La décision électorale en 2012

  • Armand Colin
  • Parution : 23 Janvier 2013 - création : 7 Décembre 2015
Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    60 Mois

  • Nombre de prêts :

    30 (1.42 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    1

  • Durée maximale d'un prêt :

    12 Mois

  • Renouvellement :

    1

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Autorisé

  • Impression :

    Autorisé

En savoir plus

À propos

L'élection présidentielle de 2012 fait partie de ces rares élections où, six mois avant l'échéance, le sort du second tour paraissait scellé. Elle se distingue fortement des derniers scrutins (1995, 2002 ou 2007) qui avaient connu un jeu politique plus ouvert et incertain. Tout s'est déroulé comme si les « figures imposées » l'avaient emporté sur les « figures libres » : figure de la mobilisation gauche-droite, figure des préoccupations économiques et sociales, figure du bilan dans un contexte de crise...
À l'hyperprésidence de Nicolas Sarkozy, fragiliséà droite, a répondu la campagne de François Hollande en faveur d'une présidence normale. Le candidat socialiste a profité de l'effet catalyseur de la primaire socialiste pour rassembler son propre camp. Il a su aussi agréger des protestations diverses et hétéroclites qui, l'élection acquise, ont retrouvé leur pouvoir dissolvant et perturbateur. 
"Ceux qui se demandent pourquoi le chef de l'Etat semble parfois marcher sur des oeufs doivent lire l'ouvrage publié sous la direction de Pascal Perrineau, directeur du Centre de Recherches politiques de Sciences-Po".
Nouvel Observateur, 21/28 février 2013



  • EAN

    9602258250919

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    1 784 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Pascal Perrineau

Professeur des universités à Sciences Po et directeur, jusqu'en 2013, du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), Pascal Perrineau est l'un des meilleurs analystes de la vie politique française, du vote, et particulièrement de l'extrême droite. Il est notamment l'auteur du Symptôme Le Pen (Fayard, 1997) et du Choix de Marianne (Fayard, 2012).

empty