Victoire, les saveurs et les mots

Victoire, les saveurs et les mots

Icon Baobab App

À propos

Victoire ne savait nommer ses plats et ne semblait pas s'en soucier. Elle était enfermée le plus clair de ses jours dans le temple de sa cuisine, petite case qui s'élevait à l'arrière de la maison, un peu en retrait de la case à eau. Sans parler, tête baissée, absorbée devant son potajé tel l'écrivain devant son ordinateur. Elle ne laissait à personne le soin de hacher un cive ou de presser un citron comme si, en cuisine, aucune tâche n'était humble si on vise à la perfection du plat. Elle goûtait fréquemment, mais, une fois la composition terminée, ne touchait pas. Cuisinière au savoir-faire inoubliable, Victoire Élodie Quidal travaille au service d'Anne-Marie et Boniface Walberg, à La Pointe. Sa virtuosité et son excellence sont recherchées par la bonne société guadeloupéenne qui la réclame dans ses cuisines... Victoire, qui n'a pas été épargnée par le destin, connaîtra-t-elle enfin son heure de gloire ? C'est avec une affection toute particulière que Maryse Condé brosse le portrait attachant de cette femme qui fut aussi sa grand-mère.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    25 (0.76 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    5

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    5

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782715237711

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    321 Pages

  • Poids

    450 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Diffuseur

    Gallimard

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Maryse Condé

Maryse Condé est née Maryse Boucolon en 1937 à Pointe-à-Pitre. Sa mère était enseignante, son père travaillait dans une banque. Après son bac, elle étudie en France, au lycée Fénelon, puis à la Sorbonne. Elle a publié son premier roman en 1976, après avoir longtemps vécu en Afrique, où elle a puisé la matière de "Ségou" (Robert Laffont, 1985), l’un de ses plus grands succès. Elle a écrit une douzaine de romans dont "La Vie scélérate" (prix Anaïs-Ségalas de l’Académie française, 1988), "Le Cœur à rire et à pleurer" (prix Marguerite-Yourcenar, 1999). Elle vit aujourd’hui à New-York, où elle enseigne la littérature à l’université de Columbia. En 1993, Maryse Condé a été la première femme à recevoir, pour l’ensemble de son œuvre, le prix Puterbaugh décerné aux États-Unis à un écrivain de langue française. "Ambassadrice" de la littérature caribéenne, elle est en effet lue dans le monde entier, et plus particulièrement sur le continent américain. Elle y est étudiée dans la plupart des départements de langue et littérature française et francophone, dans les départements d’anglais ou d’études féministes, et son œuvre fait l’objet de thèses de doctorat. Son statut de grande dame de la littérature l’a aussi amenée au Japon, en Afrique du Sud ou en Amérique du Sud.

empty