Alphabet de l'espace

  • Avec les garçons

    Brigitte Giraud

    Parution : 24 Janvier 2010 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Je crois que tout a commencé avec les garçons : le langage, le corps, la respiration, mais aussi l'attente
    et le chagrin. Puis, les gar´cons sont devenus des hommes, mais je n'ai pas vu la différence. Il n'y a pas
    d'âge, seulement une inquiétude plus grande, la peur que le miracle n'ait plus lieu.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Onze nouvelles comme onze feuilles d'un livre d'automne, Dominique Sampiero nous emmène dans le noir et blanc d'une fête de village, dans un train avec sa fille ou avec son père et aux côtés d'une femme en larmes qu'il regarde, fasciné, impuissant. Il nous raconte les marges d'un film tourné au Cambodge dans le vertige des Tiger beer et des moussons, ou ce jour où il fait face à un homme cloué sur des planches avec des bougies à ses pieds, ou encore le fracas de naître, sa mère pour piscine, et son père pour maître-nageur. Il nous décrit les heures au comptoir d'une buvette, les minutes silencieuses des petites gens, le tragique qu'il n'est pas besoin de rappeler pour se souvenir. Il nous montre cette jeune femme qui dort avec sa chienne, parce que l'homme crie trop fort, et la complicité initiatique d'une amitié presque muette.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Tant de soleils dans le sang

    André Velter

    Parution : 15 Mars 2008 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Livre-récital composé par André Velter dans la résonance des musiques de Pedro Soler, TANT DE SOLEILS DANS LE SANG
    exalte l'énergie d'une poésie qui court le monde, qui prend ses risques et ne cesse de reprendre souffle.
    Parole engagée, utopique et solaire, qui évoque aussi bien les aventuriers de l'arène, Manolete, Dominguin, Paquirri, José
    Tomás, que les aventuriers du verbe incarné, Federico Garcia Lorca, Victor Segalen, Blaise Cendrars, Paul Valet, Al Berto ou
    Juan Gelman.
    Ici, des mots jetés sur des cordes de guitare entendent faire chants, sens et rythmes à la fois. Des mots pour repartir encore
    et encore, et se retrouver à jamais en terrain découvert, avec des dessins d'Ernest Pignon-Ernest à placarder dans les rues.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pourquoi

    Pascale Arguedas

    Parution : 15 Septembre 2009 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Je m'appelle Jonathan. Je suis jeune et j'ai conscience des petites choses - petits bonheurs. Tout comme mon père, avec la lumière dans son atelier de peintre. Ma mère, c'est Judith. Elle est pressée. Tout le temps. Par quoi ? Je ne sais pas. Lui, c'est mon grand-père. Il est Alzheimer comme on dit, mais il se souvient de ce mois de juillet 1942.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty