Les vacances

Les vacances

  • Bibebook
  • Parution : 9 Juin 2015 - création : 20 Juillet 2017
Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    illimitée

  • Nombre de prêts :

    20 (0.10 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    20

  • Durée maximale d'un prêt :

    2 Mois

  • Renouvellement :

    1

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

Les Vacances est un roman pour enfants de la Comtesse de Ségur publié en 1859. Avec Les Malheurs de Sophie (1859) et Les Petites Filles modèles (1858), ils forment une trilogie. Publié après Les Malheurs de Sophie, l'action des Vacances se situe chronologiquement après celle des Petites Filles modèles. Les grandes vacances sont arrivées au château de Fleurville. Camille et Madeleine de Fleurville, accompagnées de leurs amies Sophie Fichini et Marguerite de Rosbourg, accueillent leurs cousins, Léon et Jean de Rugès et le benjamin, Jacques de Traypi. Pêche, chasse aux papillons, construction de cabanes... Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg, morte le 9 février 1874 à Paris, est une femme de lettres française d'origine russe. Elle passe son enfance dans le domaine de Voronovo près de Moscou, propriété de 45 000 ha où travaillent 4 000 serfs. Elle reçoit l'éducation des enfants de l'aristocratie russe. C'est aussi une petite fille turbulente, souvent punie par ses parents et houspillée par sa mère. La comtesse de Ségur a commencé à se consacrer à la littérature en notant les contes qu'elle racontait à ses petits-enfants et en les regroupant pour former ce qui s'appelle aujourd'hui Les Nouveaux Contes de fées. Extrait : Pendant que Léon reculait en s'éloignant prudemment du buisson et des bois, Jean saisissait le maillet de Jacques et s'élançait devant ses cousines pour les protéger. Ils écoutèrent quelques instants et n'entendirent plus rien. Léon alors dit d'un air mécontent : « Vous vous êtes trompées ; il n'y a rien du tout. Laisse donc ce maillet, Jean ; tu prends un air matamore en pure perte ; il n'y a aucun ennemi pour se mesurer avec toi.



  • EAN

    3612225846928

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    1 297 Ko

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty