Manuel Domergue

  • Kamerun ! une guerre cachée aux origines de la Françafrique, 1948-1971

    , ,

    • La découverte
    Parution : 10 Janvier 2019 - Entrée pnb : 20 Avril 2019

    Dans les années 1950 et 1960, les dirigeants français ont mené au Cameroun une guerre secrète. Pour garder la mainmise sur ce pays clé de son empire, la France a inventé une politique africaine néocoloniale. Alors qu'elle écrasait dans le sang le mouvement nationaliste porté par l'Union des populations du Cameroun (UPC), elle octroya au pays une " indépendance " de façade et plaça à sa tête une dictature " amie ". S'appuyant sur d'innombrables témoignages et des milliers d'archives, les auteurs détaillent les étapes de cette guerre méconnue. Ils racontent comment furent assassinés les leaders de l'UPC : Ruben Um Nyobè en 1958, Félix Moumié en 1960 et Ernest Ouandié en 1971. Ils montrent comment l'administration et l'armée françaises, avec leurs relais locaux, ont conduit une effroyable répression : bombardements des populations, escadrons de la mort, lavage de cerveau, torture généralisée, etc. Et ils expliquent finalement pourquoi cette guerre, qui a fait des dizaines de milliers de morts, a transformé le Cameroun en laboratoire de la " Françafrique ", ce pacte néocolonial grâce auquel les élites françaises et africaines s'accaparent les richesses du continent et privent les peuples de leurs droits.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La guerre du Cameroun ; l'invention de la Françafrique

    , ,

    • La découverte
    Parution : 13 Octobre 2016 - Entrée pnb : 19 Octobre 2016

    La légende veut que la France ait " généreusement " amené ses anciennes colonies d'Afrique noire à l'indépendance en 1960. Une décolonisation qui se serait faite dans la compréhension mutuelle et l'intérêt partagé de la France et de l'Afrique. Ce livre raconte une tout autre histoire : celle d'une guerre brutale, violente, meurtrière et méconnue, la guerre du Cameroun, qui a permis à Paris d'inventer un nouveau système de domination : la Françafrique.

    La légende veut que la France, " patrie des droits de l'homme ", ait généreusement offert l'indépendance à ses anciennes colonies d'Afrique noire en 1960. Ce livre raconte une tout autre histoire : celle d'une guerre brutale, violente, meurtrière, qui a permis à Paris d'inventer un nouveau système de domination : la Françafrique.

    Cette guerre secrète a pour théâtre le Cameroun des années 1950 et 1960. Confrontées à un vaste mouvement social et politique, porté par un parti indépendantiste, l'Union des populations du Cameroun (UPC), les autorités françaises décident de passer en force. En utilisant les mêmes méthodes qu'en Algérie (torture, bombardements, internements de masse, action psychologique, etc.), elles parviennent en quelques années à éradiquer militairement les contestataires et à installer à Yaoundé une dictature profrançaise.

    En pleine guerre froide, et alors que l'opinion française a les yeux tournés vers l'Algérie, la guerre du Cameroun, qui a fait des dizaines de milliers de morts, est à l'époque passée inaperçue. Elle a ensuite été effacée des mémoires par ceux qui l'ont remportée : les Français et leurs alliés camerounais. Le crime fut donc presque parfait : les nouvelles autorités camerounaises ont repris les mots d'ordre de l'UPC pour vider l'" indépendance " de son contenu et la mettre au service... de la France ! Mais la mémoire revient depuis quelques années. Et les fantômes du Cameroun viennent hanter l'ancienne métropole. Laquelle, de plus en plus contestée sur le continent africain, devra tôt ou tard regarder son passé en face.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Crise du logement ; bien la comprendre pour mieux la combattre

    , ,

    • Le cavalier bleu
    Parution : 8 Janvier 2015 - Entrée pnb : 4 Juin 2015

    Chaque année, l'apparition des premiers froids place le mal-logement au coeur de l'actualité. À croire que depuis l'appel de l'abbé Pierre et ce fameux « hiver 54 » rien n'a changé. Dans cette France qui s'enorgueillit d'être la 5e puissance mondiale, des femmes, des hommes et parfois même des enfants vivent encore sans logement.
    Difficile de dire pourtant que rien n'a été fait depuis 60 ans. En témoignent les nombreuses lois, les plans de construction et la multiplicité des acteurs impliqués. Certes, pour sortir du mal-logement, la France a besoin de moyens accrus, mais elle a aussi besoin d'y voir plus clair sur la réalité de ce que vivent les mal-logés et d'abandonner un certain nombre d'idées reçues qui faussent le débat, comme par exemple, croire que le mal-logement ne toucherait qu'une frange très marginale de la population, supposer que les locataires sont surprotégés, qu'il suffirait de construire tous azimuts ou, à l'inverse, que l'utilisation des logements vacants résoudrait à elle seule le problème...
    Cet ouvrage cherche à montrer la réalité du mal-logement. C'est un livre pour comprendre, mais aussi pour débattre et partager. Car le pire serait de ne rien dire, de ne rien faire ou, pire encore... de ne rien vouloir voir.

    15 prêts - durée illimitée
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty