fixer la limite entre la liberté et l'interdit, à des lobbies dont l'idéologie est, ouvertement, xénophobe et liberticide ? Sur ce thème d'actualité, propice aux lieux communs et aux idées reçues, Christian Salmon a composé un dialogue drôle, érudit et émouvant, entre un Bouvard libéral et un Pécuchet légaliste.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cadou : Loire intérieure

    Jean Rouaud

    Parution : 1 Janvier 1998 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    Lorsque Jean Rouaud se plonge dans la poésie de René Guy Cadou c'est pour mieux tisser entre eux des liens fraternels. Le prosateur d'aujourd'hui entremêle son écriture avec les vers du poète trop tôt disparu. Il le suit, pas à pas, sur les chemins de cette Loire Intérieure dont on sait à quel point elle l'habite. Ainsi se construit une envoûtante introduction à l'oeuvre de Cadou qui parvient à l'essentiel : susciter le désir de le lire ou de le relire.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Stalinisme entre histoire et mémoire

    Alain Brossat

    Parution : 1 Janvier 1990 - Entrée pnb : 30 Mars 2016

    « Comment dites-vous déjà ? Socialisme, communisme, totalitarisme, stalinisme ? Nos hésitations et nos cafouillages, nos rudes empoignades d'hier et sans doute de demain autour du nom de la « chose » en disent long bien, sûr, quant au mystère de ce qui s'en va avec l'évaporation du « socialisme réel » en Europe de l'Est, la montée du chaos en Union soviétique et la déréliction du mouvement communiste international. En effet, avec et dans l'événement-cassure, ce sont différentes séquences, différentes durées qui viennent se coaguler, qui entrent en collision. Car enfin : quelle est la page, le chapitre, le tome qui s'achève là ? quelle histoire ? celle qui commence avec Yalta ? celle qu'inaugure octobre 2017 ? ou peut-être celle qu'inaugure Le Manifeste communiste ? le messianisme jacobin ? Ou bien encore, pourrait-on dire, suivant le fil d'Hannah Arendt, est-ce là le terme de l'ère noire des mouvements totalitaires qui a pris corps, sur le terreau européen au début des années trente ? »

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Écrivains sont dans leur assiette

    Salim Jay

    Parution : 1 Janvier 1991 - Entrée pnb : 18 Novembre 2015

    Des dernières sardines de Montherlant aux araignées de mer de Jean Cayrol, du banquet de Michel Leiris où l'on bouffe une esbroufante becquetance à la tisane de Max Jacob, des glaces pour Tolstoï à Bucarest, à la harira qui mijote pour Roland Barthes, de l'influence du whisky sur la métaphysique de Melville à la cuisine éléphantesque d'Alexandre Dumas... Un festin de plats de langue présenté par un amoureux de la littérature : un vrai régal.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Loi de l'alternance

    Roger Laporte

    Parution : 1 Janvier 1997 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    Trois études, la première est consacrée à Mozart, la seconde à Van Gogh et la troisième à Rainer Maria Rilke. Elles interrogent la biographie au regard de l'oeuvre ou l'oeuvre au regard de la biographie. Elles tendent à démontrer que l'une et l'autre quoique bien évidemment contemporaines mènent chacune leur vie propre.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Bibliothèque Oulipienne (2)

    Collectif

    Parution : 1 Janvier 1987 - Entrée pnb : 21 Juillet 2016

    Un laboratoire dans lequel on voit jouer les mécanismes de la création. Le fruit de l'Oulipo, Ouvroir de la littérature potentielle fondé en 1960 par François Le Lionnais et Raymond Queneau.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • L'Odeur du soleil dans l'herbe

