Nous ne vieillirons pas ensemble

Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    2190 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (0.30 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    30

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

« Nous ne vieillirons pas ensemble s'apparente à ces grands romans de la faiblesse masculine. Insidieusement la réalité de l'abandon s'impose à un homme incrédule qui abusait de son pouvoir, rêvait sa vie et rêvait sa violence. L'art de Pialat est un art d'une puissante humanité, sans précaution, sans scrupule, sans effort pour rendre les personnages sympathiques. On est dans la peau, le gros grain, "l'homme nu" disait Simenon. »Ces paroles de Jacques Fieschi (célèbre critique de cinéma, réalisateur et écrivain) résument bien la méthode Pialat, qui dissèque sans complaisance les tourments amoureux, où chacun épouse tour à tour le rôle du fort et du faible. Un grand film, mais aussi un roman mémorable.



  • EAN

    9782823619379

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Poids

    153 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Média Diffusion

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Maurice Pialat

Maurice Pialat, né dans le Puy-de-Dôme en 1925, réalise son premier long-métrage en 1968, L'Enfance nue (prix Jean Vigo). En 1972, "Nous ne vieillirons pas ensemble", adaptation de son premier et unique roman, lui apporte son premier succès public, confirmé dans les années 1980 avec Loulou, À nos amours (César 1983 du meilleur film, révélation de Sandrine Bonnaire), Police, Sous le soleil de Satan (d'après Bernanos, Palme d'or 1987 à Cannes), suivi de deux derniers films dans les années 1990 : Van Gogh (avec Jacques Dutronc) et Le Garçu (avec Depardieu). Célèbre pour ses colères et sa direction d'acteurs déroutante, il meurt en 2003.

empty