Jules Léotard

  • Mémoires de Léotard

    Jules Léotard

    Parution : 23 Avril 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    BnF collection ebooks - "Il me semble entendre déjà les divers commentaires que va soulever l'apparition de ce petit volume ; mais je suis plein de confiance, et j'espère qu'après qu'on l'aura lu on ne manquera pas de me rendre justice. Le Charivari, le Gaulois, le Diogène, avaient à peine annoncé que j'allais publier mes confidences, que déjà l'on s'attendait à une deuxième édition des mémoires de l'héroïne de M. Mané."

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mémoires de Léotard

    Jules Léotard

    Parution : 11 Avril 2016 - Entrée pnb : 15 Juin 2017

    SOMMAIRE. - Ce qu'il faut pour écrire ses Mémoires. - Un préjugé à ajouter à ceux de M. Jules Noriac dans la Vie en détail. - Qu'entend-on par vivre ? - Un fâcheux parallèle. - Le mot d'un titi. - Un mot sur un ouvrage semblable mais bien différent. - Le sys tème des comparaisons au dix-neuvième siècle ; ce qu'il en résulte pour moi. - De la différence qui existe entre la troupe de M. Sari et celle de M. Dejean. - Ce qui fait que je publie mes Mémoires.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Quand il publie ses Mémoires, en 1860 à vingt-deux ans, Jules Léotard est en pleine gloire. Il vient d'être sacré par la presse, à Paris, Berlin, Londres, New York, 'roi des trapézistes'. Les femmes se battent, sous le praticable où il exerce son art, dans l'espoir d'approcher le 'corps sublime' que le jeune homme entraîne depuis l'enfance dans les gymnases. Le Toulousain a été formé par son père au 'système gymnique' mis en place par Amoros. Sa spécialité est rapidement trouvée : le trapèze volant, dont il est l'inventeur moderne et le représentant d'époque le plus virtuose, enchaînant dans les airs, à quelques mètres au-dessus des têtes, les numéros, les pirouettes, les sauts. À vingt et un ans, Léotard monte à Paris et débute au Cirque d'Hiver. Le Second Empire aime ces spectacles du corps, où la peur et le brio, le risque et la vitalité sont mis en scène dans leurs rapports délicats, avec un éclat inédit propre à la fête impériale. Les foules se pressent devant ses jeux de jambes et leur galbe, habilement souligné par la tenue mise au point par le trapéziste lui-même : un maillot et un collants blancs moulants. Considéré comme l'homme le plus attirant de son temps, il laisse cette trace de tissu révélatrice à la postérité : aujourd'hui encore, le justaucorps des trapézistes se nomme leotard en anglais. Ces Mémoires oscillent entre le récit d'une vie d'exercices, d'une pratique de la gymnastique, et les commentaires, souvent drôles, ironiques, sur la fabrication d'une gloire et ses effets parfois déroutants, celle d'un art autant que d'un corps.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty