Le Feu

Les mots clés

Barbusse Fiction

Le Feu

Icon Baobab App

À propos

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Henri Barbusse. Au moment où éclate la Première Guerre mondiale, Henri Barbusse, bien qu'antimilitariste, décide de s'engager comme simple soldat. Sur le front, jour après jour, de décembre 1914 à novembre 1915, il note ses faits et gestes et ceux de ses camarades. Il obtient deux citations au combat, avant d'être évacué pour maladie et réformé. Profondément choqué par ce qu'il a vécu, il écrit "Le Feu", qui suscite de vives protestations car il peint la guerre dans toute son horreur. Ce "Journal d'une escouade" (sous-titre du livre), récit brutal et émouvant des journées passées dans les tranchées, dans la boue et la saleté ou sous les bombardements, offre un témoignage irremplaçable sur le cauchemar d'une génération sacrifiée. "Le Feu" inaugure le genre du roman de guerre, obtient le prix Goncourt 1916 et assure à Barbusse une renommée mondiale. Sa vie et son oeuvre seront désormais consacrées à la dénonciation du bellicisme et à la défense des victimes de l'histoire.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    illimitée

  • Nombre de prêts :

    20 (0.35 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    20

  • Durée maximale d'un prêt :

    2 Mois

  • Renouvellement :

    1

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

  • EAN

    3612225728545

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    522 Pages

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Henri Barbusse

Henri Barbusse aurait pu ne pas faire cette guerre : en eff et, en 1914, il avait 41 ans, des problèmes de santé et... de fortes convictions antimilitaristes.
Pourtant, il s'engage, volontairement, pour, écrit-il au directeur de L'Humanité,
servir ses idées en prenant les armes et anéantir les « ennemis infâmes de toujours : le militarisme et l'impérialisme, le Sabre et la Botte ». À son retour, il adhérera au Parti communiste et, en 1933, présidera le mouvement
pacifi ste et anti-fasciste Amsterdam Pleyel.

empty