    Yves Paccalet

    Parution : 1 Janvier 1992 - Entrée pnb : 15 Septembre 2016

    4 septembre (Fontaine-la-Verte), un an. Un an déjà que je tiens ce journal... Le temps n'a pas d'épaisseur. Il est transparent comme l'aile de l'abeille. Les reflets des nuages ou les irisations de l'eau font, quelquefois, croire qu'il a du corps. Il présente des nervures. Il émet des bourdonnements. Ce sont des simulacres. Temps qui passe, graminée jaunie, l'odeur du soleil dans l'herbe. J'ai vu des spectacles de nature prodigieux sur la Calypso de Cousteau. J'en ai contemplé de sublimes dans la vieille Europe. J'ai voulu chanter la splendeur discrète ou triomphante des herbes et des insectes, des lézards, des oiseaux et des arbres. Ils recèlent des secrets plus subtils que des miracles. Trois cent soixante-cinq jours de suite, fidèlement, avec scrupule et ravissement, j'ai noté ce que j'ai observé au hasard de mes lieux de vie, de la Côte d'Azur à la Normandie, de Paris à la Flandre, des montagnes de la Savoie aux collines du Lazio italien. J'ai tenté de transcrire les couleurs, les mouvements, les parfums et les sons. J'ai mêlé la science à la littérature, la poésie à la botanique, la zoologie à la philosophie. J'ai cherché à retrouver l'esprit des Rêveries de Jean-Jacques Rousseau, du Journal de Thoreau et des Journaux de Basho. Avec des méditations sur le sens des choses et des haikus pour le plaisir. Questions de science et traits d'ironie. Hors de tout genre. Avec des photographies que j'ai prises comme des croquis sur le terrain...

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Orgie

    Georges Marbeck

    Parution : 31 Décembre 1992 - Entrée pnb : 9 Juin 2016

    Un essai sur l'orgie et l'orgiaque avec toutes les manifestations extrêmes de la vitalité humaine et la multiplicité des formes d'expression qu'elles prennent dans l'histoire des sociétés, des religions, des cultures et des moeurs.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • On peut, avec raison, douter de la place prépondérante des Français dans l'ordre des choses. Ils ont tous les défauts : mesquin, envieux, calculateur, mégalo, philosophe de comptoir, séducteur désespéré... Ils vivent par correspondance, jouissent à crédit, sur-consomment pour jeter ensuite. Ce sont eux, nous, les Français, que Franck Maubert dans son Petit Guide à l'usage de ceux qui s'intéressent encore à leurs contemporains a saisis sur le vif. Toujours drôles, lucides et parfois cruels, ces douze portraits annoncent le retour en force du mauvais esprit. À travers les codes, les modes, les tics, les névroses et les destins tordus de ces caractères, vous reconnaîtrez avec délectation votre voisin d'en face, votre beau-frère, votre banquier, ou... une part de vous-même. Après La Bruyère et Reiser, la satire sociale prend un coup de jeune.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'interdit

    Salah Stétié

    Parution : 1 Janvier 1992 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Quelques jours avant de subir une grave opération chirurgicale, mettant sa vie en danger, un poète qui a fait de la poésie sa raison d'être s'interroge sur ce choix qui a été le sien : pourquoi la poésie et qu'est-ce que le poème face à l'univers, à la quête du sens, à la langue, à la mort ? La poésie qui lui a été justification de la vie est-elle également, à la lumière de la fin annoncée, légitimation de la mort ? Les mots sont-ils porteurs de réalité ou, au-delà de la réalité, sont-ils - par-delà le jeu sémantique - porteurs de vérité ? Ou, au contraire, la poésie ne serait-elle qu'illusion dans le jeu en miroir de la parole, mise en perspective aussi éblouissante que fausse et n'ouvrant finalement que sur le vide ? Pourquoi ce titre : « L'Interdit » ? Parce que la formulation n'est jamais innocente et que les mots retiennent non seulement ce qui, dans l'expérience de chaque homme, fait partie du bonheur et du malheur d'être, mais aussi parce que le langage lui-même, et spécialement le langage poétique, en tentant de piéger dans ses figures la splendeur de la réalité, franchit une mystérieuse frontière et, quelque part, court le risque de faire de la beauté une idole, en quoi la beauté devient, à son tour, l'image de la mort. Un admirable propos de mystique musulman, Hallâj, auquel Salah Stétié fait référence, éclaire d'une lumière noire cette étonnante dialectique.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'ile matiere de polynesie

    Riccardo Pineri

    Parution : 1 Janvier 1991 - Entrée pnb : 20 Avril 2016

    « Tous ces oiseaux hardis qui s'envolent vers des espaces lointains, toujours plus lointains - il viendra certainement un moment où ils ne pourront aller plus loin, où ils se percheront sur un mât ou sur quelque aride récif - bien heureux encore de trouver ce misérable asile ! [...] Il en sera ainsi de toi et de moi ! Mais qu'importe de toi et de moi ! D'autres oiseaux voleront plus loin ! » (Nietzsche) Conquérants et voyageurs, écrivains et poètes, peintres et philosophes ont souvent eu la tentation de se confronter à l'ailleurs. L'île fut alors un territoire de prédilection où le songe d'une société plus juste allait s'associer aux multiples enchantements et rêveries de l'esprit. De Thomas More, père de l'utopie, au Roi Soleil, jusqu'aux rivages de la modernité, chacun y célébra ses fantasmes et y découvrit parfois ses peurs les plus secrètes. Dans ce paysage où la littérature comme la peinture déposèrent une grande part de leurs espérances, la Polynésie joua un rôle fondamental en amplifiant le désir d'un lieu qui puisse contenir la multiplicité du génie humain. Depuis sa découverte au XVIIIe siècle, cette terre lointaine apparut comme une substitution au paradis perdu. Les promesses du bonheur y fleurirent sous différents langages, ceux de Henry Adams, Gauguin, Segalen, Matisse... Riccardo Pineri suit à la trace ces hommes et quelques autres qui eurent le désir de voir la vie changer en accostant ces îles lointaines. Entre l'île et l'oeuvre, une longue complicité s'est établie faite à la fois d'étrangeté et de familiarité. Plus qu'une quête du lieu paradisiaque, ce livre est un essai sur l'invention et l'utopie nécessaires au renouvellement de l'aventure et de l'imaginaire humains.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • « Je n'aime pas les commémorations, les célébrations : elles confirment trop la mort. Certes le passé prête au rêve, une douceur dans notre grisaille, une flatterie aussi. Il donne bonne conscience. Et puis il est réalisé : on ne risque plus de se tromper. Il semble toujours que ce qui a eu lieu devait concilier dans l'histoire de la vie et la mort. On sait que la mémoire a bonne presse, mais que nous dit-elle au juste, sinon notre fatalité de salut ou de perte. Elle transfigure le passéisme en optimise, la rumeur en légende, l'histoire en dogme, et voilà une stèle immobile. » P.S. R.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lettres au Père Noël

    Luc Boyer

    Parution : 1 Janvier 1988 - Entrée pnb : 9 Juin 2016

    Des personnalités comme le commandant Cousteau, le professeur Schwarzenberg ou Patrick Poivre d'Arvor, des chanteurs et des artistes ont écrit chacun un lettre au Père Noël.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Visions d'anvers

    Martin Y.

    Parution : 1 Janvier 1986 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    « Peut-on laisser Paris seul, lui si imprudent sur le choix de ses amoureux, si prompt à se mêler à des conversations dont il se croit à tort le petit malin ? » Un matin, Yves Martin a pris ce risque et il est parti pour Anvers. Le temps de nous rapporter ces Visions, qui prouvent que l'oeil du poète parisien voit aussi juste ailleurs, quand il découvre par exemple « entre les hangars d'autres bassins, d'autres bateaux qui ressemblent, à cette heure de l'après-midi, à une table plus ou moins bien débarrassée ; les mouches font un bruit de métier à tisser, les mouches, les goélands et les mouettes. »

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cinq sorties de Paris

    Henri Calet

    Parution : 1 Janvier 1988 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    Peut-être aurais-je dû tenir un journal, ou prendre à tout hasard quelques notes... En vérité, je comprends à présent que j'étais - encore une fois - resté à la traîne (par l'esprit). Mes pensées ne m'avaient pas suivi là-bas. Cela ne m'étonne point : j'ai fréquemment constaté chez moi ce petit décalage interne. On me croit ici, je suis autre part. J'ai toujours eu les plus grandes peines du monde à me mettre en branle ; je suis un appareil qui fonctionne lentement. Henri Calet

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Tu m'entends

    Patrick Renou

    Parution : 1 Janvier 1993 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    Dans tout livre sommeille une enfance. Le travail du lecteur, c'est de réveiller l'enfant qui dort en l'appelant par son nom propre. La singularité de ce livre est que l'enfant n'y dort pas, en proie à l'insomnie de cette vérité : il va mourir. Bien sûr, pour nous, lecteurs, cette vérité n'est pas recevable. Nous savons qu'aucun de nous ne mourra jamais, bien sûr - sauf celui-là, à qui l'annonce de sa fin aura été donnée très tôt, trop tôt sans doute. Dans cet éblouissement-là - trop de jour, trop de nuit - il écrit. Tant qu'il écrit, il peut mourir, c'est donc qu'il est vivant.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Prose des sables

