HumenSciences

  • Le terme de Réforme est, d'ordinaire, réservé aux protestants du XVIe siècle. Le phénomène semble en effet présupposer deux conditions sans lesquelles la rupture avec l'ancienne Église n'aurait pas été possible : l'humanisme et l'imprimerie. Or, le hussitisme - du nom de son « fondateur » Jean Hus et dont la capitale est Prague - est né trop tôt pour remplir ces critères. Le mouvement tchèque n'a pourtant rien d'une hérésie médiévale : il a réussi, en Bohême et en Moravie, à conquérir la majorité des âmes et à se faire reconnaître une légalité publique. Le hussitisme appartient en réalité au nouveau modèle cultuel et social de la Réforme, et il oblige à en repenser la genèse.  La synthèse proposée ici embrasse toute la destinée du hussitisme, depuis ses balbutiements dans les années 1400 jusqu'à sa disparition brutale. Des «?martyrs?» condamnés au bûcher à la résistance menée par un génie (pourtant aveugle) de la guerre médiévale, Jean Zizka, en passant par la politique des princes de la Renaissance ou la puissance des querelles théologiques, Olivier Marin brosse un tableau passionnant de ce pan méconnu de l'histoire de l'Europe.  

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty