Revendiquer l'espace public

, , ,

Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    2190 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (0.83 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    30

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

Revendiquer l'espace public

Maïdan, Tahrir, Gezi, Occupy Walt Street, Nuit debout... Les mouvements des places qui ont émergé au cours des années 2010 dans différentes parties du monde ont rénové l'espace public et signalent une nouvelle manière de faire de la politique. À chaque fois, des individus de tout horizon se réunissent pour résister aux pouvoirs en place, proclamer leur présence sans mettre en avant de leader, partager des émotions, expérimenter " sur place " une nouvelle convivialité et célébrer leur diversité. Ces citoyens s'emparent des questions d'intérêt général afin de peser concrètement sur le bien commun. La démocratie semble réalisable, ici et maintenant.

Comment saisir la signification de ces mouvements ? Annoncent-ils véritablement une nouvelle ère politique ? Ou bien ne sont-ils que des épiphénomènes isolés ? Jusqu'ici, il se sont " naturellement " essoufflés, ou ont été étouffés par une violente répression. Ne représentent-ils qu'un rêve éphémère ? Rien n'est moins sûr. Les effets de certains perdurent même après leur extinction, comme dans le cas de Maïdan. Surtout, ils mettent en lumière une tendance de fond : la rencontre verticale désormais impossible entre une société hétérogène qui revendique un espace bien réel, et un pouvoir politique national renonçant à sa capacité d'action face aux problèmes d'ordre planétaire que sont la crise financière, la dévastation environnementale, l'expansion du terrorisme ou la pauvreté croissante.

L'aspiration portée par ces occupations de la place publique a encore de beaux jours devant elle.

Nilüfer Göle est sociologue, Richard Rechtman est anthropologue, Sandra Laugier est philosophe et Yves Cohen est historien.



  • EAN

    9782271143761

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    165 Pages

  • Poids

    1 136 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    E-Diffusion Seuil

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Yves Cohen

Yves Cohen est directeur d'études à l'EHESS. Spécialisé dans l'histoire des pratiques, il se consacre à celles du pouvoir, de l'influence, du contre-pouvoir et de la contre-influence au xx e et xxi e  siècles, dans
une démarche comparée et transnationale. Il est l'auteur du Siècle des chefs. Une histoire transationale du commandement et del'autorité (1890-1940) (Éditions Amsterdam, 2013).

Sandra Laugier

Sandra Laugier est professeure de philosophie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l'Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (ISJPS). Elle est membre senior de l'Institut universitaire de France. Ses spécialités sont la philosophie du langage et de la connaissance, la philosophie analytique, la philosophie du langage ordinaire, la philosophie morale et les études sur le genre.

empty