    Jacques Laurans

    Parution : 1 Janvier 1994 - Entrée pnb : 20 Avril 2016

    Prose des sables est une collection de textes qui se partagent sur le thème du sable et du désert. Mais l'ensemble de ces petites proses n'est pas composé dans un souci d'exégèse stricte. Il prolonge davantage certaines lectures faites dans la délectation, se développant librement au fil des goûts de l'auteur en matière de poésie, littérature et cinéma. Prose des sables se rapproche plutôt de l'essai personnel dans lequel la continuité de l'analyse ne s'éloigne jamais de l'expérience intime et du sentiment. Cette promenade dans les sables de la mémoire nous invite, à retrouver Hopper, Ungaretti, Dubuffet, Munch, Antonioni, Jünger, Hoffmann, Eberhardt, Gaspar, Saba...

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le jeu de cuisses

    Pierre Denan

    Parution : 1 Janvier 1997 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Quand je m'allonge, terrassé, que je pose mes mains sur mon front, que je garde la bouche ouverte, que ma langue pique, que la garde républicaine fait du sur-place dans ma poitrine, que mille sabots martèlent mes organes, qu'un étau se resserre sur mes tempes, c'est que je vais mourir. Je meurs souvent. Tito Le matin à Versailles une mousseline de ciel et d'eau enveloppe un char tiré par quatre chevaux, comme un songe qui resterait après la nuit. Les robes feu se reflètent dans le plomb du bassin, l'eau et le ciel s'embrasent le plomb se transforme en or j'ai passé la journée dans les jardins du château j'aurais aimé que les chevaux s'arrachent du bassin d'Apollon sauter sur l'un d'eux. Je regarde ce Dieu de la lumière que la nuit avale et tout ce qu'il y a autour. Vivre. C'est dans la conscience qu'on est seul. Pas en dehors d'elle, mais en dedans d'elle. Dans la mort il y a l'extinction, le rien. Mais aussi, parfois, le souvenir, la mémoire. On n'est pas seul dans la mort. Dans la conscience on est si seul qu'on aimerait en sortir quelquefois. C'est maintenant que je sais l'être depuis trente-cinq ans. Seul. Et pour mener une existence qui me fait oublier, à moi et aux autres, que je suis le mort que je serai.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Un itineraire espagnol

    Clément Lépidis

    Parution : 1 Janvier 1984 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    La quête de l'identité constitue le thème principal de l'oeuvre de Clément Lépidis. Avec La Fontaine de Skopelos, il partait à la recherche de ses ancêtres. Dans Mille Miller, il définissait dans une franche et courageuse confession le chemin qui le conduisit à l'écriture. À mesure que paraissent ses livres, on décèle chez Clément Lépidis trois pôles d'attraction : la France, Paris surtout, la Grèce, et tout récemment l'Espagne avec L'Or du Guadalquivir. Aujourd'hui, l'auteur explique comment le flamenco, la tauromachie, mais aussi et surtout l'amitié qui le lie à ceux qu'il appelle ses frères (rescapés de la guerre d'Espagne venus se réfugier dans son quartier de Belleville) l'ont amené à s'engager dans les arcanes et les sortilèges de cet Itinéraire Espagnol. Dans ce nouveau livre, comme dans L'Arménien et La Main Rouge, Clément Lépidis, à la recherche de son moi profond, s'interroge également sur ses origines et son devenir. Il s'agit d'un récit vivant et poétique qui conduit le lecteur de Paris jusqu'en Andalousie. Il comptera dans l'oeuvre de Clément Lépidis et nous le fera mieux connaître.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Kaly est un orphelin de onze ans lorsque Antoine Morat, cinéaste français, le rencontre au village d'Edalé, sur le mystérieux territoire des Bassaris, une peuplade animiste régie par des coutumes et des rites ancestraux. C'est au coeur de cette Afrique archaïque que le toubab adopte le jeune Bassari. Les anciens du village n'imposent qu'une condition : que Kaly, amené au savoir des Blancs, revienne un jour apporter ce qu'il aura appris. Ce livre est l'histoire drôle et émouvante d'une amitié merveilleusement insolite, entre deux êtres qui s'échangent les clés de leurs univers et de leurs cultures : une Afrique noire de la magie pure, mais vulnérable et menacée de disparition ; un Occident trop rationnel, mais ouvert sur le monde. Un monde dont Kaly, devenu photographe, sera à son tour l'ethnologue, en l'explorant de la France profonde à l'Himalaya.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Lettres a baudelaire, chandler et quelques autres

    François Bott

    Parution : 1 Janvier 1986 - Entrée pnb : 11 Novembre 2015

    Si j'ai écrit ces lettres aux fantômes de la religieuse portugaise, de La Rochefoucauld, de Joseph Joubert, de Charles Baudelaire, de Jean Cocteau, de Joë Bousquet, de Raymond Radiguet, de Paul Gadenne, de Georges Perros, de Raymond Chandler et de George Orwell, c'est que leur fréquentation m'avait persuadé qu'ils n'étaient pas morts, mais qu'ils faisaient seulement semblant de l'être. J'étais comme ces enfants qui pensent que les grandes personnes, aux yeux fermés par un prêtre ou par un médecin, se sont endormies, et qu'il suffira bientôt de les réveiller. Avec les livres, nous sommes des enfants, qui tirons nos chers fantômes de leur sommeil pour qu'ils conversent avec nous, et nous apprennent les secrets de la vie. Baudelaire, Chandler et les autres n'ont cessé de m'éclairer, de me guérir, de me transformer. Ce courrier clandestin - puisqu'il passe en fraude, sous le nez de la mort - je l'ai tenu par gratitude et par courtoisie. J'ai voulu démentir la maxime selon laquelle nous éprouvons d'obscurs ressentiments à l'égard des gens qui nous ont obligés.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Professeur Pierre Debray-Ritzen est actuellement chef du service de psycho-pédiatrie à l'Hôpital des Enfants-Malades. Depuis quinze ans, il examine des petits écoliers en difficultés scolaires, et dans sa lettre ouverte à leurs parents il vend aujourd'hui la mèche... C'est-à-dire qu'il dénonce l'aveuglement et la carence de notre Éducation. Il explique pourquoi le mythe égalitaire, celui du collège unique, l'inutile cuistrerie de la pédagogie, surtout l'ignorance neuro-psychologique de l'enfant concourent à faire souffrir beaucoup de jeunes êtres. Étant donné leurs inégalités en intelligence, en langage oral, en apprentissage de la lecture, en contrôle moteur, etc., ceux-ci demandent à être secourus et à bénéficier d'un enseignement adapté. Des modèles étrangers sont à suivre, dans une orientation méthodique - malheureusement refusée par des idéologues, les petits dévots de la scolastique freudienne et des hommes politiques sans détermination. Cette lettre ouverte aux apparences de pamphlet est en vérité un cri d'amour poussé dans un monde qui en manque singulièrement.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Bachaga

    Bruckberger R. L.

    Parution : 1 Janvier 1980 - Entrée pnb : 18 Novembre 2015

    Quand j'ai remis ce récit à mon éditeur, celui-ci, après l'avoir lu, m'a dit : C'est une histoire folle. C'est une histoire complètement folle ! Cette histoire folle, je l'ai vécue, et cela se passait en des temps très lointains, puisqu'il y a maintenant plus de trente ans ; et que le Sahara était français. J'y étais l'hôte de la Légion étrangère J'y ai découvert que le mythe de L'Atlantide de Pierre Benoit est totalement faux. Il n'est pas besoin d'une femme exceptionnellement belle pour que le Sahara soit à feu et à sang. Sous le ciel incandescent, empli d'orages magnétiques qui mettent les nerfs à fleur de peau, la moindre maladresse peut provoquer des explosions en chaîne. C'est pourquoi je n'y fus pas supporté et qu'aussi vaste que soit ce territoire immense, j'en fus expulsé, au bout de vingt mois. Je m'y étais fait pourtant quelques amis : les Soeurs blanches, les légionnaires, et ce grand seigneur musulman, chef à la fois religieux et politique du Sahara occidental, qu'on appelait Le Bachaga, image fascinante de ce qu'est l'islam civilisé, et même raffiné. Ce temps était pour moi un temps de retraite et d'exil. Ce fut aussi le temps trouble d'un affrontement : l'affrontement de l'angoisse à l'intérieur de moi, l'affrontement de deux camps, autour d'un couple fugitif et scandaleux que je n'ai jamais rencontré, et dont on peut se demander s'il n'était pas imaginaire. Une histoire folle en effet : un jeu périlleux et sans merci, où chacun essaie de deviner qui est qui.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty