Une renaissance sartrienne

Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    25 (0.36 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    5

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    5

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

Après l'enterrement de Sartre, en avril 1980, on eut l'impression que la France venait d'enterrer Victor Hugo pour la deuxième fois. Puis son oeuvre s'embarqua dans une étrange aventure, faite de bonheurs et de malheurs, selon les pays et selon les époques. Dans cet essai, Annie Cohen-Solal porte sur cette pensée en mouvement un regard nouveau, nourri de ses voyages à travers le monde et des lectures auxquelles il lui a été donné d'assister. Car, pendant qu'en France on s'amusait à chercher des poux dans la tête de Socrate, les hommes en provenance d'Europe, d'Afrique, d'Asie, d'Océanie, des deux Amériques s'accordaient sur un point : le message de Sartre restait, aux yeux de leurs intellectuels, un outil de référence pour déchiffrer leur époque.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • Auteur(s)

    Annie Cohen-Solal

  • Éditeur

    Gallimard

  • Date de parution

    11/06/2013

  • Collection

    Hors série Connaissance

  • EAN

    9782072523243

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    81 Pages

  • Poids

    122 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Diffuseur

    Gallimard

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Ref catalogue

    /ean/9782072523243

Annie Cohen-Solal

Annie Cohen-Solal est professeurs de lettres, spécialiste notamment de Sartre, de civilisation américaine et d'art contemporain, au sujet duquel elle a notamment écrit Leo Castelli et les siens (Gallimard, 2009).

empty