Yvon Toussaint

  • Un incident independant de notre volonte

    Yvon Toussaint

    Parution : 1 Janvier 1974 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Lundi 23 septembre, 20 h 50, dans le studio « F » de la Télévision. « Si l'image s'interrompt », dit tout à coup un jeune homme en menaçant de son revolver l'un des participants à l'émission, « j'abats immédiatement cet homme. Et le présentateur... Et tous les autres... » L'image ne s'interrompt pas. Pendant plusieurs heures, des millions de téléspectateurs vont suivre en direct la plus hallucinante des émissions. À chaque seconde, une rafale de mitraillette peut partir, une grenade peut exploser. En direct ! Que se passe-t-il dans la tête de ces otages menacés à bout portant par le canon d'un revolver et filmés à bout portant par une caméra ? Comment vont réagir, au fil des heures, les « forces de l'ordre », le préfet de Police, le ministre de l'Intérieur, le président de la République ? Quels seront les sentiments de ces millions de téléspectateurs fascinés par un « petit écran » qui leur montre et leur laisse entendre des choses incroyables et inouïes ? Par le biais d'une enquête minutieuse, chaque instant de cette soirée va être reconstitué, jusqu'au dénouement brutal. Tout en se pliant aux lois du genre - dont la première est l'efficacité -, ce récit aborde de plein fouet des problèmes d'actualité, et il constitue, pour la France, un prototype : celui des « thrillers » de politique-fiction.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le manuscrit de la giudecca

    Yvon Toussaint

    Parution : 22 Août 2001 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    La vie du cardinal Girolamo Aleandro a été une harassante cavalcade d'un bout à l'autre de l'Europe. Erudit, grand commis de 1'Eglise, il a croisé sur sa route un empereur, quatre papes, une poignée de rois et la plupart des humanistes qui illuminèrent la Renaissance. Il fut tour à tour recteur de la Sorbonne, chancelier de l'évêque de Liège, préfet de la Bibliothèque Vaticane, procureur contre Luther à la Diète de Worms, témoin de la capture de François Ier à Pavie, nonce à Venise et, malgré une syphilis opiniâtre, amant comblé d'une belle Romaine.
    Pourtant, la grande passion de sa vie, c'est Erasme.
    Les deux hommes se sont connus à Venise du temps de leurs jeunes années. A chaque fois qu'ils se revoient c'est pour ressentir la même déflagration d'amour et de haine dont leur correspondance porte les marques irréfutables. Le manuscrit trouvé dans les fondations de la Giudecca, à Venise, livre, dans un récit impudique et féroce, les secrets de cette liaison entre le flamboyant prélat et le plus fameux philosophe de son temps.
    Un grand " roman de formation " : celle de l'esprit européen.
    Yvon Toussaint, ancien directeur-rédacteur en chef du journal Le Soir à Bruxelles, est journaliste et écrivain.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La mort est dans la ville

    Yvon Toussaint

    Parution : 1 Janvier 1978 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Ils ont planté, sur la carte de la ville, des épingles à têtes vertes. Une dizaine, puis trente, puis cent... Mais la mort se répandait trop vite. Les mots qui venaient à l'esprit étaient manifestement inadéquats. Un virus ? Une contagion ? Une épidémie ? Une agonie collective ? « Cette ville prend la mort comme une vieille coque pourrie prend eau de tous les côtés à la fois. Elle n'est plus infectée, ici et là, mais en passe d'être submergée... » disait l'un. Et un autre suggérait un plan d'action, la mise en place d'un dispositif de salut public, la création de commissions spéciales. N'importe quoi. Quand la mort est sortie de la ville pour contaminer d'autres lieux, ils ont fait donner la troupe. Ils ont établi un cordon sanitaire, dans les collines à vignobles, comme on place un garrot au-dessus d'une hémorragie. Dans la ville, désormais close, les habitants ont continué à vivre, tant bien que mal. Et à se suicider... Pour le suicide d'un individu, c'est évident, on peut toujours suggérer des explications. Pour le suicide d'une civilisation, c'est notoire, on peut toujours développer des théories. Mais pour le suicide d'une petite ville ? Quand les membres d'une communauté, modeste et banale, se suppriment les uns après les autres, qu'est-ce qu'on peut dire ? Et qu'est-ce qu'on peut faire ? Le premier roman d'Yvon Toussaint, Un incident indépendant de notre volonté, Grand Prix de littérature policière 1975, relevait d'un genre désormais classique : le « thriller » de politique-fiction. « La mort est dans la ville » serait plutôt un « thriller » de métaphysique-fiction.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty