Alain de Benoist

  • Comment peut-on être païen ?

    Alain De Benoist

    • Albin michel (réédition numérique fenixx)
    Parution : 14 Mars 2019 - Entrée pnb : 23 Février 2019

    Les peuples se sont toujours donné des dieux conformes à leurs aspirations les plus profondes et, comme en témoigne l'actuel regain de spiritualité, deux siècles d'athéisme forcené n'ont rien changé à cette indéracinable nécessité. Le monothéisme chrétien se trouve pourtant singulièrement malmené dans ce livre dont l'auteur a récemment suscité de mémorables controverses en jetant les idées de la « nouvelle droite » dans le débat intellectuel français et européen. C'est que, pour Alain de Benoist, le christianisme constitue moins une insulte à la raison qu'une déviation de la spiritualité et du sacré. En coupant, dans une large mesure, les peuples européens de leurs traditions religieuses immémoriales, de leur paganisme originel, le monothéisme chrétien a eu pour effet d'éloigner Dieu des hommes et de l'exiler hors du monde. Mais ce n'est pas à un retour en arrière que nous convie Alain de Benoist, pas plus qu'à une « nouvelle religion ». Ce qu'il nous propose, plus simplement, à travers une interrogation fondamentale sur le sens que revêt aujourd'hui le mot « païen », c'est la réappropriation d'une partie de nous-mêmes. C'est à un véritable re-commencement qu'il nous invite avec ce livre qui, au détour d'une réflexion philosophique personnelle, délivre une émotion poétique qui surprendra peut-être ceux qui n'avaient vu qu'un froid théoricien dans l'auteur de Vu de droite et des Idées à l'endroit.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Europe, tiers-monde, même combat

    Alain De Benoist

    • Robert laffont (réédition numérique fenixx)
    Parution : 17 Décembre 2015 - Entrée pnb : 16 Décembre 2015

    Tout semble opposer l'Europe et le tiers monde, et pourtant une donnée fondamentale les rapproche : ils appartiennent, l'un et l'autre, à ces zones géopolitiques du monde qui ne se confondent pas avec les superpuissances américaine et soviétique et pourraient, demain, s'aider mutuellement à ébaucher une troisième voie. Ce livre rappelle, tout d'abord, les avatars de l'idéologie coloniale, et l'étrange destin du tiers mondisme depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. On y verra que les clivages habituels entre la droite et la gauche, ont rarement correspondu à la réalité des forces en présence. Et que ce n'est peut-être pas un hasard si un nouveau tiers mondisme, très différent du précédent, se dessine aujourd'hui. La situation actuelle du tiers monde fait apparaître la responsabilité des idéologies dominantes dans l'état de subordination qui est le sien. La notion de développement doit être mise en question. Les solutions libérales et socialistes sont pareillement inadaptées. Un nouvel ordre économique international, exige la constitution de grandes zones de développement autoconcentrées, seules capables de restituer au monde la diversité qui en fait la richesse. Idéologie des droits de l'homme ou défense de la cause des peuples ? Il parait qu'il faut choisir. Le choix, ici, est sans ambiguïté : à l'heure de l'uniformité mondialiste, de la mort des cultures enracinées et des modes de vie différenciés, les peuples doivent construire leur destinée propre à l'écart des séductions de l'Ouest et des sirènes de l'Est. Défendre le tiers monde, c'est prôner le non-alignement. C'est rompre avec l'obsession de l'économie, propre à l'idéologie occidentale. C'est anticiper, enfin, sur les nouveaux clivages de demain.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty