Syllepse

  • La liberté contre le destin

    Thomas Sankara

    Parution : 6 Octobre 2017 - Entrée pnb : 6 Octobre 2017

    Thomas Sankara reste une figure de premier plan du panafricanisme et de l'anticolonialisme.
    Durant son passage à la tête du Burkina Faso, interrompu par son assassinat en 1987, Sankara a marqué l'histoire de son pays, de son continent, et plus largement la mémoire des luttes anti-impérialistes.
    Pourtant aujourd'hui encore, de nombreux discours restent inédits, une motivation suffisante pour la publication de ce nouveau recueil, dont les textes ont été rassemblés et commentés par un spécialiste de la révolution burkinabè et biographe de Thomas Sankara.
    On entend souvent dire que Thomas Sankara est populaire parce qu'il faisait ce qu'il disait. Confronter les discours à la réalité que vivait le pays, comparer le projet aux réalisations, sont parmi les objectifs majeurs de cet ouvrage.
    Ce qui est nouveau, par rapport aux autres recueils de discours, c'est que cette fois chaque discours est précédé d'une introduction spécifique.
    Mieux le situer dans son contexte permet en effet de mieux en saisir la portée, mais aussi le mouvement.
    Pour la première fois, sont présentés ici tous les discours prononcés à l'occasion des anniversaires de la révolution, ou du nouvel an, dans lesquels Thomas Sankara fait le point sur ce qui a été réalisé, les difficultés rencontrées et les objectifs fixés pour l'année à venir.
    Mais sont rassemblés aussi les principaux discours de Thomas Sankara. Ceux qui abordent les thèmes qui lui étaient chers?: la libération de la femme, la lutte contre la dette, l'utilisation de la langue française, la défense de l'environnement, la justice, le mouvement des non-alignés, les Comités de défense de la révolution, la justice populaire mais aussi le fameux discours à l'ONU où il s'affirme comme porte-parole de tous les opprimés.
    Enfin, trois textes viennent encadrer ces discours?: une biographie de Thomas Sankara, la présentation de son projet, et la synthèse de ce qu'on sait sur son assassinat. Un ouvrage complet permettant d'avoir une connaissance approfondie de cette expérience révolutionnaire inédite et du rôle qu'y a joué son leader Thomas Sankara.
    Cet ouvrage, enrichi une chronologie détaillée, offre aux lecteurs un aperçu complet de la révolution au Burkina Faso, et du rôle spécifique que Thomas Sankara y a joué.

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Catalogne, la république libre ; an 01

    , ,

    Parution : 15 Novembre 2019 - Entrée pnb : 8 Novembre 2019

    La Catalogne a une longue histoire, distincte de l'Espagne, durant laquelle se sont formées une culture, une langue, une identité culturelle et politique.
    Le livre nous propose une immersion dans les dimensions aux multiples facettes de l'aspiration républicaine à l'autodétermination s'opposant au mur monarchique élevé par le gouvernement central de Madrid.
    Les auteur·es, qui appartiennent à l'aile gauche du catalanisme, défendent le projet d'une République sociale catalane, ouverte, démocratique et plurielle.
    Pour comprendre le mouvement indépendantiste, tant décrié et accusé de tous les maux, l'ouvrage nous invite à une exploration culturelle, politique et sociale vivante des réalités ca­ta­lanes multiformes.

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Révolution dans la guerre d'Espagne (1930-1939)

    Wilebaldo Solano

    Parution : 5 Juillet 2016 - Entrée pnb : 1 Juillet 2016

    Prélude à la seconde Guerre mondiale , la guerre civile espagnole a contribué à révéler la face sanglante et contre-révolutionnaire du stalinisme. En 1995, le film de Ken Loach, land and Freedom, rendait justice aux communistes antistaliniens du Parti ouvrier d'unification marxiste, le POUM, et rappelait les tragédies qui se sont jouées au sein du camp républicain. Partisan d'un socialisme démocratique et révolutionnaire, le POUM s'est élevé très tôt contre les procès de Moscou. Outil au service de la mobilisation populaire, il se lance à corps perdu dans la résistance au soulèvement militaire franquiste tout en accompagnant le mouvement révolutionnaire et en subissant les coups des hommes de Moscou. Pour les staliniens, le POUM était un obstacle qu'il fallait dé

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La France n'en a pas fini avec la guerre d'Algérie. Au moment où les tortionnaires reconnaissent leur sale besogne, sortent de l'ombre ceux qui se sont engagés aux côtés du FLN dès le 1er novembre 1954, date de l'insurrection algérienne. Les camarades des frères, trotskistes et libertaires dans la guerre d'Algérie retrace l'épopée d'hommes et de femmes qui se sont engagés aux côtés du FNL algérien.
    Cette histoire est aussi celle des courants trotskistes et libertaires dans les années 1950. A peine effleurées dans le peu d'ouvrages parus et traitant le sujet, les activités des militants trotskistes et libertaires sont le plus souvent ignorées. Publiques ou clandestines, ces actions de soutien sont diverses. De l'impression de tracts au transport de dirigeants du FLN en passant par la construction d'une usine d'armes au Maroc, l'engagement militant est sans faille. Il oblige ces femmes et ces hommes à des activités inattendues (fabrication de faux-papiers, voire de fausse monnaie..) et conduiront certains d'entre eux en prison.Elles sont ici décrites dans le détail au rythme de l'évolution du conflit de 1954 à 1962. Certains d'entre eux continueront, après l'indépendance, l'aventure jusqu'à Alger dans l'espoir que la guerre d'indépendance se transforme en révolution algérienne. Ils seront les pieds-rouges du nouveau régime de Ben Bella jusqu'au coup d'État de 1965 de Boumediene qui les obligera à retraverser la Méditerranée.

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Che Guevara, ombres et lumières d'un révolutionnaire

    Samuel Farber

    Parution : 10 Octobre 2017 - Entrée pnb : 3 Octobre 2017

    Transformer un militant révolutionnaire en icône n'est-ce pas insulter sa mémoire?? Cinquante ans après la mort de Che Guevara, les marchands de posters et de tee-shirts n'y trouvent rien à redire et la figure du guérillero peut continuer à susciter admiration ou fascination sans que beaucoup n'en connaissent réellement la pensée, les engagements ou tout simplement l'itinéraire.
    Samuel Farber, l'auteur de ce livre, n'est pas un idolâtre de Che Guevara. Originaire de Cuba, acteur engagé de la gauche radicale américaine, Sam Farber nous propose une réflexion critique sans concession sur l'itinéraire du guérillero.
    Cet ouvrage restitue le parcours du révolutionnaire argentin et non le mythe.
    De sa naissance en Argentine à son assassinat par la CIA en Bolivie le 9?octobre 1967, l'auteur reprend le fil de sa vie. Le jeune étudiant en médecine, dont le voyage à travers l'Amérique latine confrontée à la misère et aux dictatures décide de son engagement politique, entreprend alors de se consacrer à la révolution.
    Ces années de formation sont essentielles pour comprendre la pensée de celui qui sera bientôt surnommé Che Guevara lorsqu'il rejoint Fidel Castro.
    La révolution cubaine, ses responsabilités dans la réforme agraire, son engagement militaire au Congo et enfin l'expédition en Bolivie qui lui sera fatale constituent les temps forts de l'ouvrage.
    Samuel Farber offre également au lecteur une nouvelle approche critique de la pensée de Che Guevara qui éclaire pleinement ses actes et ses choix fortement marqués par un volontarisme autoritaire qui éclipse la question démocratique et qui annonce déjà les impasses de la révolution cubaine.
    Un portrait sans concession qui éclaire sous un nouveau jour une figure exceptionnelle du 20e siècle.

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Autogestion, l'encyclopedie internationale

    Patrick Le Trehondat

    Parution : 28 Mai 2021 - Entrée pnb : 26 Mai 2021

    Composée de plus de 500 entrées rédigées par 200 auteur·es venu·es de nombreux pays, l'ensemble de l'encyclopédie couvre à ce jour les cinq continents, 50 pays et court de 1848 à aujourd'hui. Il s'agit d'un projet international de grande ampleur et de longue haleine.
    Dans ce dixième volume, on retrouve des expériences concrètes d'autogestion, en France et à l'étranger, d'hier et d'aujourd'hui.
    Par exemple, les squats et les centres sociaux et autogérés à Mexico, une coopérative laitière en Inde qui ouvre la voie à l'indépendance des femmes ou encore l'expérience des centres d'appui mutuel à Porto Rico.
    À noter une contribution sur la genèse du Familistère de Guise dans l'Aisne.
    Des contributions, venues notamment des États-Unis ou d'Italie sur les alternatives possibles, complètent ce panorama ainsi qu'un dossier sur les nouvelles coopératives agricoles.
    Au chapitre des idées autogestionnaires, la question de la reconversion industrielle et celle d'un plan de transition sociale écologique de l'agriculture ou encore des coopératives et de la transition économique sont traitées.
    Enfin, Bakounine doit-il être considéré comme un théoricien de l'autogestion, s'interroge une contribution? Le «Manifeste du mutualisme et de l'autogestion» conclut cette section.

    30 prêts - 1825 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le communisme, autrement

    Roger Martelli

    Parution : 21 Mai 2016 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Ce siècle a connu de grandes espérances et d'immenses tragédies. Siècle de la technique, des enthousiasmes de la Révolution d'Octobre, de la victoire sur le fascisme, de la libération des colonisés. Siècle aussi des boucheries guerrières, du goulag, des guerres coloniales, de l'étranglement du Tiers Monde. Le monde de demain aura besoin de partager l'accès aux ressources et aux savoirs et de mettre en commun les conditions du développement humain. Beaucoup de choses nous en éloignent : le règne de la marchandise, la toute-puissance de l'État, l'esprit de distinction et la haine de l'Autre. Pour Roger Martelli, la visée communiste est l'utopie concrète du siècle qui s'annonce. En nous invitant à comprendre ce qui a gâché l'espoir et comment le communisme s'est fait « stalinisme », il nous convie aussi à refonder un « communisme autrement », un communisme pour le XXIe siècle. Il faut rebâtir une espérance qui mobilise et un projet qui façonne une cohérence sociale. Il faut dessiner les contours d'un « au-delà du capitalisme » pour transformer le monde en une « société monde ».

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les élites doivent stabiliser leurs positions sociales, leurs fonctions, grâce à des qualités reconnues par tous. Cela paraît naturel. Mais combien d'efforts faut-il pour produire et reproduire l'obéissance et le respect, de même que le « sens de l'autorité » ? Méritocratie et aristocratie, voie républicaine et voie royale ? Grande-Bretagne, France : les systèmes éducatifs y obéissent à des « valeurs » dissemblables ; pourtant, des effets voisins se produisent. En comparant les deux systèmes, l'auteur s'emploie à mettre au jour les dispositifs qui produisent les relations de pouvoir. Il montre que le mécanisme de sélection française, « républicaine, égalitaire et juste », partage avec les filières apparemment plus fondées sur l'argent et la naissance un pouvoir de sélection aussi brutalement inégalitaire et injuste. Il aide à la compréhension des couches dirigeantes des deux pays et cerne ainsi les racines de la crise de confiance qui les interpelle aujourd'hui. Comment, s'interroge-t-il, une société qui se qualifie de démocratique peut-elle éliminer du recrutement de ses élites la grande majorité du peuple ?

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty