Littérature générale

  • Un si joli monde

    Stéphane Bern

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    En devenant le chroniqueur mondain du Journal, Pierre Bonnard ne pensait pas susciter de la haine. Pourquoi fallait-il que ses premiers pas dans le "monde" soient salués par une lettre anonyme virulente adressée à son magazine ? Alors que son ambition secrète était d'aller de fêtes «people» en galas de mode, de lancements de produits en dîners avec les grandes figures du Gotha afin de devenir le roi de Paris, le journaliste se retrouve aux prises avec le pire des adversaires : un vengeur tapi dans l'ombre voulant le transformer en instrument d'une «renaissance mondaine débarrassée des parasites». Mais dans cet univers de particules et de paillettes, de jet-set contrefaite et de gloires fugaces de la télé-réalité, qui cherche à le déstabiliser ? Qui veut lui ouvrir les yeux sur ce monde dissolu et factice où l'on médit et assassine une coupe de champagne à la main, de la coke dans le nez et du botox sur le visage ? Vif, percutant, écrit d'une pointe sèche, le premier roman de Stéphane Bern dénonce avec un humour réjouissant les impostures du "joli monde" aux trompeuses apparences : celles de la célébrité, de la naissance, de l'argent, de la culture, de la branchitude, de la charité, de la simplicité, de la fidélité... Et brosse le tableau sans artifice des rois du faux semblant.
    Un décryptage drôle mais cruel raconté par un moraliste d'aujourd'hui.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • 249, faubourg saint-antoine

    Jean Diwo

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    249, faubourg Saint-Antoine est le livre d'une maison et d'une famille au temps où ce faubourg avait une âme, celle des gens du bois, des descendants de Boulle, de Riesener, de Jacob. Ces pages arrachées à un passé déjà bien estompé - le récit débute en 1914 - ne sont pas des mémoires. Le «je» est certes un peu moi mais aussi un autre, plutôt des autres. Et si Jean-Baptiste Benoist, la plus «fine lame» des sculpteurs sur bois, collectionneur fantasque, chef de famille et mari exemplaire, ressemble à Jean-Baptiste Diwo, mon père, il reste un personnage largement imaginaire, comme les autres acteurs de cette comédie parisienne. Car à travers eux, j'ai souhaité retrouver l'atmosphère si particulière de mon enfance, les copeaux, le bruit de la varlope et l'odeur de la colle d'un quartier aujourd'hui disparu.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le jeune homme en culotte de golf

    Jean Diwo

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Dans la lignée de « 249, faubourg Saint-Antoine », une évocation de la jeunesse de ce journaliste et romancier à travers des récits, avec Paul Eluard, Marlène Dietrich, Jean Gabin, Dali, Chagall, Pierre Mendès France, Marcel Aymé, etc.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Que le jour recommence

    Annie Lemoine

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    "L'idée de déménager avait lentement mûri en elle sans plus jamais la quitter. Déménager. Comme on efface une ardoise d'un coup de chiffon. Tout recommencer. Et, s'il le faut, s'inventer un passé, une histoire, des histoires."
    C'est dans cet état d'esprit que Stella était arrivée dans cette petite ville de bord de mer. Une station balnéaire un peu vieillotte où elle avait jadis passé des vacances d'été. C'est alors qu'un amour passé frappe un jour à sa porte. Et s'il avait raison ? Et s'ils avaient encore du temps à passer ensemble, des plaisirs à partager ?

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le jongleur de nuages

    Ysabelle Lacamp

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Été 1917. Quelque part dans le nord de la France, un camp de travailleurs chinois sur la route des tranchées. Une Chine gouailleuse et drolatique, où se côtoient bandits de grand chemin, coiffeur de la Cité Interdite, coolies, républicains, bourreaux impériaux et laissés pour compte d'un Empire du Milieu déchiré par la guerre civile, la famine et les exactions des Seigneurs de la guerre. Dernier survivant de la petite communauté juive de Kaifeng, Isaïe, lui, n'est pas un Chinois comme les autres. S'il se retrouve à l'autre bout du monde, c'est en quête de ses racines incertaines. Une singularité qui lui vaut suspicion de la part de ses compagnons, pourtant eux-mêmes victimes du racisme quotidien déclenché par leur présence dans la région. Car c'est avec stupeur qu'on y accueille les « Oui Oui » - « parce que c'est tout ce qui savent dire ces pauv'gens ! » Stupeur mais surtout mépris et raillerie, pitié et jalousie. Jusqu'au jour où, brisant les tabous, Petite Marie osera tendre la main à Isaïe. Au risque de fâcher les dieux et de retourner le destin. De l'arrière-front au Paris folâtre des grisettes et des fumeurs d'opium, commence alors le périple initiatique de celui qui, rejeté comme Juif et honni comme Chinois, s'acharnera à découvrir l'harmonie entre ses deux moitiés de Ciel.

    À travers ce roman sur le regard, celui des autres, mais aussi celui qu'on se porte à soi même, Ysabelle Lacamp, auteur de nombreux succès - Le Baiser du Dragon, L'Éléphant bleu, L'Homme sans fusil - jette avec élégance, émotion et drôlerie, un pont entre les cultures.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La vie d'avant

    Annie Lemoine

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Je sais exactement à quel moment nos hanches se sont touchées, sur le pont, en regardant les manoeuvres d'accostage des bateaux bondés de touristes à la pointe de l'île de la Cité.
    Je sais précisément, au café, quand ma cuisse a fait pression sur ton genou qui résistait et toute l'énergie qui est alors descendue au bas de mon ventre. Je sais ce qui t'a fait rougir, le plaisir que tu retirais de l'expression directe de mon désir. Je ressens la fraîcheur des arcades. Je revois la lumière sur la Seine.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les heures chaudes

    Annie Lemoine

    Parution : 13 Avril 2010 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    "Ce soir, sur la terrasse, il ne peut s'empêcher de pleurer comme un enfant que personne ne vient consoler, il est tard, elle est couchée, elle n'a pas éteint, elle lit, elle avale des mots morts, allongés depuis longtemps, il est vivant, dehors, il voudrait qu'elle lui parle, il voudrait entendre le son de sa voix. S'il te plaît, s'il te plaît. Mais elle ne répond pas, elle est fatiguée, elle pose son livre, se retourne vers l'interrupteur, elle éteint la lumière, remonte le drap, l'atmosphère s'est nettement rafraîchie depuis que les orages ont éclaté."

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty