Alain de Benoist

  • Contre le libéralisme

    Alain de Benoist

    • Editions du rocher
    Parution : 30 Janvier 2019 - Entrée pnb : 1 Février 2019

    Une société libérale est une société où dominent la primauté de l'individu isolé, l'idéologie du progrès, l'idéologie des droits de l'homme, l'obsession de la croissance, la place disproportionnée des valeurs marchandes, l'assujettissement de l'imaginaire symbolique à l'axiomatique de l'intérêt. Le libéralisme a acquis en outre une portée mondiale depuis que la mondialisation a institué le capital en tant que réel sujet historique de la modernité. Il est à l'origine de cette mondialisation, qui n'est jamais que la transformation de la planète en un immense marché. Il inspire ce qu'on appelle aujourd'hui la « pensée unique » libérale-libertaire. Et bien entendu, comme toute idéologie dominante, il est aussi l'idéologie de la classe dominante.Le libéralisme est une doctrine philosophique, économique et politique, et c'est comme tel qu'il doit être étudié et jugé. Le vieux clivage droite-gauche est à cet égard de peu d'utilité, puisque la gauche morale, oubliant le socialisme, s'est ralliée à la société de marché, tandis qu'une certaine droite conservatrice ne parvient toujours pas à comprendre que le capitalisme libéral détruit systématiquement tout ce qu'elle veut conserver. Ce livre se propose d'aller à l'essentiel, au coeur de l'idéologie libérale, à partir d'une analyse critique de ses fondements, c'est-à-dire d'une anthropologie essentiellement fondée sur l'individualisme et sur l'économisme - celle de l'Homo oeconomicus.
    Alain de Benoist, essayiste, philosophe, est l'auteur d'une centaine de livres portant sur la philosophie politique et l'histoire des idées. Il a récemment publiéLes démons du bien (2013), Survivre à la pensée unique (2015), Au-delà des droits de l'homme (2016), Le moment populiste, Ce que penser veut dire (2017) et Décroissance ou toujours plus ? (2018).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Comment peut-on être païen ?

    Alain De Benoist

    • Albin michel (réédition numérique fenixx)
    Parution : 14 Mars 2019 - Entrée pnb : 23 Février 2019

    Les peuples se sont toujours donné des dieux conformes à leurs aspirations les plus profondes et, comme en témoigne l'actuel regain de spiritualité, deux siècles d'athéisme forcené n'ont rien changé à cette indéracinable nécessité. Le monothéisme chrétien se trouve pourtant singulièrement malmené dans ce livre dont l'auteur a récemment suscité de mémorables controverses en jetant les idées de la « nouvelle droite » dans le débat intellectuel français et européen. C'est que, pour Alain de Benoist, le christianisme constitue moins une insulte à la raison qu'une déviation de la spiritualité et du sacré. En coupant, dans une large mesure, les peuples européens de leurs traditions religieuses immémoriales, de leur paganisme originel, le monothéisme chrétien a eu pour effet d'éloigner Dieu des hommes et de l'exiler hors du monde. Mais ce n'est pas à un retour en arrière que nous convie Alain de Benoist, pas plus qu'à une « nouvelle religion ». Ce qu'il nous propose, plus simplement, à travers une interrogation fondamentale sur le sens que revêt aujourd'hui le mot « païen », c'est la réappropriation d'une partie de nous-mêmes. C'est à un véritable re-commencement qu'il nous invite avec ce livre qui, au détour d'une réflexion philosophique personnelle, délivre une émotion poétique qui surprendra peut-être ceux qui n'avaient vu qu'un froid théoricien dans l'auteur de Vu de droite et des Idées à l'endroit.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Europe, tiers-monde, même combat

    Alain De Benoist

    • Robert laffont (réédition numérique fenixx)
    Parution : 17 Décembre 2015 - Entrée pnb : 16 Décembre 2015

    Tout semble opposer l'Europe et le tiers monde, et pourtant une donnée fondamentale les rapproche : ils appartiennent, l'un et l'autre, à ces zones géopolitiques du monde qui ne se confondent pas avec les superpuissances américaine et soviétique et pourraient, demain, s'aider mutuellement à ébaucher une troisième voie. Ce livre rappelle, tout d'abord, les avatars de l'idéologie coloniale, et l'étrange destin du tiers mondisme depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. On y verra que les clivages habituels entre la droite et la gauche, ont rarement correspondu à la réalité des forces en présence. Et que ce n'est peut-être pas un hasard si un nouveau tiers mondisme, très différent du précédent, se dessine aujourd'hui. La situation actuelle du tiers monde fait apparaître la responsabilité des idéologies dominantes dans l'état de subordination qui est le sien. La notion de développement doit être mise en question. Les solutions libérales et socialistes sont pareillement inadaptées. Un nouvel ordre économique international, exige la constitution de grandes zones de développement autoconcentrées, seules capables de restituer au monde la diversité qui en fait la richesse. Idéologie des droits de l'homme ou défense de la cause des peuples ? Il parait qu'il faut choisir. Le choix, ici, est sans ambiguïté : à l'heure de l'uniformité mondialiste, de la mort des cultures enracinées et des modes de vie différenciés, les peuples doivent construire leur destinée propre à l'écart des séductions de l'Ouest et des sirènes de l'Est. Défendre le tiers monde, c'est prôner le non-alignement. C'est rompre avec l'obsession de l'économie, propre à l'idéologie occidentale. C'est anticiper, enfin, sur les nouveaux clivages de demain.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Ce que penser veut dire

    Alain de Benoist

    • Editions du rocher
    Parution : 19 Avril 2017 - Entrée pnb : 4 Juillet 2017

    Il serait absurde de mettre sur le même plan Jean-Jacques Rousseau, Karl Marx et Emmanuel Berl ou Montherlant  ! Tous ont pourtant apporté leur contribution à l'histoire des idées. Tous ont proposé des idées, des grilles d'interprétation, des façons de voir le monde qui méritent d'être connues. On a essayé d'en donner ici une présentation aussi claire et pédagogique que possible. 
    Les « intellectuels » ont mauvaise presse dans bien des milieux. Il est pourtant difficile de nier l'importance de certaines révolutions intellectuelles dans la transformation des mentalités, alors même que ce fut le plus souvent un rôle silencieux, métapolitique, tout à fait à l'opposé des révolutions bruyantes que tout le monde connaît, mais qui sont restées sans lendemain.
     « Les révolutions silencieuses sont les plus efficaces », disait Jünger. Ce sont peut-être aussi les plus passionnantes.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La bibliothèque littéraire du jeune Européen : 400 oeuvres de fiction essentielles

    , ,

    • Editions du rocher
    Parution : 17 Novembre 2021 - Entrée pnb : 12 Novembre 2021

    Venue d'outre-Atlantique, la « cancel culture » menace de saper les fondements de notre civilisation : statues déboulonnées, auteurs classiques rayés des programmes scolaires, livres mis à l'index. Face à cela, il est urgent de faire oeuvre de transmission, en sortant de l'oubli ou en mettant en lumière des oeuvres fondatrices.Dans un premier volume, la Bibliothèque du jeune Européen, Alain de Benoist et Guillaume Travers présentaient 200 essais pour « apprendre à penser ». Ce second volume est tout entier consacré aux oeuvres de fiction, des récits mythologiques à la poésie, en passant évidemment par le roman ou la bande dessinée. Plus de 400 oeuvres sont présentées et analysées, offrant un précieux guide de lecture pour tous les âges. Le panorama ainsi offert, de l'Antiquitéà nos jours, des pays latins à la Scandinavie, de l'Irlande à la Russie, donne à voir la richesse de l'univers esthétique européen. Les sensibilités qui s'y incarnent, les styles qui nous élèvent, les émotions dont on s'enivre par les grandes oeuvres, dessinent par petites touches la vaste fresque de notre héritage culturel propre.
    Alain de Benoist, essayiste, philosophe, est l'auteur d'une centaine de livres portant sur la philosophie politique et l'histoire des idées. Il a récemment publiéLes démons du bien (2013), Au-delà des droits de l'homme (2016), Le moment populiste (2017), Décroissance ou toujours plus ? (2018), Contre le libéralisme (2019) et L'homme qui n'avait pas de père (2021).Guillaume Travers est universitaire et collaborateur à la revue Éléments. Il a récemment publiéÉconomie médiévale et société féodale (2020), Capitalisme moderne et société de marché (2021) et Corporations et corporatisme (2021).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La bibliothèque du jeune Européen ; 200 essais pour apprendre à penser

    , ,

    • Editions du rocher
    Parution : 4 Novembre 2020 - Entrée pnb : 17 Octobre 2020

    La transmission est en crise. Pour les Européens de notre temps, la tentation est grande de se laisser bercer par les écrans, les slogans publicitaires et le conformisme ambiant. De suspendre tout jugement critique. De cesser de penser.Par une sélection de 200 oeuvres marquantes dans l'histoire des idées, cet ouvrage pose des jalons essentiels pour quiconque veut penser le monde. Les textes présentés sont presque exclusivement des essais, auxquels ont été adjoints certains écrits fondateurs des mythologies européennes et de rares oeuvres de fiction ayant laissé une image indélébile dans l'imaginaire européen. Les oeuvres retenues sont d'une grande diversité, couvrant de nombreuses familles de pensée et la quasi-totalité des sciences humaines et naturelles. À qui veut aiguiser sa pensée, ce livre donne une vision du monde, tout en permettant d'explorer des voies transversales, nouvelles.Fruit du travail d'une quarantaine d'auteurs, cette bibliothèque idéale est la meilleure porte d'entrée pour accéder au patrimoine intellectuel de notre continent. Tous les grands thèmes traversant les sols d'Europe depuis plusieurs millénaires y sont traités avec clarté et rigueur.
    Alain de Benoist, essayiste, philosophe, est l'auteur d'une centaine de livres portant sur la philosophie politique et l'histoire des idées. Il a récemment publiéLes démons du bien (2013), Au-delà des droits de l'homme (2016), Le moment populiste, Ce que penser veut dire (2017), Décroissance ou toujours plus ? (2018) et Contre le libéralisme (2019).
    Guillaume Travers est universitaire et collaborateur à la revue Éléments. Il a récemment publiéPourquoi tant d'inégalités ? et Économie médiévale et société féodale (2020).

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La fugue de Liann

    ,

    • Editions edilivre
    Parution : 12 Août 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Liann le jeune faune vit avec son peuple au plus profond de la forêt. Curieux et épris de liberté, il décide de partir explorer le monde qui l'entoure. Au fil de ses rencontres, il découvrira avec ravissement la civilisation des hommes, connaîtra l'amitié, mais aura à surmonter aussi bien des dangers. Mis en cage et emmené à la ville, pourra-t-il s'échapper et revoir un jour sa famille ?
    Les auteurs, à travers ce personnage, dénoncent la maltraitance des animaux et abordent des questions comme le respect de tous les êtres vivants, la tolérance et l'acceptation des différences, l'entraide et la solidarité.
    à lire à partir de 8 ans.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty